Fairy Tales, la ville de tous les contes, n'est plus ce qu'elle était. En vérité, tout est en train de changer et vous allez bientôt vivre un cauchemar.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Ouverture d'une nouvelle sous-partie du Flood pour votre contenu "fanmade" et autre relatif à l'univers d'HnE.

Partagez | 
Cheshire Cat
avatar


Nom : Wonderland
Univers original : Alice au Pays des Merveilles
Messages : 28
Voir le profil de l'utilisateur http://happy-neverending.forumactif.com/t173-une-maison-sans-cha
Lun 6 Mai - 10:58






Tout le monde veut devenir un cat ♪









Chat de BrêmeChat de Cheshire



Une journée comme il les détestaient. Temps maussade et fuite au programme. Comment étaient-ils arrivé ici ? Dans le royaume de la Forêt Enchanté ? Il ne se souvenait plus. Mais au moins avaient-ils réussit a échapper aux cartes de la reine de cœur. Son Alice allait bien, c'était tout ce qui comptait a ses yeux. Il l'avait laissé dormir dans la petite maison abandonné qu'ils avaient investis. Elle était a l'écart de tous et non loin d'un petit lac. Lui s'était réveillé sous sa forme de chat. Il n'était pas rare qu'il s'éveille ainsi, Alice aimant le caresser et le papouiller comme une peluche avant de le prendre pour un doudou. Cela ne le dérangeait pas, il préférait voir Alice dormir le visage paisible que tordu par les cauchemars et l'inquiétude. Il avait donc gardé sa forme féline et se promener dans la forêt aux alentours du lac. Il avait eu la chance d'apercevoir une demoiselle gracieuse et s'était amusé a la draguer, avant qu'elle ne parte. Il s'était prélassé au bord du lac bleu avant que son oreille ne perçoive un son. Mélodieux et en harmonie avec l'atmosphère ambiante. Il se releva, bailla et s'étira avant de s'avancer jusqu'à l'endroit d'où provenait le son.

Il entra dans une petite clairière, usant de son don d'invisibilité pour ne pas se faire remarquer et c'est en silence qu'il s'approcha de l'être en train de jouer du violon. Il observa l'agilité des doigts courant sur l'instrument. L'homme n'était pas un amateur...Et il était plutôt joli garçon qui plus est. Un sourire vint se poser sur les lèvres du Chat de Cheshire. Il se posta en face de l'autre mâle, un congénère, il le sentait, c'était quelque chose qu'on ne s'expliquait pas...Que s'expliquait le Chat de Cheshire de toute manière ? L'illogisme faisait partie de sa vie entière, son leitmotiv était « la logique est illogique ». Comme tout habitant de Wonderland, la logique et la raison n'avait pas leur place dans sa pensée et dans son cheminement de raisonnement.

Et puis, lui c'était un chat qui pouvait prendre forme humaine et qui pouvait disparaître a sa guise alors franchement, voir un autre chat a forme humaine qui jouer du violon sérieusement...C'était pas ça qui allait lui défriser le poil hein. Il se demandait par contre s'il l'avait remarqué. Et il bénit son pouvoir d'invisibilité lui permettant de flotter dans les airs. Aussi se mit-il a marcher autour de l'autre sans bruit, son sourire toujours accroché au visage. Quand la musique finit il laissa apparaître son sourire puis son visage avant de laisser le reste de son corps apparaître dans une petite pirouette.

- Bonjour, fit-il d'une voix ronronnante

Il savait bien évidemment l'effet qu'il produisait en apparaissant ainsi devant quelqu'un. Il s'était plus d'une fois servi de cet atout pour avoir des informations ou obtenir un abri pour Alice et lui même.
Pourtant, ce chat là était bizarre, il ne le regardait pas dans les yeux, cherchant sa position par les sons s'il en déduisait les mouvements de tête. Il n'était pas con non plus, il savait additionné 2+2 et là son esprit vif et agile avait rapidement conclu. Aveugle. Il n'aurait pas pu supporter cette condition il le savait.

- Que fais donc une aussi charmante créature dans un endroit aussi désert ? Serais-tu a la recherche de ta muse petit chaton ?

Oui même s'il ne le montrait pas, il était âgé, bien plus qu'on ne pourrait le croire de premier abord. Et l'autre semblait relativement jeune. Donc petit chaton. C'était comme ça et point n'était utile de palabrer pendant encore des heures sur un raisonnement de toute façon sans queue ni tête.

© Méphi.





Spoiler:
 

Code couleur : [color=LightSteelBlue]


Dernière édition par Cheshire Cat le Mer 20 Nov - 0:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Chat de Brême
avatar


Nom : Pod'Paille
Univers original : Les Musiciens de Brême
Messages : 215
Voir le profil de l'utilisateur http://happy-neverending.forumactif.com/t313-la-musique-est-la-l
Jeu 23 Mai - 19:53
Perdu. C'était le mot qui définissait bien la situation dans laquelle Pod'paille se trouvait en ce moment. Bon, c'était clairement inévitable. Quand on a la bonne idée de suivre le vent pour aller quelque part et que le vent n'arrête pas de changer de sens bah... Voilà. C'est à se demander comment faisait Pocahontas pour savoir où elle était. Mais bon, laissons cette indienne là où elle est. Le fait est que notre félin n'avait ni la peau rouge, ni de longs cheveux noirs. Mais sans doute que si ça avait été le cas, il n'aurait pas été plus avancé. Non, dans ces cas-là, le mieux, c'est d'avoir une boussole. Et de savoir où est la destination. Sauf quand on est incapable de voir l'aiguille de la dite boussole. Pour peu qu'elle soit protégée par une vitre, c'était un objet totalement inutile pour notre Pod'paille.
Et pourtant. Il avait beau n'avoir aucune idée de l'endroit où il était ni dans quelle direction il devait aller, il était totalement calme, voir même joyeux. C'était tellement bien de sentir l'air frai du dehors. Le vent dans ses cheveux. La douce odeur de l'herbe. Il était resté un peu trop longtemps enfermé dans ce château. Il n'aurait pas su dire combien de temps, mais longtemps. C'était vraiment un endroit trop silencieux à son goût. De quoi mettre mal à l'aise. Mais il valait mieux ça qu'un vulgaire bruit de fond insupportable. Comment il était arrivé dans cet endroit ? C'était pour lui un sujet aussi mystérieux que la façon dont il avait réussi à en sortir. Il semblerait que ce passage de sa vie restera un mystère. Mais qu'importe. Si on passait sa vie à se poser des questions eh bien...eh bien on ne profiterait pas de la vie. Personnellement, il préférait largement jouer de la musique plutôt que de se demander ce que l'art apporte à l'humanité ou est-ce que c'est la nature qui copie l'art ou l'inverse.

En parlant de musique, il avait toujours son violon sur lui. Comme d'habitude, vous me direz. Mais ça faisait un moment qu'il n'avait pas joué un petit air. Plusieurs minutes, c'est long. Alors il ne fît pas un pas de plus. Il posa à terre son bâton qui lui servait à se diriger, prit la position pour jouer, s'arma de son archet et il commença à laisser son instrument exprimer sa joie au travers de ses notes qui dansaient sur le rythme qu'il donnait.

Il resta debout, là, quelques minutes. A juste jouer. Le paradis. Il avait l'inspiration aujourd'hui. Il fallait en profiter. Il improvisa donc un air doux, calme, apaisant, sans aller dans la déprime. Puis quand il estima que le morceau devait prendre fin, il s'arrêta. C'est une des choses les plus difficiles à faire pour un artiste. Achever son oeuvre. Et ce n'est pas valable seulement pour la musique. Mais il n'eut pas le temps d'en commencer une autre qu'une voix à côté de lui se fit entendre.

- Bonjour

Il n'avait pourtant entendu personne arriver. Mais bon, il n'entend jamais personne arriver quand il joue. Il est trop occupé sur son violon. Le reste n'a pas d'importance de toute façon. Mais résultat, il se fait souvent surprendre.

En tout cas, la personne qui s'était adressée à lui avait été poli d'attendre la fin du morceau avant de parler. A moins qu'il n'avait pas entendu quand il avait parlé avant. Mais si ça avait été le cas, il y aurait sans doute eu une pointe d'agacement plus ou moins grande selon la capacité à garder son sang-froid de la personne. Or, ici, il n'y en avait pas. Pod'paille essaya de diriger son regard là d'où provenait la voix.

-Bonjour.

Le salut accompagné d'un sourire radieux comme Pod'paille savait les faire. Un sourire de politesse dans lequel il laissait paraître toute sa joie de vivre tout en restant dans le domaine du calme.

- Que fais donc une aussi charmante créature dans un endroit aussi désert ? Serais-tu a la recherche de ta muse petit chaton ?

...Petit chaton ? Il y a un problème. Pod'paille eu un air surprit en entendant cette appellation. Il mit son archet dans la même main que celle qui tenait déjà son violon puis tâta sa tête. Non, pas d'oreille de chat. Il toucha ses doigts... Il en avait bien cinq, et pas de coussinets. Il toucha le bas de son dos. Pas de queue. Et il se tenait toujours sur deux pattes, euh deux pieds. Non c'est bon, il avait toujours son apparence humaine. Ouf. Il laissa échapper un soupire de soulagement. Si il commençait à se transformer en chat sans s'en rendre compte... Pas la peine de finir la phrase. Bah...Pourquoi son interlocuteur l'avait appelé ainsi ? Pure coïncidence ? En même temps, il ne savait pas pourquoi, mais il sentait quelque chose de bizarre dans la teinte de la voix de l'autre. Un truc...félin ? Bah peu importe. En tout cas, lui, il avait sa forme humaine donc tout allait bien. Il reprit son sourire habituel.

-Heureusement pour moi, je n'ai pas à chercher ma muse, elle est déjà avec moi. J'aurai bien du mal à improviser sans elle. Cependant, cet endroit n'est pas si désert puisque j'ai pu y faire votre rencontre. Puis, avec une légère révérence, il ajouta, Je suis un musicien. Et vous-même, quel est votre nom ?

Oui, bon, certes, il n'avait pas dit son nom mais il avait fait comme si. Après tout, un prénom, c'est ce qui nous qualifie. Et rien ne qualifiait mieux Pod'paille que son métier de musicien. Bon, c'est plus sa passion que son métier mais voilà. Il était tellement plus fier de sa fonction de musicien que de son prénom. En même temps, il est fier de tout SAUF de son prénom.

Pod'paille regarda en direction du ciel et il vit... rien du tout. Vieux réflexe sans doute. Il sentait l'air devenir humide. Il s'imagina les nuages dans le ciel. Il allait peut-être pleuvoir. C'était pas bon, ça.

-Je penses qu'on devrait aller s'abriter. Il me semble qu'il va bientôt pleuvoir.

Et il était hors de question de se retrouver sous la pluie. Son violon risquerait d'être mouillé !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Cheshire Cat
avatar


Nom : Wonderland
Univers original : Alice au Pays des Merveilles
Messages : 28
Voir le profil de l'utilisateur http://happy-neverending.forumactif.com/t173-une-maison-sans-cha
Mar 19 Nov - 21:44






Tout le monde veut devenir un cat ♪









Chat de BrêmeChat de Cheshire



Il allait s'amuser avec cet être félin. Son sourire s'élargit, tout en croc et en malice. Ses yeux pétillèrent de joie a la pensée de jouer. Bien sûr ce n'était jamais mesquin, jamais méchant. Cheshi savait ou se trouvait la limite entre le taquinement et la méchanceté et il n'avait aucune envie d'être méchant avec ce petit être. Son handicap était déjà une méchanceté qu'il trouvait inqualifiable. Même si ce n'était le fait de personne d'autre que du destin. Mais Destinée aimé s'amuser d'eux, il le savait, qui d'autre qu'Elle aurait pu leur faire subir tant d'épreuve a lui et Alice ? Il n'en restait pas moins que le musicien n'avait pas dit son prénom alors lui ne donnerait certainement pas le sien. Il resta sous sa forme féline, émettant un simple ronronnement pour indiquer a son interlocuteur qu'il était un chat lui aussi.

-Je ne suis qu'un simple chat égaré dans cette forêt. Les arbres ont apparemment un sens de l'humour discutable a pousser ainsi dans tous les sens ne trouvez vous pas ? D'ailleurs pourquoi un arbre pousse-t-il tout droit ? Il doit aimer se compliquer la vie je pense. Je ne voulais point t'effrayer petit chaton, ne t'en fais donc point, aucun humain ne t'a vu. Il n'y que moi et le vent. J'ai été attiré ici par le son de ton violon.

Il l'avait bien vu se toucher la tête ainsi que le bas du dos. Lui n'avait pas ce problème a se demander si ses attributs félins étaient de sortie ou pas étant donné que même sous sa forme humaine il gardait oreille et queue de chat. Un truc qu'il n'avait jamais réussi a faire disparaître et s'en fichait quelque peu, maintenant il s'y était fait.

-Je n'ai point tes sens et te croit sur parole, aussi je peux te proposer d'aller dans une petite cabane qui se trouve non loin de nous. Ne t'en fais pas petit chaton, je t'y guiderais. En attendant, tu peux me nommer Chat et je te nommerais Musicien. Après tout qu'est-ce qu'un nom nous apporterais de plus ? Nous sommes ce que nous sommes n'est-ce pas ? Et nous ne sommes pas des Hommes pour avoir besoin de désigner des choses ou des gens par des noms. D'ailleurs pourquoi avoir appelé un arbre un arbre ? Je trouve ce nom moche. Pourquoi ne pas les avoir appelé « Les Maîtres de la Forêt » ? Et ton violon aurait pu parfaitement se nommer « Transformateur de son » n'est-ce pas ? Même si je dois avouer que c'est un peu long et moche. Et pourquoi nous avoir nommé « chat » ? Qu'est-ce qu'un chat sinon un être qui a la grâce des sylves et le silence du vent ? Je préfère nous appeler « seigneurs de l'invisible », ne trouve-tu pas que cela nous convient mieux ?

Et voilà il recommençait. Il repartait dans ses considérations sans queues ni têtes dont il était le seul a avoir la clé et a savoir ce qu'il voulait dire au fond. Il était un chat mystérieux autant dans son attitude. Il était aussi un chat capricieux. Ce n'était que pur caprice de sa part qu'il avait accepté de suivre Alice au départ et ce n'était qu'un autre de ses caprices que de discuter avec ce congénère.

Il se posa avec légèreté sur l'épaule de son compatriote et se mit a le guider normalement vers la cabane qu'il apercevait non loin d'eux. Il sentait dans son poil que l'autre avait dit la vérité, la pluie arrivait. Et si lui aimait la sensation de la pluie sur son corps quand il était humain ce n'était pas la même chose quand il était sous sa forme féline. Et il pouvait comprendre que l'autre voulait protéger son violon.

- Nous voilà arrivé cher ami, je vous en prie, je viens d'ouvrir la porte pour qu'on y entre, fit-il après avoir poussé la porte pour lui permettre d'entrer a son tour.

© Méphi.





Spoiler:
 

Code couleur : [color=LightSteelBlue]
Revenir en haut Aller en bas
Cheshire Cat
avatar


Nom : Wonderland
Univers original : Alice au Pays des Merveilles
Messages : 28
Voir le profil de l'utilisateur http://happy-neverending.forumactif.com/t173-une-maison-sans-cha
Jeu 24 Juil - 13:02
RP ABANDONNE FAUTE DE REPONSE !!



Spoiler:
 

Code couleur : [color=LightSteelBlue]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Happy NeverEnding :: Archives RPs-