Fairy Tales, la ville de tous les contes, n'est plus ce qu'elle était. En vérité, tout est en train de changer et vous allez bientôt vivre un cauchemar.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Sir Gawain
avatar


Nom : Sir Gawain White Hawk
Univers original : Cycle Arthurien
Messages : 146
Voir le profil de l'utilisateur http://happy-neverending.forumactif.com/t346-main-dans-la-main-c
Sam 27 Jan - 18:38

Sir Gawain White Hawk

Nom : Seigneur Gauvain, dit Gawain, Faucon Blanc.
Folklore : Cycle Arthurien
Autres informations : Son groupe sanguin est le Trèfle Rouge.



Histoire


Bien le bonjour, braves gens. Je me prénomme Gawain. Seigneur Gawain, aussi surnommé le Faucon Blanc. Je suis fils d'une noble lignée d'Enchanted Earth, quand ce coin était encore puissant et peuplé, fils du Seigneur Lot et de Morgause, demi-sœur d'Arthur Pendragon.
J'ai vécu en bénéficiant d'une éducation exemplaire. Bonnes manières, lecture, savoir vivre, escrime et équitation étaient mon quotidien, agrémenté de quelques cours de sciences et mathématiques. Je n'ai jamais eu à me plaindre de rien. Nous étions plutôt bien vu, j'étais beau et séduisant, un peu comme maintenant, et avait un charisme à toute épreuve, qui allait de paire avec mon respect de chacun. C'est peut-être une des raisons qui m'ont rendu si populaire auprès du peuple, peut-être plus que mes frères cadets, Agravain, Gareth et feu Gaheris. C'est dans cette ambiance prospère que j'ai fait mes classes militaires. Une vie dure, mais au grand air, j'y ai pris grand plaisir et cela m'a fait beaucoup de bien, j'avais enfin trouvé ma voie.
Pendant ce temps, la femme de mon oncle, Arthur Pendragon, Guenièvre, avait eu le temps de retirer l'épée légendaire, Excalibur, de son rocher, il fit donc construire un donjon fortifié dans la forêt, non loin du domaine de son ami d'enfance le Roi Richard. Il a donc fait appeler cette battisse et ses propriété, aussi petites soient-elles, Camelot. Mais avec l'épée de légende et les remparts sont venu d’autres obligations, comme celle de recruter des braves pour partir en quête d'une coupe aux propriétés extraordinaires. Je me suis donc proposer de le suivre et il m'a donc accueilli comme un de ses chevaliers autour de sa table ronde pour la Quête du Graal, la Quête pour la liberté : une révolution contre la Reine !
Bien que mes relations avec mes camarades, mes frères d'armes, soient excellentes, j'ai quand même lié d'amitié avec le Seigneur Yvain, mon cousin, avec qui je partageais mes missions. Nous formions ainsi un très bon duo.
Cette Quête, qui nous semblait aisée, a en réalité été beaucoup plus ardue que prévu. Entre les fausses routes, les indices égarés, les menteurs et autres péripéties, nous n'avions que peu d'informations et il nous est arrivé maintes fois de partir sur d’autres quêtes afin de remplir les caisses, nourrir les habitants et financer la quête.
Personnellement, j'avoue que j'ai également profité de ma solde de chevalier. Oui bien sûr nous sommes payés pour ça. J'ai certainement commencé à me faire une réputation particulièrement bonne auprès de la gente féminine dans les Tavernes. Il est vrai que j'ai toujours été proche du peuple, mais mon beau parlé et mon petit côté Don Juan m'ont attiré toutes les bonnes grâces de chaque personne sensible à mon charme. Pourtant je n'en ai jamais vraiment abusé ni profité. J'estime que toutes personne ne doit d'être respecter et je ne peux pas faire de faux espoir avec un coup d'un soir à une personne pour qui je ne partage pas de sentiments. Ce serait vraiment triste, l'amour est quelque chose de précieux.
Alors que notre histoire venait à peine de commencer, j'ai du faire fasse à une lourde perte. Mon jeune frère, Gaheris, fut tué lors d'une mission par le Seigneur Lancelot du Lac, au service de la Reine Grimhilde. Je ne suis pas prêt de pardonné et j'ai grandement pleuré mon frère, mais m'en suis remis et ai fait en sorte d'aller de l'avant, bien que je ne l'oublierais jamais pour son courage, sa bravoure et son intégrité. Il est mort pour la justice et une noble cause. Adieux mon frère, nous ne nous reverrons peut-être pas dans l'au-delà à présent, mais peut-être ton esprit viendra me hanter et me remettre sur le droit chemin si je venais à m'égarer.
Ce qu'on en dit

Rumeurs ans ce monde ou fait dans le folklore d'origine.
Ce qu'elle est

Réalité sur le personnage.



Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Happy NeverEnding :: Premières Pages :: Les Märchens :: Fiches de Présentation :: Validés-