Fairy Tales, la ville de tous les contes, n'est plus ce qu'elle était. En vérité, tout est en train de changer et vous allez bientôt vivre un cauchemar.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Wendigo
avatar


Nom : Wendigo
Univers original : Folklore Amérindien
Messages : 38
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 8 Mai - 21:10
Tu sais Wendi, il y a des fois où je me demande si tu prends le temps de vraiment réfléchir. Enfin surtout de réfléchir à autre chose que ton estomac qui crie famine… Non parce que franchement qu’elle idée t’as eu de venir te perdre ici, hein ?! Tu pouvais pas resté dans le monde humain ? C’était pas assez bien pour toi … Et du coup voilà qu’on se retrouve paumé au milieu de nulle part. Bravo. Quelle idée d’être venu à Fairy Tales pour rendre service à un type que tu connais même pas. Remarque c’est vrai que pour terroriser les populations et dévorer tout ce qui a le malheur de croiser ta route, qu’on soit ici ou ailleurs, ça fait pas une grande différence. Tu te demandes pourquoi je t’emmerde autant dans ce cas ? C’est parce que je suis ta conscience sombre nouille … ou du moins ce qu’il t’en reste. Enfin du coup je te ferais remarquer que depuis qu’on est arrivé ici, t’as pas arrêté de tourner en rond. Trois jours ! Trois jours perdus que t’as passé dans les bois, à te perdre en essayant de trouver quoi manger.

Enfin, c’est vrai que t’aurais pu atterrir dans un endroit pire qu’au milieu d’une forêt. Mais ça serait quand même bien de savoir où on est tu crois pas ? Si ça se trouve tu t’es tellement éloigné du sentier qu’on va finir notre vie à se perdre en arpentant les bois sans jamais croisé âme qui vive. Tout ça parce que ce fichu portail t’as fait atterrir on ne sait où. Ce fichu auteur aurait au moins pu te filer un plan avant de te faire venir. Qu’est-ce qu’on s’ennuie… des arbres, des arbres et oh tiens encore un arbre là-bas ! Ouais je sais toi les arbres ça te gêne pas plus que ça. Bah moi je trouve ça trop calme.

Je me demande comment t’arrive à rester aussi calme à apprécier les bruits, le vent tournoyant et l’odeur des bois qui t’entoure. Un peu plus et t’arriverais même à me faire croire que tu apprécies, l’effet du soleil oblique de l’après-midi parant les feuilles d’une délicate teinte dorée. Ah quoi que non, le bruit improbable que vient d’émettre ton estomac, prouve que t’es loin d’être aussi à l’aise qu’il n’y parait.

-Bon sang mais j’ai faaaaiiiiim moi …

Ouais je sais Wendi, en même temps t’as toujours faim.  Allez fais-toi une raison il n’y a rien à se mettre sous la dent ici. On ferait mieux de se tirer je te dis… Mais tu vois c’est mieux quand tu m’écoutes !!! Peut-être qu’en suivant cette rangée de bouleau on arrivera à retrouver le chemin et à sortir d’ici. Mais on va y arriver te fais pas de souci, tiens d’ailleurs on dirait que les arbres s’éclaircissent, on est proche Wendi c’est moi qui te le dis. Bon il nous aura fallu le temps, mais finalement nous voilà sorti. Ca faisait une éternité qu’on n’avait pas revu Fairy Tales. D’ailleurs est-ce que tu t’en souviens un peu ? Ouais quand même t’as pas pu tout oublier, en tout cas ce monde a l’air d’avoir bien changer depuis ta dernière visite. Mais bon on est toujours paumée au milieu d’un endroit désert. C’est pas ici que tu vas trouver de quoi apaiser ton estomac. Tout à l’air un peu trop dévasté dans le coin j’ai l’impression. Tu devrais continuer ta route jusqu’à trouver un coin habité. Tiens d’ailleurs on dirait des maisons au loin, tu devrais aller voir.

Et bah Wendi pourquoi tu t’arrêtes ? T’étais bien parti ! Regarde la ville est pas loin, tu vas pouvoir terrorisé tout le monde et avaler un ou deux humains. Non ? T’as entendu une clameur furtive pas loin ? A manger ! Ouais enfin pas de précipitation, tu devrais aller vérifier qui sait. C’est peut-être un amuse-gueule avant le festin qui suivra. En tout cas il ne t’en faut pas plus, tu tends l’oreille et voilà ça y est tu t’élances vers ce bruit suspect.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
La Bête du Gévaudan
avatar


Nom : Luxto Gévaudan
Univers original : La bête du Gévaudan
Messages : 149
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 8 Mai - 22:35
"Pourquoi les forêts se ressemblent-elles toutes ?"
C’est ce que se demande la bête du Gévaudan en se moment même. A droite des arbres, à gauche des arbres, derrière lui des arbres, et devant lui toujours de arbres, ah tient il y a aussi un buisson avec des baies rouge dessus.

Comment en est-il arriver la?, C'est assez simple en fait, il se baladait dans la forêt du royaume d’Oz, et poursuivais de temps en temps un écureuil ou un papillon selon son envie, mais à force de ne pas regarder ou il allait et bien qu’il soit un loup, doté d’un très bon odorat, il réussi à ce perdre, en pleine forêt, ce qui est un comble honteux quand même.
Pour le coup, cela fait bientôt trois jours qu’il tente de trouver quelque chose à se mettre sous la dent, comme un lapin, ou un chevreuil, car à force de se balader on finit par devoir se nourrir, mais rien de chez rien, à croire que tous les autres animaux avaient déserté cette forêt, ce qui est peut être vrai, et accessoirement il tente de retrouver son chemin, en hasardant les chemins qu'il prend. Tient on est pas déjà passer devant cet arbre tordu tout à l'heure ?

Donc actuellement, on peut apercevoir dans la forêt gorgée de lumière, une petite tache blanche avec des traces rouge, et rose ? Ah oui il vient d’essayer de manger des framboises pour calmer sa faim, mais vu comment il grimace il n'a pas du aimer;  donc un louveteau errer, tout en grognant, et pestant.

- Je veux de la viande ! de la bonne viande saignante, je pourrais même manger un humain tellement j'ai faim!

Et dire que c’est sensé être un dangereux prédateur, pour l’instant, il tient plus de la peluche adorable… avec des griffes, des dents et qui vient de dire qu'il peut avaler un humain… dangereuse en fait la peluche.

Tient, la forêt semble enfin s’éclaircir… IL y a une odeur qui flotte dans l’air des senteurs fortes, comme la sueur, ou meilleure comme de la viande grillée, et des bruits qui n’ont pas leur place dans une forêt, des cris, un brouhaha, impossible à comprendre: autrement dit, il y a une ville pas loin !

*un bruit inconnu, mais ressemblant à un bruit d’estomac se fait entendre au loin*

Il semblerait que Luxto, ne soit pas le seul à avoir faim dans le coin, avec un peu de chance c’est quelque chose à manger, et vu la portée et la force du bruit, c’est quelque chose de gros.
Il se dirige donc vers cette direction, mais ne peut aller bien loin, car sa patte arrière se fait coincer dans un piège humain. Il couine donc de douleur sur le coup, puis fini par s’en défaire après maintes tentatives, la plus fructueuse étant celle ou il changeât de taille, passant de 40 cm à 2 m 50 au garrot, desserrant ainsi le piège. Puis il finit par s’étaler sur le sol, en reprenant sa petite taille à cause de sa patte blessée, et d'un flagrant manque de force, tout en geignant un retentissant :

- J’AI FAIM !!!
Revenir en haut Aller en bas
Wendigo
avatar


Nom : Wendigo
Univers original : Folklore Amérindien
Messages : 38
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 10 Mai - 23:18
C’est que t’as l’oreille fine ma parole Wendi. Je suis pas sûre que tout le monde à ta place aurait pu entendre ce petit cri de douleur au loin. Bon au moins on sait que t’es pas tout seul dans le coin. Et puis qui dit âme qui vive, dit potentiel déjeuner pour toi. Ouais ça t’as pas besoin de moi pour y penser… espèce de goinfre. D’ailleurs ni une, ni deux, t’es déjà parti en courant. En plus tu triches, tu te sers de ton hyper-vitesse pour rejoindre ta future proie plus vite. Tu te rapproches vite, tu sens cette odeur légère de sang qui te fait tourner la tête. Tu fonces droit dessus. Tu ne m’écoutes même plus, ton instinct a pris le dessus. Ta faim a pris le dessus.  C’est elle qui fait en grande partie de toi une créature si monstrueuse. Mais bon tu n’es pas un total innocent non plus. Encore quelques mètres et te voilà prêt à bondir sur ton futur repas. Pourtant une fois arrivé tu t’arrêtes, caché entre deux buissons. Et bah qu’est ce qui t’arrives ? T’es malade ? T’as de la fièvre ? Ah non … bon ça va je te l’accorde, c’est vrai que ça surprend de voir soudainement une petite boule de poil devenir soudainement presque aussi grosse que toi. Et tu restes planté là comme un idiot un bon moment. Assez pour voir la bête redevenir simple louveteau gémissant à cause de sa blessure.

T’es déçu Wendi avoue ? T’aurais préféré qu’il reste beaucoup plus gros pour avoir plus à manger hein. Ouais bah t’avais qu’à arriver plus vite. Et maintenant tu fais quoi ? Tu restes planter là comme un imbécile en le regardant gémir qu’il est aussi affamé que toi ?

- J’AI FAIM !!!

Tiens c’est marrant, le bruit de ton estomac gargouillant se fait un plaisir de lui répondre et de signaler ta position. Mon pauvre Wendi… trahi par ton propre ventre, c’est moche. Quoi qu’en fait t’es habitué non ? C’est toujours lui qui te trahi à un moment ou à un autre. C’est toujours lui qui crie famine parce qu’il ne peut jamais être rassasié malgré tous tes efforts. Bon bas sors de là t’es grillé de toute façon. T’es bête mon pauvre Wendi, mais finalement tu t’avances vers le petit loup blanc, le fixant un peu étrangement de tes pupilles rouges.

-On a tous faim !

Tu râles. C’est la faim qui te rend grognon je suis sûr. Toujours est-il que tu continus de t’avancer vers lui, en prenant soin d’éviter le piège posé par ces fichus humains. Tu voudrais pas que ta patte finisse dans le même état que la sienne. Encore que toi t’es costaud et plus résistant que la moyenne. Mais le pauvre ça doit faire un mal de chien... Oui bon ok j’arrête les blagues, pas la peine de vouloir me mordre. Mais qu’est-ce que tu fais ? Pourquoi tu deviens aussi menaçant en approchant ? Tu vas pas le manger le pauvre ?! Stop ! On t’as jamais dit les femmes et les enfants d’abord ?!?! Euh quoi que non oubli ce que je viens de dire.

Bon finalement tu t’arrêtes juste devant lui. Tu humes son odeur, t’es déconcentré par celle du sang, mais ça fini par faire tilt. Il sent un peu comme toi ce louveteau. Il a cette odeur qui caractérise les ombres. Enfin toi tu trouves toujours qu’ils ont une odeur particulière. Tu vois Wendi, il est comme toi. Et si ça se trouve il est aussi paumé que toi. Vous feriez une belle paire à vous deux tiens. Encore que lui il est jeune, il a des excuses, mais toi mon pauvre Wendi… T’as l’air perplexe. Tu sais plus trop quoi faire ni qui écouter. Moi ou ton instinct de prédateur ?

-Alors toi aussi tu t’es perdu en arrivant ici ?

Bravo Wendi, alors ça c’est de la conversation. Je sais que t’es pas doué pour ça mais quand même. Enfin c’est toujours mieux que d’essayer de le manger. On va dire que tu progresses, même si à mon avis ce louveteau à surtout de la chance d’être aussi une ombre.

Spoiler:
 




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
La Bête du Gévaudan
avatar


Nom : Luxto Gévaudan
Univers original : La bête du Gévaudan
Messages : 149
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 31 Mai - 16:34
Une odeur s’était rapprochée de sa position, mais Luxto était un peu déconcentré par sa patte ensanglantée qui teintait sa fourrure en rouge et n’y prêta pas plus attention, Après tout c’était peut-être simplement un écureuil, bien que l’odeur soit plus celle d’un prédateur, un écureuil carnivore ? Bah pourquoi pas après tout, quand on est loup pouvant changer de taille, on accepte beaucoup de chose. Ce fut un gargouillement titanesque qui le fit sursauter, Luxto ne voulait pas tellement se retrouver en face de ce qui pouvait faire un tel bruit, mais ne pouvait pas bouger, il attendit. Ce fut un géant qui sorti du buisson en grognant :

- On a tous faim !

Il s’approche lentement de lui, et fini par s’arrêter devant lui en évitant la saleté de piège posé par les humains. Luxto, eu quand un peu peur, car il était immense, la fourrure grise, des yeux d’un rouge sanglant, très maigre, avec des griffes semblant tranchantes, il ne voulait pas vérifier, en gros un psychopathe en puissance et surtout avait l’air affamé. Bon au moins ce n’était pas un écureuil carnivore.
Normalement le prédateur c’est lui, il avait tué des dizaines de gens pour avoir envahi son territoire dans l’autre monde chassé des ours, et des bêtes trois fois plus grosse que lui, mais pour une fois, il avait l’impression d’être une blette devant un lapin affamé, et c’est un sensation qu’il ne connaissait pas, habituellement c’est lui qui fait peur… enfin ça c’est quand il est dans sa grande forme, sinon, les humains ont tendance a la prendre pour une peluche. Cependant, le nouveau venu huma l’air et eu l’air légèrement déçu, peut être qu’il déduit qu’il n’était pas comestible, ce qui ne serait pas une mauvaise chose, il tenait un minimum à sa seconde vie.

- Alors toi aussi tu t’es perdu en arrivant ici ?

L’autre venait de reprendre la parole, faisant sursauter le louveteau, qui se demandait comment il allait pouvoir manger car avec sa patte blessée, le village lui semblant d’un seul coup très loin.
Toi aussi ? Au moins maintenant il savait ne pas être le seul carnivore avec un sens de l’orientation déplorable.

- Il semblerait, mais il y a un village pas loin.

L’inconnu  avait une odeur particulaire, il ne l’avait jamais senti, ou alors ne s’en souvenait plus, car Luxto avait une mémoire assez sélective, ne se rappelant que ce qui l’arrangeait, autrement dit pas grand-chose. Quoique l'odeur lui semblait familière, ce pourrait-il que la créature en face de lui soit comme lui, une ombre ? Non… Si ?

De toute façon au point ou il en était, autant demander.

- Alors comme ça t’es une ombre toi aussi ?

Après tout plus on est de fou, moins il y a de riz. Mon dieu, comme il aimerait avoir une bonne grosse vache devant lui pour calmer sa faim.
Revenir en haut Aller en bas
Wendigo
avatar


Nom : Wendigo
Univers original : Folklore Amérindien
Messages : 38
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 6 Juin - 16:11
Bon je sais pas si c’est une chance ou pas, mais ton futur repas c’est transformé en ami du monde des ombres. Et t’as beau te creuser la cervelle, ce louveteau t’es sûr que t’as encore jamais eu l’occasion de le croiser dans le monde humain. Bah, il faut bien une première à tout n’est-ce pas. Et puis du coup tu as un peu plus de scrupule à vouloir le manger. Bah ouais déjà que t’as pas masse de relation, tu vas pas en plus essayer de manger les rares qui fuient pas en courant quand t’approches. Encore que t’as déjà du essayer une ou deux fois, mais c’est parce que t’as un caractère de cochon et qu’il faut quand même pas trop te chercher. Après c’est sûr ya des Ombres que t’apprécies plus que d’autre. Du coup t’es finalement un peu curieux face à ce louveteau. Peut-être que ça pourrait te faire un nouveau copain de jeu. Ou mieux, un partenaire de chasse ! Bon par contre faudra établir des règles parce que c’est clair que tu partageras pas tes proies.

-Alors comme ça t’es une ombre toi aussi ?

Tu ricanes un peu, c’est plus fort que toi. T’as pas l’habitude qu’on te pose cette question hein Wendi ? Non d’habitude on hurle au monstre, enfin quand tu leur laisse le temps d’émettre au moins un cri avant de les dévorer.

-Vu ma tête je peux pas dire le contraire… Je suis le Wendigo... Et toi ? Tu es quelle terrifiante créature ?

Encore que terrifiante, la pour le coup tu pourrais en douter en voyant cette bouille de jeune loup, mais bon le souvenir de l’énorme bête que tu as vu quelques secondes te fait dire qu’il ne faut pas se fier aux apparences. Avec ça tu en oublierais presque l’élément le plus primordial de ton existence, ton estomac. Du moins avant qu’il ne se rappelle une fois de plus à ton bon souvenir dans un gargouillement incroyablement pas discret. Mon pauvre Wendi, faudra peut-être que vous appreniez à communiquer un jour lui et toi. Non ? D’ailleurs il en profite pour en remettre une couche. Ce qui te fait finalement râler encore plus.

-Fichu monde ! Non seulement on se perd mais en plus on ne trouve rien à manger !

Ouais ça c’est vraiment le grand drame de ta vie, mais dis-toi aussi  que c’est peut-être que t’es juste pas doué Wendi… en plus d’être maudit. Mais finalement ça fait tilt dans ton crâne, c’est vrai que le louveteau a parlé d’un village pas loin. Alors qui dit habitation dit repas pour toi. Ou pour vous. Bah ouais tu vas pas le laisser là tout seul à se débrouiller le pauvre ? En plus il est blessé. Et puis lui aussi à faim tu te souviens. Tu l’observe un instant, le sang bien visible sur sa fourrure blanche. T’es pas forcément le plus amical des prédateurs, mais tu gardes quand même certains instincts animaux qui font que tu es capable de t’attacher par moment. Et finalement tu lances de ce ton un peu bourrue qui t’es propre :

-Tu peux marcher ? On devrait trouver de quoi manger dans ce village d’humain…

Tu en as les griffes qui s’impatientent rien que d’y penser. Normal après trois jours perdus en forêt sans pouvoir chasser la moindre proie.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
La Bête du Gévaudan
avatar


Nom : Luxto Gévaudan
Univers original : La bête du Gévaudan
Messages : 149
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 19 Juil - 17:25
L'immense créature en face de lui ricane un peu, tient la question n'était pourtant pas si idiote, si ?

-Vu ma tête je peux pas dire le contraire… Je suis le Wendigo... Et toi ? Tu es quelle terrifiante créature ?

Le Wendigo ? jamais entendu parler, mais bon il doit exister tellement d'ombre dont il n'a jamais entendu parler que cela ne l'étonne pas, a par sa forêt, il ne connait pas grand chose, il ne serait même pas étonner de voir qu'une de ses Légende qui leur pourrisse la vie soit un lilliputien. Et puis terrifiante, terrifiante, vu l'état du louveteau c'est vite dit. Bien qu'il fut quand même craint en France, ah le bon vieux temps, ou la simple mention de son nom faisait trembler de peur les villages environnants, où les champs étaient plein de vaches et de moutons, bref le temps ou il pouvait manger a sa faim, sans avoir à se perdre dans une forêt, se faire blesser par un stupide piège et crever la dalle.

- Je suis la Bête du Gévaudan, enfin quand je suis sous ma grande forme, car on ne peut pas vraiment dire en ce moment que je suis terrifiant.

C'est vrai qu'avec sa patte blessé, il ne faisait pas peur, il faisait peluche, et dieu seul sait à quel point il peut déteste qu'on le prenne pour une peluche, une peluche c'est faible, il est la Bête du Gévaudan nom d'un glaïeul.

Un grand bruit de tonnerre, que le louveteau avait fini par identifier comme le bruit de l'estomac de son voisin retentit encore une fois, et celui rala aussi au passage.

-Fichu monde ! Non seulement on se perd mais en plus on ne trouve rien à manger !

Sur ce point il ne pouvait pas le nier on ne trouve rien à rien, même pas un lapin. En même temps un lapin qui sortirait entre eux deux, serait qualifier de suicidaire car les deux ont vraiment faim. A un tel point que Luxto pourrait manger de la viande humaine, alors qu'il ne l'aime en général pas trop, car trop nerveuse ou trop grasse.
Tient le prédateur qui est le voisin semble observe sa patte, c'est vraiment si moche que ça ?  Il finit par te demande d'un voix rauque, semblant avoir fini son observation

- Tu peux marcher ? On devrait trouver de quoi manger dans ce village d’humain…

Il ne commence a ne plus trop ressentir la douleur, mais remarcher ça c'est pas encore bien sur. Et dire que ce village dont il sent les effluves semble à moins d'un kilomètre.

- Marcher ? Je peux essayer, mais je ne garantie rien.

Il se lève et tente de faire quelque pas avant de s’effondrer le museau en premier dans la poussière, ce qui le fait éternuer au passage.

- Et bien il semblerait que non. Tu pense pouvoir me transporter ?

Après tout le village n'est pas si loin, et sous cette forme, il ne pèse pas bien lourd. Le seul truc qui l'inquiète un peu ce sont les griffes du Wendigo, bien acérées. Mais pour pouvoir manger à sa faim il est prêt à tenter le risque.  



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Wendigo
avatar


Nom : Wendigo
Univers original : Folklore Amérindien
Messages : 38
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 3 Sep - 17:58
T’as tellement faim que tu pourrais certainement avaler une rangée de mammouths. Si bien que t’es vraiment presser d’aller mettre ton nez dans ce village et y faire autant de dégâts que ton estomac te le dictera. Et même si tu es un monstre cruel, et que t’as faim, tu vas quand même pas laisser ce louveteau tout seul derrière. Le problème c’est de savoir si il peut marcher avec sa patte blessée. Tu le regardes se redresser et avancer un peu avant qu’il ne tombe tête la première dans la poussière.

-Et bien il semblerait que non. Tu pense pouvoir me transporter ?

Tu jettes un regard au village qui n’est pas si loin avant de reposer tes yeux rouges sur le louveteau. C’est vrai qu’il ne doit pas peser bien lourd, mais on peut pas dire que t’ais été transformé en une créature très adapté pour s’occuper des autres. D’ailleurs tu regardes de nouveau sa blessure, te demandant bien si il faut faire quelque chose ou pas. Parce que c’est vrai que toi les blessures tu connais pas vraiment… En même temps à part le feu t’es quasi invulnérable comme monstre. Les flammes… brr rien que d’y penser t’as envie de te sauver très loin. Dans ce village tiens.

Tu attrapes la boule de poil blanche, en prenant évidemment soin de ne pas le serrer entre tes griffes avant de le déposer sur ton épaule gauche.

-Tu penses réussir à tenir sur mon épaule ?

Tu commences à avancer en direction du village, en marchant simplement parce que tu ne voudrais pas que le louveteau glisse si tu te mettais à courir. Mais bon vu les grandes enjambées que tu es capable de faire vous ne devriez pas atteindre ce village humain dans trop de temps.

D’ailleurs l’odeur qui se rapproche te met déjà l’eau à la bouche… tu vas surement faire un vrai carnage. Tu en oublierais presque ton petit passager, si l’odeur du sang tout prêt n’était pas si tenace. Sa blessure, c’est vrai qu’il faudrait s’en occuper mais tu ne sais vraiment pas quoi faire.

-Est-ce que ça va aller ? Pour ta patte, la blessure à l’air assez importante non ?

Tu essayes de réfléchir à une solution, laborieusement, il faut bien le dire tout en continuant ton chemin. Vous êtes presque arrivé à destination, vous distinguez déjà les différentes maisons au loin. Enfin maisons … elles ont pour la plupart l’air d’être dans un très sale état. Un vrai délabrement et les murs semblent tous passablement noirci.

-Mais qu’est ce qui s’est passé ici ?! Une ombre est déjà passé par là ou quoi ?

Quelqu’un comme Effrit, ça serait bien son genre tiens. Mais du coup tu as nettement moins envie d’avancer, ayant tout sauf envie de croiser ce monstre de flammes. Oui tu as vraiment horreur du feu, pour ne pas dire que tu es terrifié par les flammes en fait. Et pas la peine de mordre grosse brute.

Enfin bref même si tu n’es pas rassuré, tu sens quand même la trace d’une odeur humaine et il n’en faut pas plus pour que ton estomac ce réveil, il doit donc bien y avoir une ou deux âmes qui vivent dans le coin et prêtent à servir de repas à toi et ton camarade.

-Bon à nous la nourriture !!!

Spoiler:
 




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
La Bête du Gévaudan
avatar


Nom : Luxto Gévaudan
Univers original : La bête du Gévaudan
Messages : 149
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 8 Nov - 17:38
Alors qu'il se léchait la patte, pour voir désinfecter sa blessure, et voir l'étendue des dégâts, Wendigo finit par attraper le petit loup et le déposer sur son épaule avant de se mettre en marche, direction le village humain.

- Tu pense réussir tenir sur mon épaule ?

- Je vais essayer dit le louveteau pas vraiment rassuré, c’est que c’est haut quand même un Wendigo.

Gévaudan s’accrochait tant bien que mal, hésitant à sortir les griffes pour assurer sa stabilité, pas certain que son taxi actuel apprécie, ce fut un creux sur le chemin qui l’obligea à les sortir et les planter dans l’épaule de l’autre ombre, bien qu’il ne les enfonça pas beaucoup, la peau étant épaisse.

La vue était plutôt pas mal de l’épaule de Wendi, mais sa patte l’empêchait de vraiment apprécier la balade. Les ombres peuvent se régénérer, mais pour Luxto, il lui fallait manger pour avoir l'énergie nécessaire à la régénération, or ce n’est pas un jeun forcé de trois jours qui allait l’aider. En plus l’odeur du sang lui donnait juste plus faim, comme pouvait en témoigner son estomac, à cause du bruit qu’il faisait.

- Est-ce que ça va aller ? pour ta patte, la blessure à l’air assez importante non ?

De ce qu'il avait vu, non ce n'était pas grave, le piège n'avait pas casser sa patte, mais avait quand même percé une veine, d'ou la quantité importante de sang sur la patte.

- J’ai déjà eu pire, c’est juste gênant une telle plaie. Tient le village est juste devant, mais pourquoi ça sent le cramé ?

Pire, car dans l'ancien monde, un paysan plus courageux que les autres avait réussi à lui enfoncer un épée dans les côtes, assez proche du cœur pour le faire tomber dans les pommes, heureusement qu'il avait le ventre plein à cette époque, la régénération avait pu se faire rapidement, mais il avait été transporté ensuite à Fairy tales, et n'avait pas pu se venger du paysan.

Le village en vue ne porte que le nom de village, et n’a pas l’air habité, les maisons sont délabrées avec des bout de toitures brulées. Un incendie aurait-il eu lieu ? Non car Luxto n’était pas friand des flammes, ça brule. Même son camarade lui aussi n’avait pas l’air rassuré ? Et bah ils sont dans de beaux draps : deux affamés ayant peur du feu, chouette coïncidence n’est-ce pas ?

En avance dans les décombres de la ville fantôme, une trace d’odeur humaine finit par se faire sentir, le faisant saliver.

- Bon à  nous la nourriture !!!

Et sur ceux ils foncèrent sur les délicieuses odeurs qu’ils sentaient. Le repas était enfin servi et ils ne comptaient pas laisser de restes.

- A table !!
Revenir en haut Aller en bas
Wendigo
avatar


Nom : Wendigo
Univers original : Folklore Amérindien
Messages : 38
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 7 Déc - 23:40
A croire que tu es maudit. Oui bon en fait c’est bel est bien le cas même si tu n’en as absolument pas conscience. Faudra d’ailleurs qu’on en discute sérieusement un jour toi et moi. Parce que non Wendi je t’assure qu’avoir faim à chaque minute, à chaque seconde de la journée ça n’est pas normal. Pire même, t’as même pas remarqué que plus tu manges et plus ta faim grandit tel un cercle vicieux infernal ?! Non, et bah débrouilles toi, je démissionne. Toujours est-il que sur ce coup t’as quand même vraiment pas de chance, parce qu’après avoir erré trois jours complet dans la forêt sans rien trouver à manger, alors que tu arrives enfin à trouver le chemin vers un village humain, il faut qu’une catastrophe soit déjà passé avant toi.

Une grosse catastrophe même, vu l’état du village. Mais une catastrophe qui a quand même l’air de dater au vu des décombres. Ce n’est donc peut-être pas une Ombre qui est responsable de la désolation causé ici. Mais cela va bientôt changer vu que toi et ton petit compagnon avaient bien l’intention de casser la croûte. Avec vos deux flairs réunis aucune chance que la moindre âme vivante de ce trou paumée ne vous échappe. Ca non. Surtout que ça fait bien trois jours que toi tu attends ce festin. Tu espères juste qu’il n’y a pas un monstre de flammes qui traine dans les parages. C’est après tout ton seul point faible, la seule chose qui te terrifie même si ça tu es loin de le hurler tout haut.

Enfin toujours est-il qu’à force de suivre la piste laissé par l’odeur humaine toi et Gévaudan finissez par arriver dans un quartier moins touché et qui semble donc plus habité que le reste de la ville. Alors que tu te dissimules du mieux que tu peux dans un recoin sombre offert par une des bicoques tu observes l’endroit essayant de repérer quelques signes de vie tel un chasseur guettant sa proie.

-Je sens que nous allons enfin pouvoir faire un festin.

Un groupe d’humain rescapé et occupant encore les lieux fait son apparition sous vos yeux, occupés à leurs activités habituelles. Une chance pour toi ils ne t’ont pas encore remarqué malgré tes trois mètres de haut. Du coup avant de t’élancer sur tes futures victimes, tu attrapes Gévaudan sur ton épaule et le repose au sol. Non parce que ça serait pas pratique ni pour lui ni pour toi au moment d’attaquer faut être réaliste.

-Je vais attaquer par la droite tu peux essayer de les coincer par la gauche si tu veux.

La faim gronde ton instinct de prédateur se réveil Wendi et sans plus attendre tu t’élance tel un éclair vers le petit groupe d’humain innocent. Un seul coup de tes griffes suffit et voilà la première victime entre tes pattes. Et soudain la terreur s’empare des pauvres âmes face à ton ombre menaçante et tes crocs près à les dévorer.

-Un Monstre !!! C’est la magie ! La magie est de retour !

Tu regardes l’homme commencer à s’enfuir de tes pupilles ardentes. Tu lui laisses de l’avance bien sûr sinon ça n’est pas aussi amusant.

-La chasse est ouverte …

Un grondement satisfait t’échappe. Après tous ses jours passés en forêt tu vas enfin pouvoir te dégourdir les pattes et t’amuser un peu. Et ton petit compagnon devrait pouvoir largement en profiter aussi malgré sa patte blessée. D’ailleurs tu laisses là le corps de ta première victime et tu te lances finalement à la poursuite d’un des nombreux fuyards.
Spoiler:
 




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Happy NeverEnding :: And the Story Begins... :: The Land of Oz :: Gillikin-