Fairy Tales, la ville de tous les contes, n'est plus ce qu'elle était. En vérité, tout est en train de changer et vous allez bientôt vivre un cauchemar.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Ouverture d'une nouvelle sous-partie du Flood pour votre contenu "fanmade" et autre relatif à l'univers d'HnE.

Partagez | 
Invité
avatar
Invité

Mar 3 Déc - 22:52
Jadis était de retour dans son château depuis quelques temps, les choses n'avaient pas vraiment changée à son départ pour la fête à laquelle elle avait été invitée, mais elle avait appris nombres de choses durant ce voyage. Ses pouvoirs avaient besoin de temps pour revenir et lui permettre de retrouver sa puissance d’antan. Même si elle était loin d'être sans défense, elle savait qu'en dehors de ces terres gelée elle aurait forcément plus de mal. Si Jadis avait choisi cet endroit c'était pour une bonne raison, c'était son élément, son environnement. Le froid, la neige et la glace, elle incarnait tout ce qui représentait l'hiver, c'était peut-être un titre donné de son propre chef, mais personne ne pouvait lui reprendre, personne n'en avait la capacité, ni l'autorité. Caressant la tête d'un de ses loups de garde, elle admirait son reflet dans un mur glacé de son château. Son corps avait bien changé, bien que la plupart du temps, en dehors de sa manière à se déplacer et à se battre physiquement, elle ne ressentait pas le changement. Sa réserve de magie n'était pas influé par la taille de son corps, mais ce dernier n'était pas entraîné pour contenir toute sa puissance ce qui en bloquait une grande partie. Ce reflet en face d'elle ne représentait pas ce qu'elle était, ce qu'elle fut autrefois et qu'elle à maintenant perdu. Il y avait sans doute un moyen de le récupérer, chaque sort, chaque malédiction avait sa faille, car chaque chose était voué à disparaître, mais ici, sa connaissance en magie ne lui était d'aucune utilité, car elle n'en connaissait ni les tenants, ni les aboutissant, ce qui l’empêchait donc de trouver un remède à son état.

Dans d'autre circonstance, Jadis aurait brisé la glace qui lui montrait le mensonge de son existence, mais cela ne lui aurait pas donner quoi que ce soit en dehors de quelques blessure à ce corps fragile. Un autre triste constat, personne ne savaient rien sur ce qui lui était arrivé étant donné que personne ne la connaissait avant. Ni même maintenant, en dehors de Pierre peut-être, mais ce garnement n'était pas vraiment l'allié le plus fiable non plus. Jadis ne pouvait clairement pas monter une armée entièrement composée de loups, il lui fallait bien plus, elle avait besoin de puissance et d'inspirer le respect aux autres, car chacun avait oublié ce qu'était sa colère et sa haine. Ils avaient besoin d'un rappel, et ce dernier viendrait en temps voulu. Pour l'instant, elle devait pratiquer ses exercices magiques et physique pour tenter d'égaler autant que possible son niveau d'avant. Ses exercices remontaient à bien loin dans ses souvenirs, mais aujourd'hui, ils lui étaient salvateur puisqu'ils lui permettaient de reprendre ce qui lui appartenais. En revanche, pour les compétences à l'épée c'était légèrement plus compliqué, les loups faisaient de piètre adversaire et le vent ne lui permettait pas vraiment de connaître et de mesurer sa force. Sans oublier qu'elle ne se fatiguait pas vraiment à frapper dans le vide. Mais il n'y avait pas vraiment d'adversaire pour l'affronter dans ces contrées glacée et elle se voyait mal descendre dans les zones plus chaudes pour faire une telle demande au premier venu.

Néanmoins, cela avait au minimum le mérite de lui permettre d'habituer ce corps au poids de l'épée et à quelques manœuvre de combat. Jadis avait cependant quelques idées en tête, puisqu'elle n'était connu de personne ici, elle pourrait se faire passer pour un jeune qui cherche à affronter quelques guerrier sur les grands chemins pour devenir meilleur. C'était peut-être un peu rabaissant et peu prestigieux, mais c'était sûrement la solution la plus adapté, mais le château serait à l'abandon pendant son absence et son entraînement par extension. Même si les loups pourraient le garder un certain temps, il ne serait pas étonnant de les voir partir si Jadis tardais trop à revenir. Pourtant, c'était la seule manière pour elle de récupérer sa vigueur et son talent à l'épée d'antan. Préparant ses affaire pour une longue route dans un sac, elle pris finalement le chemin de la sortie du château après avoir fait partir les loups et en ferma l’accès avec sa magie avant de le recouvrir de neige pour le rendre tel un monticule de neige. Une fois son château protégé, elle se mit en route pour descendre de sa montagne. Le chemin était toujours difficile d'accès et dangereux. Mais avec sa magie de glace, elle pouvait se forger des chemins pour éviter ce genre de problème, du moins jusqu'à arriver à un chemin plus praticable à pied. Elle ferait donc le reste en marchant et commencerais donc son aventure pour défier les épéistes de la région.
Revenir en haut Aller en bas
Dracula
avatar
DJ Huitre de Wonderland ♪♫

Nom : The Other Side
Univers original : Folklore + Conte
Messages : 65
Voir le profil de l'utilisateur http://happy-neverending.forumactif.com/t194-une-chauve-souris-b
Ven 6 Déc - 22:36

Dracula se réveilla de sa journée de sommeil, sans faire de grasse soirée cette fois-ci, soulevant délicatement et doucement le couvercle d'un cercueil qui lui avait servi de lit avec brio. Bon certes ce n'était pas vraiment le sien, disons juste qu'il l'avait emprunté sans demander la permission, même s'il doutait que son propriétaire n'ait aucune protestation à lui soumettre ou quoique ce soit d'autre. Il l'avait vu, il le voulut, et il l'a eu. Pas besoin d'un caprice cette fois-ci car il n'y avait eu personne pour le contester, c'était presque ennuyant et triste à son goût.

S'accoudant contre le rebord du sarcophage de bonne fortune, admirant la neige à travers la porte du tombeau abandonné qu'il avait trouvé pour le protéger des rayons solaires, attendant patiemment que le soleil soit assez bas et sur le point de disparaître pour pouvoir sortir d'ici. Après tout, sa période préférée allait bientôt débuter dans quelques jours, à savoir l'hiver, ces moments il y a moins de soleil bien trop lumineux et où la neige tombe, et étant donné qu'il ne ressentait pas le froid il n'y avait aucun problème à l'horizon. C'était pour retrouver ce genre de sensations qu'il était venu ici près de la montagne hivernale, s'offrir une petite cure avant les autres tout en s'exerçant dans la neige, le vampire était resté un grand enfant ça on ne pouvait pas lui retirer au point qu'il restait toujours aussi émerveillé malgré des siècles.

Après plusieurs minutes de rêverie passagère il se leva enfin de sa chambrée provisoire, s'étendant longuement dans plusieurs sens où les os craquèrent un bon coup à certains endroits, remettant correctement sa cape qu'il avait disposée de façon à lui donner une forme d'oreiller assez confortable. Ce ne fut qu'une fois assuré d'être présentable qu'il mit les pieds dehors, aussitôt presque amusé en entendant le bruit que pouvait bien faire la neige sous ses pas, il avait beau avoir des années dans sa tête ça n'évoluait pas vraiment pareil il fallait croire.

Continuant dans cette lancée il avança toujours pour prendre un peu de hauteur sur la montagne, semant par-ci et par-là des anges de neige qu'il prit un plaisir réel à faire dans la neige.
C'est sur une partie bien plus plate du terrain en revanche qu'il décida d'entreprendre la tâche ardue, et pas des moindres, la délicate construction d'un bonhomme de neige bien qu'il ne savait pas vraiment pas quel bout s'y prendre au point de faire une chose qui ne ressemblait pas vraiment au rendu qu'il s'était imaginé ne serait-ce que pour la partie qui servait de base, qu'importe tant que ça venait de lui il était convaincu que ça resterait aussi magnifique que lui avec son narcissisme ridicule.

C'est au moment où il commença à former la deuxième partie de l'homme de glace qui servirait de tronc pour soutenir le cou qu'il aperçut plus loin une forme se détacher de la si blanche immaculée neige, faut dire que des cheveux noirs sur du blanc il y a bien mieux niveau discrétion bien que de son côté avec sa cape il ne pouvait pas vraiment juger non plus dans le fond.

Cette idée qu'une personne se trouvait non loin de là voulait dire qu'il allait pouvoir s'amuser avec, il ne lui laisserait pas vraiment le choix et serait aussi insupportable qu'à son habitude sans s'en rendre compte, et se fut sur cette idée qu'il se mit joyeusement à courir dans la neige pour s'approcher de cet inconnu sans que l'idée d'un quelconque danger lui traverse la caboche ne serait-ce qu'un seul instant. Se mettant dans un angle mort et à distance respectable, il s'arrêta pour former une boule de neige bien compact tout en observant l’individu qui deviendrait son compagnon de jeu selon son point de vue, autant dire que plus il voyait un air sérieux plus il avait envie d'être taquin avec, et celui-ci il n'allait pas déroger à ses règles.

Prenant position pour lancer, il se concentra quelques secondes pour prendre légèrement un petit élan comme on pourrait le faire avec un javelot, visant la personne. C'est avec rapidité qu'il tira son projectile qui vient s'écraser contre l'arrière de la tête de celui qui n'avait rien demandé, bon en même temps ce n'était que de la neige donc pas vraiment quelque chose de très grave, bien qu'une attaque venant de par l'arrière était un coup très bas.

« Je suis désolé mais je n'ai pas pu m'empêcher. »

C'est très difficilement qu'il retenait son rire, qui dans le fond était assez mal dissimulé, il n'y avait que lui pour que ce genre de tour fasse rire, un vrai gamin !




L'on dit que le sang prime sur tout, qu'il nous façonne, nous enchaîne, nous maudit
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Lun 9 Déc - 23:36
Froid, il faisait froid, si froid qu'il avait neigé il y a peu et que le sol était recouvert d'un tapis de neige. Mais ce n'était pas vraiment étonnant quand on est dans une montagne au climat hivernal toute l'année. D'autant plus que Jadis n'avait que faire du froid, s'il n'était pas naturel, elle en était la source. C'est d'ailleurs dans le crissement de ses pas dans la neige qu'elle eut une intuition, un sentiment étrange et un son lui fit tourner la tête, un peu trop tard malheureusement. Un choc mou et froid l'avais atteint en plein de la nuque et Jadis sortit son épée par réflexe prête à détruire l'auteur de ce méfait. Cependant, quand elle trouva le coupable en train de rire en face d'elle, la reine de glace rangea son arme, ce n'était qu'un adulte agissant comme un enfant, il ne méritait même pas la peine qu'elle s'en occupe, d'autant plus que ce n'était qu'un peu de neige. Pourtant, un léger frémissement en elle lui rappela qu'elle n'était pas non plus une personne que l'ont attaque ainsi. Mais l'amusement était quelque chose qui lui avait manqué surtout que la neige était son domaine et que les loups faisaient de piètre adversaire pour ce genre de jeu. Un sourire narquois s'afficha sur son visage tandis que Jadis se baissait pour ramasser un peu de neige, se servant un peu de sa magie pour modeler la neige plus rapidement, elle envoya la contre-attaque avant qu'il n'ai pu finir sa phrase. Il était hors de question qu'elle puisse perdre à ce petit jeu-là.

« Voyons si tu peux tenir la cadence de ton adversaire petit. »

Dans les fait, il n'était pas petit, mais de son point de vue, il était plus jeune qu'elle par l'âge, cependant dans son corps actuelle, rien n'était moins sur. Ce qui ne l'empêcha pas non plus de frapper dans ses mains à la manière d'un applaudissement et que la neige commence à s élever doucement autour d'elle. Le sourire devint un rire moqueur alors qu'une bonne centaine de boule de neige plongeait maintenant sur le jeune impudent qui avait eut l'audace de la défier à une bataille de boule de neige. C'était certes impressionnant comme attaque, mais c'était loin d'être puissant et encore moins dangereux. Pourtant, ce n'était pas une raison pour ne pas déployer toute sa puissance. Que ce soit pour un combat ou un jeu, Jadis n'aimait pas perdre et l'homme aux cheveux blancs allait l'apprendre à ses dépends. Et puis peut-être qui sais, si ce dernier était suffisamment digne d’intérêt, elle tenterait peut-être de le faire rejoindre son armée, sinon, elle irait le défier à l'épée pour voir ce qu'il vaut.
Revenir en haut Aller en bas
Dracula
avatar
DJ Huitre de Wonderland ♪♫

Nom : The Other Side
Univers original : Folklore + Conte
Messages : 65
Voir le profil de l'utilisateur http://happy-neverending.forumactif.com/t194-une-chauve-souris-b
Jeu 12 Déc - 12:22

Le sourire narquois que pouvait afficher son adversaire, enfin tout du moins si on pouvait appeler ceci un véritable futur affrontement, lui faisait dire qu'il allait très certainement passer un moment d’amusement ou intéressant. Même si pour le coup il était plus ou moins occupé à rire, dont ce dernier se stoppa en recevant la neige en pleine figure.

Dracula n'était pas en colère, loin de là, il enleva ce qui lui cachait la vue avec son sourire toujours plaqué aux lèvres. Il ne savait plus depuis combien de temps il s'était ainsi amusé dans la neige, ça devait remonter à une bonne vingtaine d'années, surtout avec un camarade de jeu dont le regard en disait long sur le fait qu'il voulait la victoire à tout prix.

Les menaces profanées n'étaient en rien agressives, même si le mot « petit » le contrariât légèrement, certes il n'était pas forcément très grand mais ce n'était pas une raison pour se moquer. Le vampire s'apprêta à rétorquer quelque chose, une phrase disant qu'il n'allait pas se laisser faire et qu'il comptait bien gagner cette bataille. Cependant il fut arrêté dans son élan par les applaudissements de son camarade, trouvant ça fort curieux, allant même jusqu'à imaginer qu'il le félicitait de l'avoir touché tout à l'heure.

Quand il vit la neige s'élever autour de cette nouvelle rencontre il en resta un moment interdit, il en avait vu des choses en plusieurs siècles mais quelqu'un qui manipule de la neige il pouvait les compter sur les doigts d'une seule main, c'était juste de la triche en quelque sorte et le tout accompagné d'un rire moqueur. Ça ne lui plaisait pas de son point de vue, bon certes il était dorénavant le centre d'une attention toute particulière, mais il se faisait quand même piquer la vedette par ce jeunot qui faisait mumuse avec de la neige.

Alors si son adversaire utilisait de la magie il était hors de question qui se prive de ses dons de vampire pour ne pas gagner, ce qui était typiquement du jeu d'enfant était devenu une véritable affaire d’État à cet instant, surtout qu'il n'avait aucune envie de se prendre autant de boules de neige dans la face pour être honnête.

Le vampire prit son élan pour une course effrénée avant que la neige de le touche, ayant une facilité à se mouvoir rapidement, approchant de cet homme qui avait voulu l'attaquer aussi vilement de son point de vue. Ce fut qu'à quelques pas de pouvoir à être à hauteur de son concurrent qu'il sentit son pied glisser et qu'il se retrouva à basculer en avant. Sans qu'il comprenne le pourquoi du comment Dracula se trouvait par terre, face étendue dans la neige, en mode boulet du dimanche qui ne peut même pas faire une entrée correcte sans terminer par se rendre ridicule.

Il releva la tête couverte de neige, crachotant ce qu'il avait avalé avec une mine presque de dégoût, regardant ce qui était bien entendu le gagnant tout en commençant à couiner.

« C'est de la triche cher Pique Noir ! En plus j'ai glissé et j'avais le vent dans les yeux ! »

À défaut de connaître son nom il le nomma par son groupe sanguin alors qu'il continuait à faire l'enfant déçu d'avoir perdu, prenant un air boudeur alors qu'il essaya tant bien que mal de se relever de cette chute qui avait sans doute été assez comique à voir.




L'on dit que le sang prime sur tout, qu'il nous façonne, nous enchaîne, nous maudit
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Dim 15 Déc - 19:34
Finalement les choses prenaient une tournure plaisante pour Jadis, bien qu'elle ne soit pas courroucée par son opposant, elle avait malgré tout donné le maximum pour avoir la victoire, son adversaire ne pouvait lui reprocher cette soif de victoire. D'autant plus que l'expression étonnée qui était passée sur son visage pendant un instant lui tira un petit sourire au coins des lèvres. Cependant, l'instant d'après ce n'était plus un sourire qui s'affichait, son adversaire avait décidé d'être sérieux lui aussi ? Alors que la petite avalanche de boule de neige s’apprêtait à l’aplatir, il ne se trouvait déjà plus là. Peinant à le suivre des yeux, il se retrouvait déjà devant Jadis qui tenta d'amorcer un mouvement de recul, la situation tournais vraiment mal aussi rapidement ? Son corps avait vraiment un gros retard à rattraper. Cependant, alors que Jadis se sentais perdue, son opposant fit finalement la chose la plus inattendue qui soit, tomber de lui-même dans la neige. D'abord perplexe, et en attente, Jadis commença finalement à sourire puis finit par en rire sans vraiment pouvoir se contrôler. Un rire clair et honnête. Cela faisait si longtemps qu'elle n'avait rit, mais malgré ce temps, elle entendis bien que ce n'était pas sa voix d'origine. C'était troublant, mais curieusement cela lui était égal, après tout la situation était suffisamment hilarante pour qu'elle ne puisse pas se concentrer dessus. Reprenant finalement son souffle après un moment, elle repris contenance, le duel n'était pas terminé.

Jadis avait beau être intransigeante et peu patiente, elle n'allait pas s'en prendre à un adversaire à terre. Sans doute la seule trace d'honneur que ses anciens maître d'armes lui aient légués. Si elle était sur de pouvoir écraser son adversaire, alors elle pouvait bien se permettre de respecter ce genre de règles. Cependant, elle n'allait pas jusqu'à pousser la politesse à l'aider à se relever. Après tout cela faisait peut-être partit d'un stratagème. Elle avait été témoin de sa rapidité et ce corps n'était pas suffisamment entraîné pour pouvoir le concurrencer sur ce domaine. Aussi songea-t-elle à d'autres stratégies pour faire jouer sa rapidité contre lui. Déjà quelques idées faisables étaient en train de germer dans son esprit et c'est pourquoi elle s'assura d'être prête, pour l'instant, elle ne ferait pas le premier mouvement, que ce dernier ne l'accuse pas de profiter du fait qu'il soit pas encore prêt à recevoir l'attaque. L'idéal aurait été que le combat continue avec de la neige, mais étant donné que son dernier mouvement avait finis par une chute, il était impossible de savoir s'il allait reprendre avec plus de sérieux ou pas. Pourtant à voir son visage d'une mine déçu, la rencontre allait donc se terminée là ?

Ce qui fut plus étrange en tout cas, ce fut le nom qu'il lui donna. Pique Noir ? Qu'est-ce que cela pouvait représenter ? Son corps était donc connu ? Il connaissait déjà la personne en face ? Non vu sa manière de s'adresser à lui, ça ne devait pas être ça. C'était une référence à sa couleur de cheveux ? Non sûrement pas. Jadis était pris dans un torrent de question intérieur, ne sachant pas que cela pouvait désigner un groupe sanguin, à son époque cela n'existait pas et cela ne pouvait pas lui évoquer quoi que ce soit. Finalement, il valait peut-être mieux dissiper le mal-entendu. De sa voix jeune et claire, elle énonça finalement son nom.


« Je ne sais pas qui est ce ''pique noir'' dont tu parle, mais je me nomme... Jadis. »

Elle avait hésité un instant avant de dire son nom, était-ce le moment ou pas pour le révéler au grand jour ? Normalement personne de cette époque ne pouvait la connaître, cela remontait à un temps trop loin pour que quelqu'un s'en souvienne, du moins personne ne ferait le rapprochement avec son apparente jeunesse. Ce n'était qu'un nom comme un autre pour l'instant, mais dans un avenir plus ou moins lointain, il inspirerait la crainte à tous !
Revenir en haut Aller en bas
Dracula
avatar
DJ Huitre de Wonderland ♪♫

Nom : The Other Side
Univers original : Folklore + Conte
Messages : 65
Voir le profil de l'utilisateur http://happy-neverending.forumactif.com/t194-une-chauve-souris-b
Sam 28 Déc - 20:29

Pour seule aide il ne reçut qu'un rire, certes très enjoué, mais qui restait assez vexant quelque part. Devant se débrouiller seul pour retrouver un semblant d'équilibre, crachotant toujours au passage la neige que le vampire avait avalé tout à l'heure dans cette chute vertigineuse, il souhaitait lui tourner le dos en croisant les bras pour lui montrer qu'il boudait, se retenant fortement de ne pas faire l'enfant. Ce fut la surprise d'apprendre que son camarade de jeu ne connaissait même pas son groupe sanguin, ou tout du moins ce qui avait un rapport avec.

Décidément ce jeune homme devait vivre dans une grotte dans la montagne pour être autant coupé du monde, quelque chose qui s'y rapprochait en tout cas dans sa petite caboche, un ermite comme on en faisait presque plus depuis des années. Intéressant et excitant, c'était les deux mots qui lui vinrent alors en tête, Dracula s'imaginant déjà voyager à ses côtés pour lui expliquer les choses de la vie et autres pratiques qui peuvent être bien utiles dans n'importe quelle situation.

Il aborda un large sourire à cette perspective, terminé la bouderie pour l'instant tout du moins, l'idée de le coller partout avait germé. Mais il tiqua en entendant le prénom du futur compagnon de voyage que l'albinos s'était autoproclamé, ce nom ne lui semblait pas inconnu loin de là et il avait la désagréable sensation d'avoir oublié au fond de sa mémoire les événements ayant un lien plus ou moins loin avec les dires de l'individu face à lui. Vu sa mémoire souvent limitée, il ne savait pas vraiment dire ce qui le chiffonnait vraiment.

« Pique noir est le nom de votre groupe sanguin, assez appétissant mais pas le plus exceptionnel non plus, manquant un peu de saveur ! »

Dracula sourit le plus chaleureusement qu'il pouvait malgré tout à son adversaire de jeu, d'ailleurs il devait prévoir de quoi manger maintenant qu'il y pensait, et vu les environs assez désertiques il n'aurait sans doute pas trente-six choix à faire par la suite. Il allait éviter de faire son difficile même si l'envie de se mettre autre chose sous les crocs le tentait bien plus, ou peut-être le fait d'avoir déjà entendu ce nom qui le perturbait autant quelque part.

« Je suis le sublime Comte Dracula, pour vous servir très cher. Mais dites-moi, Jadis... C'est un nom assez courant dans le coin ? Ça ne me paraît pas être un nom totalement inconnu en fait. »

Autant en avoir le cœur net pensa-t-il, ne voyant nullement qu'il venait de mettre totalement les deux pieds dans le plat sur un sujet qui pouvait s'avérer assez délicat. Si son instinct de vampire fonctionnait correctement ainsi que sa mémoire, il se serait remis en mémoire qu'on lui en avait déjà parlé bien sûr, pas en des termes très élogieux à l'époque et décrit comme une espèce de reine de cœur mais des glaces. Non au lieu de ça il s'était approché un peu plus de cet individu, légèrement joueur encore, s'amusant à lui poker à répétition l'épaule en attendant une réponse.

Spoiler:
 




L'on dit que le sang prime sur tout, qu'il nous façonne, nous enchaîne, nous maudit
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Sam 28 Déc - 22:52
Malgré le cheminement des choses, le jeune homme aux cheveux blancs avait finalement décider d'arrêter la rencontre, la pression magique redescendit pour soulager Jadis de l’énergie qu'elle dépensait à maintenir ses talents magiques prêt à agir au quart de tour, c'était une mesure à prendre quand on sais que la personne face à nous est capable de se déplacer plus vite que l’œil humain ne peut suivre. Mais non content d'avoir calmé le jeu, le jeune homme lui avoua que Pique Noir désignait son groupe sanguin, n'ayant pas vraiment d'idée sur ce que pouvait bien être un groupe sanguin, elle acquiesça et fit mine d'être satisfaite d'avoir été informée. Puis finalement il en vint à se présenter sous le nom du compte Dracula. Fouillant dans sa mémoire pour tenter de savoir d'où ce nom pouvait venir, ce n'était pas très familier, mais elle avait l'impression de l'avoir entendu il y a longtemps. Puis un fameux déclic dans son esprit après plusieurs minutes de réflexion, réflexion qui avait été perturbé par des mouvements répété contre son épaule. Ses yeux s'illuminèrent à ce moment dévoilant qu'elle avait compris que Dracula avait été une rumeur il y a longtemps, une personne vivant loin et ayant la réputation de faire disparaître d'autres personnes. Mais cette rumeur remontait à l'époque ou elle était encore une femme belle et puissante. Ça ne pouvait donc pas être lui, peut-être que c'était un nom courant pour cette époque.

« Je ne suis pas au courant pour les autres, mais mon nom remonte à une époque bien reculée, je doute que tu ai vécu à cette fameuse époque, sinon ta réaction à mon égard serait bien différente. »

Prenant la main de l'albinos dans la sienne pour le stopper dans son petit manège ou il tapotait son épaule, elle pu sentir que sa main était froide, mais pas comme le froid qui entourait Jadis, celui-ci était différent. Un regard curieux se plongea dans celui du jeune homme. Qui était-il vraiment ? Jadis finit malgré tout par lâcher la main de l'homme et observait avec plus d'attention ses yeux rouges, le teint un peu pâle, il donnait l'impression d'être atrocement malade, mais si ça avait été le cas, il n'aurait pas pu jouer de la sorte. Et à le voir ainsi, il n'était pas mort, à moins que cela ne soit un genre de nécromancie ? Elle s'était intéressé à ce domaine lors de son étude de la magie, seulement c'était beaucoup trop complexe et cela ne correspondait pas à sa personnalité. A le voir si prêt, Dracula était un peu plus grand que le corps de Jadis, mais il semblait plus maigre. Dans un affrontement physique elle aurait pu avoir l'avantage, mais sa rapidité était sans doute sa meilleure force, mais celle de Jadis était la magie, même si le but de son voyage initialement était justement de renforcer ce corps physiquement et d'améliorer ses talents à l'épée. Cela aurait certainement été très instructif de s’entraîner avec cet homme, mais ce dernier aurait-il aimé voyager avec sa personne ? Peut-être avait-il un objectif qui ne lui permettait pas actuellement. Mais pour couper court à ses réflexions, le mieux était encore de le dire à voix haute pour mettre tout au clair.

« Dracula donc. Je compte entreprendre un pèlerinage pour découvrir se monde, peut-être serait-tu intéresser pour m'accompagner ? Non pas que je doute de pouvoir me défendre seul, mais je serais tout de même rassuré d'être accompagné. »
Revenir en haut Aller en bas
Dracula
avatar
DJ Huitre de Wonderland ♪♫

Nom : The Other Side
Univers original : Folklore + Conte
Messages : 65
Voir le profil de l'utilisateur http://happy-neverending.forumactif.com/t194-une-chauve-souris-b
Lun 30 Déc - 12:19
Dracula observa assez amusé les réactions du jeune homme, persuadé dans sa caboche qui lui servait de cerveau qu'il était submergé par sa grande beauté, il faut dire que d'une façon ou d'une autre il faisait toujours de l'effet. Continuant un peu plus de donner ces petites pressions du doigt contre l'épaule de l'autre individu, heureux d'avoir fait mouche au point qu'il était convaincu qu'il venait de presque l'avoir envoûté. Le narcissisme ça pouvait être dangereux quand on vous le dit.

Il eut quelque peu envie de rire un instant en entendant les dires et confessions qu'on lui faisait, il avait l'âge d'être son ancêtre à plus de dix générations à ce petit jeune. Mais au moins il venait d'apprendre une chose, si lui le grand vampire ne faisait pas son âge, et heureusement, la personne face à lui semblait être dans le même cas. À y regarder de plus près il pouvait éliminer le fait que Jadis n'était pas un vampire ça s'était sûr, bien trop chaud et pas assez albinos pour l'être, très certainement pas un zombie, sinon il y aurait eu une forte odeur qui s'en émanerait.

Le contact avec sa main le laissa assez dubitatif, il y avait une atmosphère tout autour qui ne lui disait rien de bon quelque part, quelque chose qui disait attention il peut y avoir danger.
À moins que c'était ceci qu'on nommait le coup de foudre ? Et vu le regard intense qu'il interpréta comme langoureux, il avait sans aucun doute fait plus d'effet sur son charmant vagabond qu'il n'avait pensé. L'albinos sourit largement alors que l'autre le dévisageait, peut-être qu'il n'avait jamais vu de vampire de toute sa vie et que maintenant il ne pourrait plus passer le reste de sa vie sans vouloir en côtoyer un. C'était trop tard, il commençait déjà à se faire un petit film mentalement, où leurs destins seraient liés pour l'éternité dans les lumières de la lune.

Que ça lui donnait de joyeux frissons tout ceci, une nouvelle idylle était sur le point de naître de son côté. Même s'il devait quelque peu intimider le brun, il ne voyait que cette raison-ci pour qu'il lui lâche la main, ne pouvant s'empêcher de trouver ceci d'assez adorable dans un sens. Il s'empêcha fortement de lui pincer les deux joues, comme on faisait aux petits enfants lorsqu'ils sont bien sages, tout en lui donnant des surnoms plus mielleux les uns que les autres.

Il l'écouta religieusement jusqu'au bout de sa requête, le voyage se transformait en escapade amoureuse à ce qu'il constatait, les choses allaient sans doute un peu trop vite et étaient précipitées or qu'importe, tant qu'on avait l'ivresse il fallait savoir en profiter. Bien sûr qu'il allait l'accompagner et prendre soin de lui, ça serait son petit protégé à partir de maintenant !

Amusé Dracula poussa Jadis dans la neige, la soif de jouer était revenu en un claquement de doigt, venant alors se poser à califourchon sur le ventre du bellâtre alors qu'il vient s'amuser avec son écharpe entre ses mains. Tout souriant par ce trop plein de bonnes nouvelles qu'il avait eu, le voyage c'est bien en compagnie c'est mieux, surtout si celle-ci est assez jolie à en croquer.

« Je vous suivrais jusqu'au bout du monde si c'est cela que vous désirez, comment pourrais-je refuser une telle demande ? En revanche il faudra voyager de nuit. »

Des escapades nocturnes, quoi de plus romantique franchement ? Décidément il avait vraiment bien fait de venir s'amuser avec lui, tripotant toujours l'écharpe de l'individu entre ses mains alors qu'il affichait un sourire à la fois joueur et presque séducteur.

« Et pour votre gouverne j'ai plus de sept cents ans, alors si j'ai bien dû connaître votre époque. »

Il eut un rire franc, la situation l'amusait vraiment beaucoup sans qu'il y vît le moindre mal, sans se rendre compte que ceci n'était sans doute pas au goût de son compagnon d'infortune.





L'on dit que le sang prime sur tout, qu'il nous façonne, nous enchaîne, nous maudit
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Lun 30 Déc - 22:22
Le jeune homme aux cheveux blancs semblait content, voir même fier de lui. Pour quel raison ? C'était vraiment important ? Non sûrement pas, autant en profiter pour l'instant. Oui c'était mieux comme ça. Puis les yeux de Dracula le fixèrent avec une telle intensité que Jadis s'en sentit gênée, elle en oublia qu'elle était dans le corps d'un homme, mais elle ne pouvait nier que ce jeune homme ne manquait pas d'un certain Charisme. Malgré tout ce dernier semblait légèrement pensif alors que le contact se brisa, quelque chose de curieux se passait actuellement, mais Jadis n'aurait su dire quoi. La présence de cette personne avait un tel impact sur elle qu'elle n'était plus elle-même finalement. Bien que Jadis avait prévu d'être plus docile pour facilité son apprentissage auprès des humains, ce qui avait lieu à ce moment n'était pas vraiment prévu. Le Dracula revenant à lui et buvant presque ses paroles avait une mine rayonnante, ça donnait un aspect étrange à son visage pourtant si pale. Mais ce n'était pas dérangeant, en fait savoir que Jadis était peut-être à l'origine de ça lui donnait une certaine satisfaction personnelle. Mais tellement plongée dans ses pensées, elle ne s’aperçut pas que la taille de l'écharpe venait de se réduire d'un petit centimètre. Pour elle cet objet avec une valeur quelconque, mais il lui semblait impossible de s'en séparer, comme si ça présence avait quelque chose d'important à voir avec son retour dans ce monde.

Cependant, Jadis n'avais pas anticipé le fait que Dracula la pousse dans la neige sans prévenir. D'un mouvement réflexe des bras lors de sa chute, elle ne fit que voir le monde glisser sous ses pieds avec les yeux écarquillés et une certaine forme de peur imprévue. Mais avant même que l'énergie magique revienne à elle pour tenter une contre-attaque, le jeune homme s'installa sur elle, son air joueur détendis un instant Jadis qui pensait que son heure était venue pour avoir baissé sa garde un instant. Le voyant se saisir de son écharpe Jadis ne savait comment réagir, cela faisait bien une éternité que personne ne l'avait approchée d'aussi prêt et semblait aussi charmant à son égard. Jadis semblait légèrement perdue dans le visage de Dracula, elle n'osait pas vraiment se lever, même si elle aurait pu le faire facilement malgré la présence du jeune homme au-dessus. Mais rester ainsi allongé dans la neige avait un coté reposant et sa présence n'était pas désagréable. Ce qui fut plus surprenant, c'était sa réponse rapide, il était prêt à suivre Jadis au bout du monde, c'était assez direct et en même temps très appréciable à entendre. Finalement, les choses se passaient plutôt bien. Mais le fait de voyager de nuit était assez curieux, peut-être pour éviter de se faire repérer ? Était-il recherché ? Ce n'était pas un problème pour elle, voyager de jour ou de nuit était un peu la même chose, mais la nuit on est beaucoup plus discret, mais on y vois moins loin et moins bien.


« Je n'ai pas d'objection pour voyager de nuit, mais pour l'instant je n'ai pas établit de destination. »

Cependant Dracula dardait toujours son regard sur Jadis qui finalement ne pouvais s'empêcher de rougir un peu, c'était assez déstabilisant d'être observer de la sorte, comme si on allait se faire mordre. Il n'avait pas été perturbé par le fait que Jadis puisse être une créature de plusieurs siècle, c'était peut-être commun, où alors lui-même était quelque chose dans ce genre-là. C'était impossible, il ne pouvait pas être le Dracula des rumeurs de sa vie d'avant. Il aurait plusieurs centaines d'année. Mais comment en avoir le cœur net ? Et comment expliquer sa longévité. Jadis ignorait l'origine de la sienne, mais cela était sûrement en cause avec sa propre malédiction. La réponse vint d'elle-même puisqu'il avoua avoir presque un millénaire. Un air surpris mais pas effrayer se lisait sur le visage de Jadis, mais il devait donc l'avoir connu quand elle était encore une femme. Il était peut-être plus prudent de ne pas lui avouer sa véritable identité. Mais ce n'était pas un problème urgent, ils auraient bien le temps d'apprendre à se connaître avec le temps, mais il était certain qu'une multitude de question s'étaient amassées dans la tête de Jadis et que le seul à en avoir le plus de réponse se trouvait sur elle en train de rire amusé. Puis finalement, posant la main sur son visage souriant, elle posa la question qui semblait être la plus importante.

« Qui est-tu ? »
Revenir en haut Aller en bas
Dracula
avatar
DJ Huitre de Wonderland ♪♫

Nom : The Other Side
Univers original : Folklore + Conte
Messages : 65
Voir le profil de l'utilisateur http://happy-neverending.forumactif.com/t194-une-chauve-souris-b
Mar 31 Déc - 0:34
Le vampire avait porté son attention sur l'écharpe de Jadis, toujours son sourire amusé plaqué sur ses lèvres, assez content de voir que la situation se passait sans réel problème. Une première, vu les catastrophes qu'il pouvait bien provoquer à la minute, c'était un véritable miracle présent.
D'autant plus que son compagnon de voyage acceptait de voyager de nuit, et le fait qu'il n'y avait pas de destination prévue ne le dérangeait pas loin de là. C'était ça qui donnait toute sa saveur à une expédition, qu'importe le point final tant que le chemin parcouru en valait la peine.

Il avait la sensation d'avoir un sentiment de plénitude qui trottait dans l'air, lui qui ne faisait que bouger et s'agiter dans tous les sens en temps normal il devait bien avouer que se poser deux minutes tranquillement avait aussi du bon. L'air froid lui faisait aussi un bien fou, il y avait une légère brise qui lui soulevait à peine quelques mèches, et il était en forte charmante compagnie. Que demander de plus pour le coup, tout avait les allures d'un tableau idyllique et parfait en cet instant.

Dracula fut cependant assez surpris du contact de la main contre sa joue, il ne s'y attendait pas vraiment bien que tout à l'heure il avait été dans une optique romantique et de drague, lui effaçant quelque peu son sourire. En réalité ce genre de geste à son égard restait assez rare, ce n'était pas toucher pour le plaisir de toucher comme il faisait à son habitude, non là il y avait un aspect sérieux qui venait se greffer contrairement à presque toutes les autres fois.

Il resta sans rien dire pour profiter de la chaleur particulière de la main contre sa peau, fermant les yeux pour tenter de comprendre ce qu'il pouvait bien passer et aussi pour se concentrer sur les sensations que cette marque d'affection pouvait bien provoquer, tout en serrant en plus l'écharpe qu'il avait gardée en main. Bizarrement tout ce qui en ressenti sur l'instant ce fut la perception, vrai qu'il n'avait pas encore mangé à cette heure-ci et qu'il allait devoir s'en préoccuper.

Il rouvrit les yeux en attendant la voix de Jadis, comme pour le réveiller de cette rêverie passagère qui venait de se produire et qui le laissait encore assez perplexe. La question aussi le laissa quelque peu songeur, après tout il lui avait bien déjà donné son nom, ou alors ils étaient tous les deux atteints d'une amnésique temporaire sans qu'ils s'en rendent compte. Un peu trop compliqué comme théorie, mais pas infaisable non plus.

« Je vous l'ai dit, je suis Dracula ! Auriez-vous déjà oublié ? »

Il lui sourit de nouveau à cette annonce, fier de lui pour le coup, sans comprendre qu'il était passé à côté de la réelle question qui se cachait derrière. Il était lent à la détente, le temps que ça lui monte dans la cervelle il y aurait déjà eu quelques nuits de passer très certainement.

C'est ce moment-ci que son ventre décida de faire un bruit horrible qui s'apparentait à un grognement, et vu le coin désertique ça allait être quand même difficile de manger un morceau. D'autant plus qu'il sentait toujours la main contre sa joue, attention danger à venir quand même, il ne pouvait quand même le mordre comme ça alors qu'ils venaient de faire connaissance.
Dracula posa sa main contre celle de Jadis, pouvant sentir le sang circulait à travers la peau du plus jeune, terminant par la repousser et venir y déposer un baiser sur la paume.

Il ne pouvait pas le mordre comme ça, c'était juste impossible et inconcevable, préférant se relever pour se poser dos à son compagnon de voyage. Observant les alentours pour trouver une autre proie, voyant comme en plein jour dans cette nuit noire, il serra son ventre qui semblait être loin d'avoir dit son dernier mot.

« Je suis désolé... Il me faut quelque chose à mettre sous les dents sinon je vais me sentir assez mal... »

Il sentait déjà ses bras trembler, la situation n'était pas catastrophique mais pouvait assez vite dégénérer s'il ne faisait rien.




L'on dit que le sang prime sur tout, qu'il nous façonne, nous enchaîne, nous maudit
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Ven 3 Jan - 17:07
C'était troublant cet échange entre eux, Jadis n'aurait su dire vraiment ce qui en était à l'origine, mais ce qui était sur, c'est que pratiquement personne ne s'était trouvé aussi proche d'elle et cela donnait un changement sans précédent en elle. Autant physiquement que mentalement, ses joues rosissaient, à garder son regard fixement dans les yeux rubis de Dracula. Son cœur allait également plus vite, comme si elle venait de faire une longue course, se retenant malgré tout se respirer à grande goulée comme pour récupérer son souffle. Mais un léger détail qu'elle n'avait jamais appris à contrôler faisait son apparition. Un femme ne pouvait être sujette à ce genre de réaction, mais le pire était qu'elle en ignorait la cause. Une légère bosse s'était formée et Jadis n'en connaissait ni la raison, ni la signification. Le plus gros problème étant que Dracula se trouvait précisément sur cette bosse. C'était cependant gênant d'être dans cette position soumis à tant de nouvelle chose, Jadis aurait préféré pouvoir analyser tout ça et le comprendre plutôt que d'être ainsi et totalement perdu dans un domaine qui la dépassait totalement. Sans doute que l'albinos aurait une ou deux chose à lui apprendre à se sujet, mais cela ne lui ressemblait pas d'agir de la sorte. Cependant, son but n'avait toujours pas changé et peut-être qu'il serait plus judicieux pour elle d'être docile et curieuse pour l'instant.

Mais le jeune homme aux cheveux blancs restait muet devant sa question et garda les yeux fermé comme pour en savourer la chaleur et la douceur de ce contact que lui avait offert Jadis. Un silence qui aurait pu être pesant, mais qui pourtant ne l'était pas. Au final c'était peut-être cet endroit qui changeait les gens de la sorte, le froid implique le besoin de se réchauffer et la proximité avec quelqu'un d'autre s'en retrouve facilité. Pourtant Jadis ne sentait aucune trace de magie, cependant, elle garda cette explication dans un coin de sa tête comme une excuse de secoure. Car après tout cette personne sur elle n'était pas désagréable, même s'il était aussi vieux que ce qu'il prétendait, il avait su gardé un côté d'enfant malgré toute ces années. Son éveil était encore assez récent mais elle avait eut l'impression d'être seul au monde, car tout ceux qu'elle avait connu avaient péri et cela lui laissait un goût amer en bouche, mais savoir que finalement elle n'était pas la seul concernée par cet effet lui redonnait un peu d'espoir. La réponse de Dracula finit par venir, mais elle ne fut pas à la hauteur des attentes de la sorcière. Cependant, elle ne pouvait nier que la question était vague et il s'était contenter de répondre aussi simplement que facilement. Peut-être évitait-il la question en réalité, mais ce n'était pas vraiment important. Car à cet instant, un bruit étrange mais que Jadis pouvait facilement reconnaître se fit entendre. Mais alors qu'il retirait la main de Jadis de son visage en l'embrassant, elle lui proposa un repas.


« J'ai peut-être de quoi contenter votre estomac, des morceaux de bœufs séchés, ça se conserve bien et c'est très pratique pour les long voyages. »

Tendant un morceau de viande à Dracula, Jadis mordait déjà dans sa propre part, montrant ainsi qu'il n'y avait rien à craindre. Mais quelque chose lui disait que ce n'était pas de viande dont il avait, enfin pas de ce genre de viande, mais ce n'était qu'une impression, que pouvait-il bien se passer ? S'il avait décider de s'en prendre à Jadis il aurait largement pu le faire avant, lorsqu'il était sur elle par exemple. Non ce devait être autre chose, sans doute de plus important et plus sombre. Ce garçon était une grande énigme que Jadis s'impatientait de découvrir, quel était sa force, son origine, ses idéaux et son camp dans ce pays séparé. Peut-être qu'en échange elle accepterait à son tour de lui révéler certain de ses secrets.
Revenir en haut Aller en bas
Dracula
avatar
DJ Huitre de Wonderland ♪♫

Nom : The Other Side
Univers original : Folklore + Conte
Messages : 65
Voir le profil de l'utilisateur http://happy-neverending.forumactif.com/t194-une-chauve-souris-b
Sam 4 Jan - 21:23

C'était peut-être le fait qu'ils avaient des points en commun qui lui disaient de ne pas succomber, parce que quelque part il avait peut-être l'impression de se voir il y a de cela un temps plus que révolu, mais aussi la promesse de voyager ensemble annonçait la fin d'une certaine solitude même temporaire. Parce que pouvoir parler avec quelqu'un de vraiment vivant, même s'il aimait par-dessus tout Other Side et ses habitants, c'était une chose assez formidable. En temps normal la durée de vie des humains était limitée sauf que Jadis semblait tout aussi défier le temps que lui, un mystère qui l'intriguait pas mal il devait bien l'avouer.

Le vampire fixa toujours vers l'horizon qui restait désert de toute forme de vie, commençant à maudire que le coin si magnifique soit aussi le plus vide du pays, décidément il avait toujours la poisse qui lui collait à la peau. C'était décourageant, le destin était tellement peu clément parfois.
Il fut déconcentré dans sa profonde réflexion sur le sens de la vie, qui était plus une plainte une fois de plus, mais aussi dans sa quête de sang frais par un morceau de viande que son compagnon de voyage lui mettait sous le nez.

Il regarda incrédule la viande désespérément séchée, même pas un peu de sang à lui offrir, rien, nada, que dalle. Ça faisait bien longtemps qu'il n'avait pas eu une telle proposition, ou qu'il avait eu ne serait-ce que l'idée de goûter à de la vraie nourriture. Constatant aussi que le plus jeune était bien plus ignorant de son état qu'il n'avait pensé, devant en conclure qu'il n'avait sans doute croisé la route d'un vampire, la situation risquée d'être compliquée surtout si par la suite ils allaient voyager ensemble. Lui tout ce qu'il voulait ce n'était pas ce résidu de carcasse sans aucun goût, c'était celui qui lui tentait cet appât et qui le titillait encore plus en mordant dans le bœuf séché.

Dracula fixa d'abord le bout qu'on lui tendait puis revenant à fixer Jadis droit dans les yeux, essayant de trouver comment lui expliquer tout ça sans l'effrayer. Mais plus il regardait la couleur azur plus il s'y perdait dedans, depuis tout à l'heure l'albinos était troublé et ce sentiment ne faisait que grandir avec les secondes qui passaient.

D'un mouvement brusque il repoussa la main qui tenait ce morceau de carton sans goût, il n'avait pas envie de s'éterniser ou de se forcer à avaler cette chose infâme, de toute façon même s'il avait un kilo de cette garniture ça n'aurait aucun effet. La seule chose qu'il voulait c'était goûter à celui qui lui donnait tant de frissons, venant lui attraper son écharpe au niveau du cou pour l'attirer vers lui, qui arrivait à le faire craquer sans avoir eu à écouler la moindre petite goutte de sang.

Lorsqu'il fut à son niveau il tira un peu plus sur l'écharpe pour lui dévoiler le cou, toutes les bonnes résolutions prises avaient disparu en un instant, s'emballant un peu plus en s'entendant le pouls sous ses doigts. Le vampire ne put attendre un instant de plus pour venir planter ses crocs dans la chair dévoilée, se délectant du liquide chaud qui étanchait sa faim et qui progressivement lui faisait reprendre ses esprits sur ce qu'il venait de faire.

Réalisant totalement ce qu'il était en train de faire il recula brutalement en lâchant prise sur l'écharpe, à la fois choqué et terrifié de ce qu'il venait de faire, fixant en tremblant ce qu'il avait fait au brun.

« Non... Non... Ce n'est pas vrai... Pitié... »

Il pria pour que ceci ne soit qu'un simple cauchemar, qu'il allait bientôt se réveiller dans son doux cercueil, regardant dans quel état il l'avait mis.




L'on dit que le sang prime sur tout, qu'il nous façonne, nous enchaîne, nous maudit
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Dim 5 Jan - 19:49
Jadis resta un moment en train de tenir le morceau de viande à bout de bras, c'était étrange, car s'il n'avait pas faim, son estomac n'aurait pas fait un tel bruit. Mais cela venait peut-être de la viande alors, peut-être était-il végétarien ? Ce devait-être le cas puisqu'il repoussa le petit morceau de viande de la main. Son regard en disait long, comme si elle venait de l'insulter. Sans doute qu'elle n'avait pas compris quelque chose, mais il ne pouvait lui en tenir rigueur ce monde avait tellement changé depuis son retour que tout semblait étrange. Cependant, Jadis ne détourna pas le regard, une expression neutre et curieuse restait affiché sur son visage. Il cachait bien quelque chose, mais quoi ? Ce dernier s'approcha d'elle, Jadis resta immobile. Qu'allait-il faire ? Il se saisissait de son écharpe, son visage venait plus prêt, mais alors qu'il retirait lentement l'écharpe, un malaise s'empara de Jadis, comme si cette écharpe ne devait pas la quitter, par chance elle restait sur son corps, mais détachée. Mais alors que Jadis allait lui dire qu'il ne devait pas lui retirer son écharpe, ce dernier approcha si vite son visage du cou de Jadis qu'elle se demandait pourquoi il cherchait à l'embrasser ici. Puis rapidement une vive douleur se fit sentir un sursaut parcouru son corps et dans le même temps Dracula se recula vivement prenant conscience de ce qu'il venait de faire. Son regard apeuré lui confirma qu'il n'avait pas l'intention de lui faire du mal. Mettant finalement sa main au cou, Jadis constatait que son sang maculait sa main.

Puis, lentement, dans son esprit commençait à se former un début de compréhension, de logique, la pièce la plus importante du puzzle. La raison de sa longévité, son teint aussi pâle que la mort, ses yeux aussi rouge que le sang, le fait qu'il n'apprécie pas la viande séchée. Un Vampire, c'était la réponse, finalement les rumeurs qu'elle avait entendu lors de sa vie précédente était vrai. C'était peut-être bien le même Dracula, mais il était bien moins menaçant que ce qu'elle s'était imaginé et lui-même ne semblait pas vraiment au fait de ce qu'il venait de faire. Sûrement qu'il essayait de se contenir. Que devait-elle en penser ? Il était incapable de se contrôler ou c'était autre chose qui l'avait amener à faire ça ? Finalement il semblait croire qu'il n'avait pas fait ça, ou il refusait de croire qu'il l'avait fait. Sans doute que cela lui avait causé des problèmes dans le passé, ça n'aurait pas été surprenant. La douleur était supportable, mais ça aurait été mieux si elle avait été prévenue. En temps normal, elle serait entrée dans une fureur noire et se serait servie de sa magie pour le changer en statue glacée, mais actuellement elle devait laissé de côté son ancienne personnalité pour sa propre survie. Cela étant, elle devait maintenant tenter de rester calme et de lui expliquer les mesures à suivre. La priorité pour l'instant était de le calmer. Elle n'aurait su comment faire si Pierre-Loup ne lui avait pas fait lors de son apparition ici.

S'approchant de lui alors qu'il semblait toujours sous le choc, elle se mit à son niveau gardant un visage neutre, mais son regard avait quelque chose de compatissant. Puis elle le pris dans ses bras, sans le serrer fort, mais suffisamment pour montrer qu'elle n'hésitait pas. Ce n'était qu'une petite morsure et ce n'était qu'un peu de sang, il n'y avait pas de raison de lui en vouloir pour être ce qu'il est. Tout comme elle avait été jeté à bas par son peuple pour avoir été une magicienne de renom. Elle pouvait comprendre ce sentiment de rejet. Mais elle resta silencieuse, gardant le vampire contre elle. C'était la première fois qu'elle faisait ce genre de geste envers quelqu'un, mais elle se sentait un peu plus proche de lui en le voyant de la sorte, une certaine empathie était née, mais elle ne souhaitait pas qu'il parte, après tout personne ne mérite d'être seul. Elle restait ainsi contre lui, attendant que celui-ci se calme et comprenne que ce n'était pas grave, qu'elle ne lui en voulait pas. Une fois encore son écharpe se réduisait d'un petit centimètre, Jadis ne s'en apercevait pas, mais c'était pourtant là, la clef de sa malédiction. Cependant, la malédiction était actuellement le dernier de ses soucis et Jadis avait déjà renoncer à la brisé, n'en connaissant ni la cause, ni tous les effets. Sa vie jusqu'ici depuis son réveil s'était résumé à l'acceptation de son état et de se rapprocher autant que possible de sa puissance d'avant. Mais le vampire avait chamboulé tout ses plans et actuellement il était sa seul préoccupation.
Revenir en haut Aller en bas
Dracula
avatar
DJ Huitre de Wonderland ♪♫

Nom : The Other Side
Univers original : Folklore + Conte
Messages : 65
Voir le profil de l'utilisateur http://happy-neverending.forumactif.com/t194-une-chauve-souris-b
Mar 7 Jan - 20:27
Dracula aurait aimé se lever et partir en courant d'ici, s'enfuir bien loin de cet endroit, mais son corps était trop tétanisé pour arriver quoi que ce soit. Ce sentiment se fît encore plus ressentir quand il vit Jadis s'approcher de lui, d'autant plus qu'il avait bien vu que le plus jeune possédait une épée. Cette perspective l'effraya peut-être encore plus que son geste, ne souhaitant nullement être embroché par la lame d'acier qui aurait bien raison de lui. Essayant de reculer de ce qui pouvait-être son futur pourfendeur, il dut bien vite constater qu'il n'arrivait même pas à faire un millimètre, il était juste pétrifié par la suite des événements.

Il eut envie de le supplier, de crier pardon, de lui demander de ne pas faire ce qu'il s'apprêtait à faire, n'arrivant à voir qu'un côté menaçant à cette approche. C'était sans doute la sensation de gorge serrée qui l'empêchait de le faire alors qu'il voyait l'ombre du visage devant ses yeux, les larmes n'étaient pas très loin non plus de tomber comme son courroux. Il ferait n'importe quoi à cet instant pour sortir de ce bourbier ou même remonter le temps de peu pour éviter cette affaire.

Mais au lieu de recevoir le moindre coup on venait de le prendre dans les bras, assez fort pour prouver qu'on était là pour lui mais pas assez pour l'empêcher de fuir si jamais son corps voulait prendre revenir à lui. Sur le coup il pensait à une intervention de Méphistophélès, imaginant que sa figure maternelle serait venue lui sauver la mise une fois encore, lui confirmant qu'il avait bien fait un cauchemar et qu'on venait donc le réconforter comme on le ferait pour un enfant. Pourtant le vampire était bien forcé de constater que ça ne pouvait pas être sa mère de substitution qui le tenait ainsi, l’étreinte dégageait bien plus de chaleur et il pouvait sentir des battements de cœur.

Il n'osait pas plus bouger tout en ravalant le plus possible la chute de larmes de crocodile qui menaçait toujours autant, jetant un vague regard où il aperçut la noire chevelure caractéristique de ce qui devait être son compagnon de voyage. Venant de sa part il n'y croyait pas, il venait de lui faire du mal et se retrouver malgré tout gratifié d'un câlin de réconfort, c'était bien la première fois qu'on portait attention ainsi envers lui dans le monde des vivants. Décidément cet inconnu était trop gentil pour agir ainsi, le vampire avait bien ce sentiment de ne mériter aucunement ce traitement de faveur auquel il avait le droit en ce moment.

Pourtant il resta ainsi sans bouger pendant quelques minutes, écoutant le bruit du boum-boum palpitant dans le but de se rassurer et se calmer, trop d'émotions qui l'avaient fatigué au point de vouloir s'endormir ici tant il y aurait pu se sentir bien si cet incident n'avait pas eu lieu. Regroupant progressivement ce qui lui restait de courage et de bonne volonté, bien qu'au fond ceci frôlât le zéro absolu à cet instant, il recula des bras réconfortants et chaleureux sans oser regarder son interlocuteur.

« Je crois que je devrai vous laisser... C'est le mieux à faire. Je suis terriblement désolé vraiment, je ne voulais pas faire ce que j'ai fait... »

Se relevant tant bien que mal sur ses jambes encore tremblantes, la seule chose qui lui restait à faire c'était repartir et aller le plus loin possible de cet humain qui lui avait donné sa clémence, jugeant qu'il ne la méritait en rien, l'escapade amoureuse semblait déjà appartenir au passé.




L'on dit que le sang prime sur tout, qu'il nous façonne, nous enchaîne, nous maudit
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Mer 22 Jan - 20:12
C'était rare, voir même incongrue venant de sa part, Jadis s'en surprenais elle-même. Mais pourtant ce n'était pas dérangeant, ce n'était pas si désagréable. Pourquoi faisait-elle ça ? Pourquoi se revoyait-elle dans cet homme qui avait le même regard apeuré qu'elle avait eut il n'y avait pas si longtemps. Elle l'ignorait, mais ce n'était peut-être pas si important, ce n'était peut-être pas ce dont il fallait se préoccuper à cet instant.Même si la douleur dans son cou était encore présente, elle n'était pas suffisamment intense pour être dérangeante, même s'il était responsable de cet acte, il n'avait pas à avoir peur d'elle qui pouvait le comprendre. Elle avait pitié de cette âme qui semblait au bord du gouffre et cela lui rappelait un peu trop son propre sort. Aussi cruelle et sévère qu'elle pouvait être, voir quelqu'un subir le même sort sous ses yeux lui était encore trop difficile, une compassion peut-être involontaire mais pas dénué de sentiment. Le vampire semblait si perdu, si terrorisé et tellement attristé par ce qu'il venait de faire. L'étreinte semblait le calmé quelque peu, mais il finit par en sortir après un moment, détournant le visage. Il lui avoua qu'il préférait partir, mais c'était faux, même sans voir son visage, cela s'entendait au son de sa voix. Alors même qu'il se relevait et s’apprêtait à partir, sans comprendre pourquoi, Jadis tomba à genoux et tendis son bras pour attraper sa manche. Même si elle ne semblait pas sur le point de pleurer, un léger tremblement dans sa voix était perceptible.

« Ne pars pas s'il te plaît, je ne veux pas être seule encore une fois... »

La reine de l'hiver n'avait pas pour habitude d'ouvrir son cœur de la sorte, mais le voir ainsi remuait sa douleur si vivement, lui rappelant tout ce qu'elle avait perdu depuis qu'elle était revenu dans ce monde. Il ne lui restait rien, rien à part ce compagnon qui semblait déjà prendre la fuite. Avait-elle mérité ce traitement ? Oui sans doute, un châtiment pour ce qu'elle avait fait pendant sa vie d'avant. Aussi n'avait-elle pas le droit de le retenir finalement, relâchement la manche de l'albinos, elle était maintenant à quatre pattes dans la neige en train de se souvenir en silence toute cette douleur qu'elle avait refoulé jusqu'ici. Comme si ses sentiments avaient été inhiber pendant toute ces années, comme si le froid de l'hiver avait gelé son cœur. Elle n'aurait jamais imaginé qu'en sortant de son château elle en viendrait à ça. Rencontrer un inconnu qui faisait chavirer son cœur et qui réveillait en elle des sentiments enfouie. Mais alors pourquoi tant de douleur et tant de remord ?
Revenir en haut Aller en bas
Dracula
avatar
DJ Huitre de Wonderland ♪♫

Nom : The Other Side
Univers original : Folklore + Conte
Messages : 65
Voir le profil de l'utilisateur http://happy-neverending.forumactif.com/t194-une-chauve-souris-b
Lun 27 Jan - 22:31
Le vampire fixait piteusement le sol recouvert de neige, d'un air dramatique qui dans un autre contexte lui aurait fait crier qu'il était une star de théâtre et du mélodrame, les histoires dans les romans qui terminaient assez mal il adorait ça sauf quand elles arrivaient dans la vraie vie.

Parfois il s'était donné le titre de « prince solitaire de la nuit éternelle », ça avait un côté tellement classe dans sa caboche et puis ça faisait souvent tomber ces dames, mais pour le coup il aurait aimé que ce surnom ne lui colle pas autant à la peau. Décidément cette histoire si plaisante n'avait pas terminé comme il l'espérait, l'obligeant à fuir comme un paria, il aurait tant aimé partir avec son compagnon de voyage vers de folles aventures et à la découverte de nouvelles contrées, et sans doute aussi du corps humain de son côté vu ses tendances baladeuses.

Dracula fit un pas en arrière avant de sentir sa prise sur sa manche, un geste tellement simplet et combien espéré en même temps, venant regarder avec surprise Jadis maintenant à genoux dans la neige en train de l'implorer de ne pas le laisser seul. C'était à la foi si inespéré et inhabituel, jamais on ne l'avait retenu de la sorte dans sa mémoire, ce qui était loin de le laisser froid et de marbre.

Les pensées venaient et repartaient, allant dans des directions tellement différentes. D'un côté oui il voulait tant partir avec en voyage, vivre une expérience de folie à ses côtés, s'accoutumer aux nouveaux rites des humains dans divers domaines. Et de l'autre ceci impliquait des contraintes assez difficiles à mettre en place sur certains aspects, comme le fait que le brun allait devoir s'accoutumer à vivre la nuit, mais surtout le risque que la situation précédente ne se reproduise.

Le cœur ou la raison, il sentait presque son âme poétique revenir face à ce choix ô combien cornélien, bien qu'il doive se rendre à l'évidence que l'heure n'était pas à ses chimères de passion et qu'il devait être sérieux pour une fois face à une telle situation. Très sérieux même. C'était beaucoup lui demander ça c'est sûr, le vampire maladroit qui provoque des catastrophes partout où il passait, autant dire qu'il n'en avait pas l'habitude.

Jadis fit pencher la balance en lâchant prise, en lui rendant sa liberté en quelque sorte. L'albinos ne pouvait en aucun cas se résoudre à l'abandonner, il aurait été une bien vile créature si jamais il décidait à cet instant de partir et délaisser Jadis dans ce royaume de glace et de solitude. Tant pis pour le côté nullement pratique qu'il faudrait qu'ils règlent ensemble par la suite, la preuve rien que le fait de penser d'avoir une conversation tous deux le mettait de bonne humeur.

Il vint s'accroupir devant celui qui le perturbait tant, retrouvant son sourire quelque peu joueur qu'il avait eu lors de la bataille de boule de neige, lui prenant les mains par la même occasion. L'inconnu avait quelque chose de si excitant qu'il ne puisse en aucun cas ignorer son appel, se réjouissant déjà à l'avance de le découvrir en si charmante compagnie, les frissons et l'étrange sensation préalablement ressentis faisaient un retour en force.

« Puisque c'est ainsi ne nous séparons pas ! Jamais ! Partons pour un merveilleux voyage ! »


Ni une ni deux il ne lui en fallut pas plus pour se relever tout en entraînant son bellâtre avec lui, lâchant l'une de ses mains mais en gardant l'autre précieusement. Dracula l'entraîna dans sa course, il fallait rattraper le temps perdu après tout et aussi éviter de se poser trop de questions, allant le tout à un rythme pouvant être suivi par n'importe qui après tout il n'était pas question de semer qui que ce soit. En avant pour l'aventure !

[Fin du Rp - Vu avec Jadis ;D]




L'on dit que le sang prime sur tout, qu'il nous façonne, nous enchaîne, nous maudit
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Happy NeverEnding :: Archives RPs-