Fairy Tales, la ville de tous les contes, n'est plus ce qu'elle était. En vérité, tout est en train de changer et vous allez bientôt vivre un cauchemar.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Ouverture d'une nouvelle sous-partie du Flood pour votre contenu "fanmade" et autre relatif à l'univers d'HnE.

Partagez | 
Invité
avatar
Invité

Sam 21 Sep - 11:52
Combien de temps avait passé depuis son réveil ? Sûrement quelques mois, Jadis n'avait pas vraiment fait attention aux jours qui défilaient, à vrai dire elle était plus concentrée sur son repos et sa récupération magique, mais le corps d'adolescent dans lequel elle était coincée était dramatiquement limité et la pauvre reine n'avait rien pour compenser cette faiblesse. Par chance, elle avait réussi à joindre quelques loups des montagnes à sa cause et ceux-ci étaient de bon gardien de plus ils lui rapportait de quoi manger. C'était peut-être dégradant de faire soi-même la cuisine de ses plats, mais en l'absence d'autres serviteur, elle ne pourrait pas faire autrement. De plus ces montagnes hivernales, en plus d'être l'environnement idéal pour elle, c'était également un endroit difficile d'accès, du coup il n'y avait pas de visiteur humain. Pourtant ce jour-là, en allant faire le tour de ses nouvelles terres, Jadis constata la présence d'une lettre. C'était une invitation pour un royaume non loin. Visiblement sa présence en ces lieux n'était pas passée inaperçue, sinon elle n'aurait jamais reçu une tel invitation. C'était un honneur d'être invité à un bal en tant que reine, cependant, elle ne connaissait personne, mais c'était aussi l'occasion de rencontrer les seigneurs voisin. Elle devrait jouer la comédie, mais ça c'était dans ses cordes. Jadis se prépara donc pour voyager jusqu'à Cursed Kingdom et prépara un traîneau tiré par quelques loups, pendant que les autres garderaient son château.

En sortant pour la deuxième fois de la journée, il devait être dans le début d'après-midi. Ce n'était pas plus mal, de tout façon l'invitation était prévue pour le bal qui aurait lieu dans quelques jours. Mais comme l'exactitude est la politesse des rois, alors elle se devait d'être là à l'heure. C'est pourquoi, elle ne pressa pas les loups de son traîneau. Si ses calcules étaient bon, elle serait présente sur place un jour à l'avance, il lui faudrait donc de quoi dormir. Jadis ne supportait pas les auberges et il était hors de question qu'un roi dorme dans le même lieu que les autres paysans, cependant, se rappelant de la carte qu'elle avait récupérée auprès de Pierre, elle avait constatée la présence d'un manoir non loin du village ou aurait lieu le bal. Elle décida que c'était là-bas qu'elle irait dormir, même si pour cela elle soit obligée de faire des courbettes. Il faut toujours se rapprocher le plus possible de ses ennemis pour mieux les vaincre, c'est ainsi qu'il avait procédé dans le temps contre son mentor. Cependant, elle n'avait pas pensée que descendre la montagne serait aussi difficile et fastidieux. En effet les pentes escarpée et les passages étroit ne manquait pas, aussi Jadis se servit de son pouvoir de manipulation de la glace pour créer une rampe le temps de descendre de cette montagne hivernale. Si bien qu'une fois arrivée en bas, la reine de givre était épuisée magiquement parlant et le chemin serait encore long.

C'est pourquoi la reine fit un arrêt chez Pierre, le temps d'une nuit avant de repartir. Ce dernier n'était pas chez lui à ce moment-là, mais Jadis en profita malgré tout, avant de reprendre la route le lendemain. Le reste du trajet se passa convenablement, les loups ne se plaignaient pas et ils seraient bientôt arrivé au manoir. Même si le traîneau est plus rapide sur la neige, dans l'herbe il fonctionne aussi, c'est pourquoi la reine ne pris pas la peine de recouvrir le terrain d'un tapis de neige pour éviter de gaspiller encore sa magie. De plus ici l'humidité n'était pas suffisamment froide pour qu'elle puisse vraiment se servir de sa magie. Mais elle avait bien quelques techniques en réserve, car il faut toujours se préparer à affronter un ennemi. Sa lame était posée dans le traîneau et elle savait s'en servir, bien que ce corps ait encore du travail à faire pour atteindre le niveau qu'elle avait eut. Être de retour dans ce monde était à la fois un mystère et un problème, Jadis n'arrivait pas à accepter le fait qu'elle ait pu être absente pendant si longtemps, surtout que cela ne pouvait être que l’œuvre d'une puissante magie, laquelle devait certainement lui appartenir, car nul autre qu'elle n'était digne de se l'approprier. Quand finalement, la reine de glace arriva aux alentour du manoir, elle fit ralentir les loups qui reniflaient déjà l'air ambiant, visiblement ça sentait un peu le fauve ici. Jadis restait sur ses gardes, mais elle n'était pas rassurée malgré tout. L'aspect sinistre du manoir n'avait rien pour l'effrayer, en revanche ses résidents potentiels oui. En parquant son traîneau proche des écuries et en donnant l'ordre aux loups de se tenir tranquille, elle s'avança dans le grand jardin qui s'étendait devant la porte d'entrée.
Revenir en haut Aller en bas
Lumière
avatar
Tête d'Ampoule

Nom : Andrés DesLumières
Univers original : La petite fille aux allumettes - La Belle et la Bête
Messages : 50
Voir le profil de l'utilisateur http://happy-neverending.forumactif.com/t238-lumiere-andre-deslu
Dim 3 Nov - 14:47
Ca avait été une journée d'un banal affolant pour Lumière et il avait presque souhaité qu'il se passe quelque chose d'incongru... Comme Beast qui l'aurait tout à coup complimenté sur son travail irréprochable ou Big Ben qui lui annonce qu'il avait enfin réussi à concocter une nouvelle mixture pour un thé encore plus original que son précédent thé mystère à la saveur si particulière et à la préparation des plus loufoques ! Et au lieu de ça il se retrouvait affalé comme un morse sur le divan à compter les fanfreluches qui dépassaient sur la bordure. Une activité sans nul doute passionnante et qui occuperait ses heures perdues ! Seulement voilà, le problème c'est qu'après en avoir fait le tour une fois, les mille deux cent cinquante sept fils ne repoussaient pas aléatoirement pour l'occuper de nouveau. Bon sang, que les journées étaient longues quelques fois ! C'est à ce moment qu'un bruit qu'il n'attendait pas se fit entendre à l'extérieur. Un traîneau ? Impossible, le Maître ne devait pas rentrer ce soir et Belle était avec lui... Big Ben faisait ses trucs qu'il ne voulait pas savoir et aucune venue n'était attendue en ce jour si looooong et si ennuyeuuuux... Il se rendit à la fenêtre et observa le nouveau venu. La nouvelle venue. Le truc qui venait. Ça traversait le jardin comme si c'était chez soi et ça pensait que ça allait être bien accueilli ? Lumière lui montrerait quel genre d'accueil on réservait aux choses dans son genre ! Sautillant dans les couloirs pour aller chercher son balais favoris spécial exclusions, il ne regretta pas l'événement qui était venu pimenter sa journée. Se postant ensuite de nouveau à la fenêtre, il dut se retenir corps et âme de lui faire des grimaces à chaque pas fait dans sa direction. Il fallait tout de même conserver l'image "effrayante" du domaine. Immobile avec un visage comme décomposé par le temps qui passe, il déverrouilla la porte et s'engouffra dans l'obscurité ambiante de l'extérieur. Immobile sur le palier, la porte ouverte de dix centimètres derrière lui, il attendit, tel un revenant à qui on avait confié un rôle. L'étape numéro un consistait juste à l'empêcher de rentrer et/ou à l'effrayer. Il attendait de voir comment l’intrus réagirait à son apparition.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Dim 3 Nov - 16:51
Voilà qu'elle était maintenant dans le jardin et surveillait de près les alentours, quand un mouvement à la fenêtre lui fit lever le regard, ça n'avait duré qu'un instant, mais elle avait cru voir quelqu'un. Le manoir n'était donc pas abandonné, mais en voyant le résidant une seconde fois, une expression d'incompréhension passa sur son visage. C'était une grimace ? Quoi qu'il en soit, Jadis continua de s'avancer jusqu'au bas des marches alors que la porte s'ouvrait sur la personne qu'elle avait cru voir. Ce dernier tenait-il un balai ? C'était ridicule, qu'est qu'un balais pouvait bien lui faire. Jadis aurait largement pu faire demi-tour pour prendre sa lame et faire comprendre à cet individu qu'on ne menace pas une reine et encore moins avec un balais. Mais les gens d'ici étaient peut-être simplement stupide et ils avaient peut-être besoin d'un rappel à l'ordre. Aussi Jadis prenait sur elle et songea à entamer la discussion avec cette personne. Le tout était de choisir les mots justes tout en faisant comprendre qu'une personne de son envergure ne pouvait essuyer un refus.

« Je suis Jadis, Reine de Charn et impératrice de l'hiver, je viens ici pour recevoir l'hospitalité qui m'ai due. »

Elle resta au bas des marches, tachant de ne pas brûler la politesse et les règles de l'étiquette les plus élémentaires. Il était hors de question qu'elle dorme dans une simple auberge et encore moins question de dormir dehors. Le propriétaire des lieux avait le devoir de bien de comporter envers un hôte tel qu'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Lumière
avatar
Tête d'Ampoule

Nom : Andrés DesLumières
Univers original : La petite fille aux allumettes - La Belle et la Bête
Messages : 50
Voir le profil de l'utilisateur http://happy-neverending.forumactif.com/t238-lumiere-andre-deslu
Dim 3 Nov - 17:23
Une reine ? Oh la barbe... Lumière avait bien envie de retourner à l'intérieur du manoir, de refermer la porte et de lui faire des grimaces par la fenêtre. Au lieu de ça, il devrait juste l'éconduire en évitant autant que possible de faire usage de son balais anti-intrus. Les bras ballants, la mine toujours déconfite, Lumière répondit d'une voix morne et monocorde à peine assez haute pour être entendue si le vent se levait.

"Rien ne vous est du ici. Le Maître ne m'a jamais prévenu de votre arrivée, merci de poser votre royal postérieur ailleurs que dans sa propriété en attendant son retour. Merci d'avance, bonne journée et au revoir."

Il n'avait pas grand chose d'autre à dire : les ordres étaient les ordres. Il y avait juste là tout le manque de tact et de classe dont Lumière pouvait être capable pour accueillir les étrangers. Après tout, elle pensait que le Royaume Maudit était à ses ordres ? Elle était gonflée si elle pensait que c'était le cas !
Lumière afficha un sourire commercial sur son visage blasé, faisant encore plus ressortir le côté hypocrite de sa fausse politesse. Il attendrait qu'elle soit définitivement partie avant de rentrer se poser au manoir à compter le nombre de rayures sur les coussins qui gisaient dans le salon. Si elle partait...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Dim 3 Nov - 17:37
Finalement l'individu en face d'elle choisi de lui répondre par la négative. Après-tout il avait raison sur un point, elle n'avait prévenue personne de son arrivé, c'était bien à sa décharge. Cependant, si le maître des lieux n'était pas ici, alors elle n'avait qu'à l'attendre pour pouvoir discuter clairement avec lui. Aussi, dardant le gardien des lieux de son regard, elle le jaugeait, ce dernier semblait à la fois las et désintéressé par sa présence. Ne se rendait-il pas compte de la chance qu'il avait de rencontrer sa personne ? Peut-être qu'il aurait mieux fait de faire attention en s'adressant à elle. Mais préférant éviter un conflit elle lança donc un avertissement.

« Ton arrogance te perdra, j'ai châtié et maudit pour bien moins que ça. Néanmoins, je suis quelqu'un de généreux et magnifique, c'est pourquoi je vais attendre le retour de ton maître pour en discuter avec lui. Je ne saurais que trop te conseiller de faire attention à tes prochaines paroles. »

Appelant les loups de son traîneau pour pouvoir s'asseoir et attendre le retour du propriétaire, Jadis pris également en main sa lame et l'observa d'un air songeur. Il lui serait sûrement très facile de tuer cet individu qui lui barrait la route, mais peut-être aussi un peu injuste. Pour l'instant, il ne fallait qu'attendre. Prenant place sur son traîneau, Jadis ferma alors les yeux et se concentra sur sa magie, il fallait mettre à profit cette attente. Bien que le ciel déclinait doucement, elle aurait largement le temps de se préparer en cas de problèmes.
Revenir en haut Aller en bas
Lumière
avatar
Tête d'Ampoule

Nom : Andrés DesLumières
Univers original : La petite fille aux allumettes - La Belle et la Bête
Messages : 50
Voir le profil de l'utilisateur http://happy-neverending.forumactif.com/t238-lumiere-andre-deslu
Ven 27 Déc - 22:21
Le maître d'hôtel haussa un sourcil d'un air provoquant en écoutant les menaces de la sorcière. Si elle voulait attendre, elle allait attendre dehors comme une gueuse en attendant l'accord du Maître. Alors qu'ils tournaient tous les deux les talons pour retourner à leurs affaires respectives, le maître d'hôtel lâcha entre ses dents toute la sympathie et l'intérêt qu'il portait à la demande de la dame.

"Je lui dirai."

Veuillez entendre "Mais oui cause toujours, même si j'y repense je suis pas certain de j'irai lui rappeler ta présence. Tu peux mourir madame mais en silence car je ne t'aime pas et tu n'est de toute façon pas la bienvenue ici car même si le Maître rentre il ne te laissera pas mettre un pied dans sa demeure car si tu es la reine, il est le prince de ce royaume et tu n'as aucune influence ici." Autant de choses ? Ah oui oui, et il le pensait du fond du coeur ! Cependant, on peut toujours applaudir sa superbe hypocrisie enfantine et ridicule. Sur ce, il retourna dans son château en refermant la porte derrière lui. Où en était-il déjà ? Ah oui, le balais ! Il retourna siffloter sans jamais regarder par la fenêtre la nouvelle arrivante ni même surveiller le retour de son maître. Absorbé par son ménage, Lumière laissait le temps défiler sans y prêter attention.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Sam 28 Déc - 23:16
La conversation n'allait pas dans le sens qu'elle souhaitait, mais qu'importe, l'esclave avait finalement dit qu'il lui en parlerait, mais vu l'expression qu'il abordait, il y avait beaucoup de chance pour qu'il ne le fasse jamais. Ce n'est pas grave, elle allait attendre, elle avait le temps et puis la cour était vaste. Suffisamment vaste pour s'y établir temporairement. Alors que le majordome refermait la porte avec suffisamment de force pour indiquer qu'elle ne risquerait pas de s'ouvrir sans une bonne raison, Jadis elle commençait à refroidir le climat proche transformant progressivement l'humidité en flocon de neige. A partir de ce point, elle changea la cour en paysage de neige et de glace. Puis dans un élan de mégalomanie, elle se créa une tour glacée au centre de la cour, amenant celle-ci plus haut que le toit du manoir. La base était aussi large que la porte d'entrée du manoir, mais plus la tour montait et plus elle était large. L'intérieur était un escalier en colimaçon montant jusqu'au premier étage ou Jadis avait installée tout ce dont elle avait besoin. Un abri de glace pour agrémenter l'attente de son futur hôte.

[Fin du RP]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Happy NeverEnding :: Archives RPs-