Fairy Tales, la ville de tous les contes, n'est plus ce qu'elle était. En vérité, tout est en train de changer et vous allez bientôt vivre un cauchemar.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Ouverture d'une nouvelle sous-partie du Flood pour votre contenu "fanmade" et autre relatif à l'univers d'HnE.

Partagez | 
Invité
avatar
Invité

Mer 21 Aoû - 15:54

Falling asleep by yourself...

Nous venions tout juste de d'entrer dans l'après-midi. Le soleil n'était cependant pas encore tout à fait à son zénith, c'est pourquoi après être allée au marché aux puces pour aider mes parents dans la matinée, être rentrée pour préparer le repas puis avoir déjeuné, j'avais ensuite rapidement préparé un sac et m'étais mise en route pour l'Oasis de Zerzura. J'avoue que cela faisait bien longtemps que je n'y étais pas retournée et, au sortir du repas, je connais quelques recoins parfait pour se reposer au calme et faire la sieste. Je venais d'arriver, et je pris soin de me mettre de la crème solaire. Contrairement à ce que l'on pourrait croire, le soleil n'est pas dangereux que pour les visiteurs de passage à Agrabah, non, tout le monde ici redoute les contrecoups de la chaleur et des ultraviolets. Nous sommes les premiers à faire attention, en réalité même si globalement, nous sommes plus habitués que les voyageurs à ce climat aride. Je baille légèrement, la chaleur a bien le don de vous faire somnoler, et qui plus est lorsqu'on vient de se remplir l'estomac. Je range mon tube de crème solaire et je m'allonge prête à m'endormir quand quelque chose me revient en mémoire.

❝Ah ! J'ai failli t'oublier, toi.❞

Tout en restant allongée, je vérifie scrupuleusement que ma boîte est bien à mes côtés, fermée, impeccable. Étant donné que le coin est plutôt à l'abri du passage des rares personnes qui s'aventurent ici, je peux dormir tranquille sans m'inquiéter pour ma boîte. Et, ce coup-ci, hors de question de la perdre. Pas vraiment que j'ai peur de ne plus jamais la retrouver, elle reviendrait sans doute d'elle-même sans que je n'ai à lever le petit doigt. C'est plutôt une histoire de principes, perdre ses affaires, quelles qu'elles soient, est souvent un encombrement dont on peut facilement se passer en faisant preuve d'un minimum de précaution. Mais alors que je réfléchis mentalement à toutes ces choses, la fatigue ne manque pas de venir me guetter et je m’assoupis petit à petit, dans ce bout de forêt de palmiers quiet et désert.

Revenir en haut Aller en bas
Lumière
avatar
Tête d'Ampoule

Nom : Andrés DesLumières
Univers original : La petite fille aux allumettes - La Belle et la Bête
Messages : 50
Voir le profil de l'utilisateur http://happy-neverending.forumactif.com/t238-lumiere-andre-deslu
Mer 21 Aoû - 18:12

Le visage de Lumière affichait un air satisfait et suffisant. Il avait enfin trouvé où s'en procurer depuis le temps qu'il en cherchait ! Il en avait entendu parlé deux ou trois fois en discutant avec les deux autres serviteurs du manoir, mais il n'avait jamais pu s'en procurer par manque de renseignements. Le bois dormant l’intriguait au plus haut point depuis ce jour et voilà qu'il en avait enfin dans sa possession. Il avait hésité à demander à Big Ben de lui en faire une belle infusion bien claire, mais le vendeur lui avait précisé que le goût serait exécrable et amer dans tous les cas. Astuce d'employé model, il avait prévu une rondelle de citron fraîchement coupé afin de casser l'amertume du breuvage. Surveillant sans cesse ses arrières pour que personne ne lui pose de question, il attendit en faisant les cent pas dans la pièce que la bouilloire se mette à siffler. C'est au bout de cinq longues minutes qu'il éteignit le feu avant que le bruit ne se fasse entendre. Sortant le sachet de sa poche ainsi qu'un dé à coudre préalablement "emprunté" dans l'atelier de reprisage, il se remémora les indications de celui qui lui avait procuré l'écorce : il y avait dans ce sachet de quoi faire cinq infusion correctement dosées dans un dé à coudre ; déposer la poudre au fond d'une tasse et verser l'équivalent d'une demi-tasse d'eau. Laisser infuser jusqu'à ce que le mélange soit parfaitement opaque puis mélanger ; rajouter un tiers du volume jusqu'à ce que la totalité de l'écorce soit dissoute. Il respecta la recette à la lettre, regardant sa rondelle de citron avant de s'emparer de sa tasse. Il souffla alors qu'il rassembla sa courage, portant le breuvage à ses lèvres connaisseuses. Pour quelqu'un habitué au thé magique exquis de Big Ben, le bois dormant était tout bonnement dégueulasse. De la pisse de rat tout au plus. Il dut se retenir de le recracher, enfournant sa rondelle de citron comme un bouchon sur une bouteille précieuse. Avalant tant bien que mal, il resta quelques instants ainsi avec sa rondelle de citron, encore sous le choc du goût atroce. Il entreprit de commencer à ranger les preuves de son acte, profitant de ranger le citron pour s'en recouper une rondelle qui remplaça l'actuelle. L'acidité remplaça petit à petit l'illusion d'urine animale et il réussit même à laver sa tasse en chantonnant.
Le reste de la journée se déroula normalement.
Lumière alla se coucher sereinement.
Noir.
Il rouvrit les yeux dans un monde sombre et inconnu, seul. Était-ce normal ? Le vendeur lui avait pourtant dit que le bois dormant permettait de s'introduire dans les rêves des gens, avait-il raté son coup ? Si c'était le cas, allait-il rester ici jusqu'à la fin de ses jours ? La panique commença à s'installer dans son cœur. Tentant de courir dans ce monde noir, il eut l'impression d'être dans un bon gros cauchemar ! Entendre sa voix sonner à ses oreilles réussit tout de même à le rassurer un peu. Au moins, ce n'était pas un de ces rêves où il ne pouvait pas parler.

"Il y a quelqu'un ? Montrez vous, de toute façon on est coincé ici pour un bout de temps, rien ne sert de se cacher !"

C'était du Lumière tout craché. Faire semblant qu'il gérait la situation pour mettre l'autre en confiance était la devise d'un maître d'hôtel après tout ! Il espéra juste que son interlocuteur ne tarderait pas à se manifester. Qui pouvait bien rêver ainsi d'une grande salle noire sans repère ?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Sam 24 Aoû - 15:26

Deep down in your dreams

Je rouvrais les yeux sur un endroit plongé une pénombre et un silence légèrement pesant, pas le moindre bruit ne se faisait entendre. A l'aveuglette, je décidais de me lever. Je commençais par chercher de quoi m'appuyer, mais, mis à part le sol invisible et pourtant bien concret sous mon toucher, mes mains ne percevait rien d'autre ayant pu m'aider. Alors je m'exécutais à tâtons, précautionneusement. Une fois perchée sur mes hautes jambes, je me trouvais face à un dilemme. Que devais-je faire, à présent ? Dans le noir, rien n'est facile. Et cela l'est encore moins lorsque aucun indice sonore, olfactif ou de n'importe quelle autre qualité perceptible que ce soit n'a été laissé à votre attention pour pouvoir éclairer ne serait-ce que de manière superficielle la situation dans laquelle vous vous trouvez. J'estime ne pas être facilement en proie au stresse, à une exception près bien sûr, la curiosité me pousserait cependant à explorer l'endroit pour découvrir ses éventuels secrets et qui sait, en apprendre davantage sur la nécessité de ma présence ici-bas. J'avance ainsi lentement dans une direction que je ne peux renseigner, faute de repère quelconque. Ma progression ne m'apporte pas grand-chose de différent du lieu où j'ai ouvert les yeux, enfin c'est ce que je crois jusqu'à ce qu'une voix lointaine remonte jusqu'à moi.

❝Il y a quelqu'un ? Montrez vous, de toute façon on est coincé ici pour un bout de temps, rien ne sert de se cacher !❞

Finalement, cet endroit renfermait effectivement un secret à aller chercher ou peut-être, quelqu'un qui n'y voit pas plus que moi et qui s'interroge tout autant. Quoique, il semble savoir pour combien de temps nous sommes enfermés dans ce quelque part. Je vais tenter de m'approcher de cette personne, ah, mais comment faire dans une telle obscurité, il serait déjà avisé de répondre afin de lui faire savoir qu'il n'est pas seul.

❝Je suis là moi aussi, excusez-moi, mais, comme il fait trop sombre et que j'aimerais bien vous rejoindre, est-ce que vous pourriez continuer de parler, cela me permettra de me guider dans la bonne direction.❞

J'ignorais si ma proposition l'enchantait ou non, mais je ne voyais pas d'autre alternative devant pareil obstacle. Je me remis à marcher, toujours assez doucement et avec beaucoup d'attention sur l'emplacement où venaient se poser mes chers petons. Je pensais aussi à un moyen de mettre en confiance mon hôte, tout au moins, de ne pas l'effrayer et de lui faire savoir que je n'avais pas disparue dans la noirceur des environs.

❝Je suis toujours là. Tiens d'ailleurs, tant que j'y suis, je me nomme Pandora et, même si je dois reconnaître que les circonstances ne sont pas tout à fait idéales, enchantée de vous rencontrer. Je n'étais pas cachée, en revanche, j'avoue que j'ignore totalement la nature de cet endroit.❞

Et je continuais à déblatérer d'autres observations afin de ne pas perdre contact avec l'inconnu en question. Il fallait reconnaître que, de toutes les rencontres farfelues que j'avais pu faire dans ma courte vie, celle-ci devait avoir détrônée comme il se doit toutes les précédentes...

Revenir en haut Aller en bas
Lumière
avatar
Tête d'Ampoule

Nom : Andrés DesLumières
Univers original : La petite fille aux allumettes - La Belle et la Bête
Messages : 50
Voir le profil de l'utilisateur http://happy-neverending.forumactif.com/t238-lumiere-andre-deslu
Dim 25 Aoû - 11:31
Le cœur de Lumière fit un bon dans sa poitrine lorsque la voix s'éleva dans l'obscurité. Il était étrange de voir que malgré le manque évident d'obstacle sur la route, il était impossible d'apercevoir la moindre silhouette. Après tout, si elle était comme lui, elle devait "briller" dans le noir. Du moine, elle devait être visible comme en plein jour. Elle. André jubilait. Il allait se retrouver seul avec une fille dans un endroit sombre où ils passeraient un temps privilégié en tête à tête. Depuis combien de temps n'avait-il pas côtoyé ainsi une vraie fille ? Il ajusta son costume et se recoiffa brièvement, ne pouvant dissimuler sa joie tant son sourire était sincère. En écoutant la demoiselle parlé, il avait lui aussi commencé à avancer en direction de la voix et s'était arrêté lorsque l'onde sonore disparut. Ce fut alors à son tour de servir de guide vocal.

"Enchanté, mademoiselle Pandora. Je vous guiderai aussi longtemps que ça sera nécessaire. On m'appelle Lumière de là où je viens, et je pense que l'allusion à un guide dans l'obscurité rend mon nom encore plus percutant ici. Je dois avouer que je suis plutôt pressé de faire votre connaissance ! Voilà si longtemps que je n'avais pas côtoyé ainsi de nouvelles personnes ! Dire que c'était la tâche qui m'incombait autrefois ! Vous ne pouvez imaginer le bonheur que cela me procure ! Si vous voulez, je peux vous expliquer où nous sommes en attendant, je pense que vous n'en avez actuellement aucune idée. Je ne sais guère si vous serez capable de vous souvenir de ce que vous faisiez quelques minutes auparavant, pour ma part ma présence ici ne peut avoir qu'une seule signification : vous êtes en train de rêver. Mais quel rêve sinistre... Ce monde est en quelque sorte sous votre contrôle. Essayez de "rêver" quelque chose ! Pensez à moi par exemple ! Certes vous ne m'avez jamais vu mais si vous désirez me rencontrer, le rêve est censé vous frayer un chemin jusqu'à moi ! Vous pouvez également imaginer le décors je pense. Je n'ai rien contre le noir mais je dois avouer que je me sens mal à l'aise dans un tel environnement. Je vais arrêter de parler quelques instants, essayez de créer ce que vous voulez voir !"

Il avait toujours voulu essayer ça ! Il s'était préparé, en avait rêvé ! Son bonheur devait être proche de son paroxysme en ce moment même ! Pandora ne pouvait imaginer que son interlocuteur faisait ça pour la première fois ! Il fallait avouer qu'il y avait tellement pensé que la scène était presque concrète depuis longtemps dans son esprit. Il pouvait également se venter de sa trouvaille en terme de présentation. Ainsi dit, il pouvait presque passer pour une entité divine sinon supérieure qui allait la guider sur le chemin du bien. Le chemin de la Lumière. Voilà une perspective qui réjouissait encore davantage le maître d'hôtel.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Mar 19 Nov - 20:33

Wandering in the abyss

Acceptant ma proposition, j’apprends que la personne qui me guide se nomme Lumière. Je dénote une certaine ironie de la situation, mais enfin, je reste concentrée sur ses paroles. Il m’a tout l’air d’être un gentleman, sa manière de s’adresser aussi aisément à une personne inconnue montre qu’il a souvent été au contact d’autrui. Il semble également assez joyeux de me rencontrer. J’avoue que, de mon côté, je ne fais également que très peu de rencontre, alors c’est une occasion rare qui se présente à moi aujourd’hui.

Il vient de m’annoncer que je suis en train de rêver. Voilà quelque chose d’inopiné, je me souviens effectivement m’être installée dans mon « coin » habituel de l’Oasis pour y faire une sieste... Je réfléchis quelques secondes avant de le questionner.

❝Pardonnez ma curiosité mais, comment, si nous sommes bien dans mon rêve, se fait-il que vous vous y trouviez aussi ?❞

Je continue d’avancer, même si je pense désormais me trouver très proche de mon invité surprise. Je me concentre alors, suivant les conseils de Lumière, pour voir apparaître d’abord, dans ma main, une lanterne allumée. Assez époustouflée par la simplicité avec laquelle j’ai pu la faire apparaître, je comprends que je dois en effet bien me trouver en plein rêve. Saisissant l’objet, je finis par l’élever devant moi afin d’éclairer l’individu qui se trouve à quelques mètres de moi. Je ne peux m'empêcher de penser que cela vient éclairer ma lanterne, la situation est trop cocasse mais je ne vais pas rire pour si peu.

❝Lumière, je présume ?❞

Confirmais-je, avec un sourire rassuré. Il est difficile de se représenter une personne que l’on n’a jamais vue, peu importe le nombre d’informations que l’on pourrait connaître à son sujet ; l’avoir devant soi est toujours bien plus parlant, quelque chose de direct, sans place au doute. Toutefois j’ignore ce que je devrais dire, j’en profite alors pour focaliser mon attention sur l’endroit car mis à part la petite lanterne que je tiens, nous nous tenons toujours dans un endroit sombre et très peu propice à la discussion.

Ainsi, par la seule force de ma pensée, voici que se dessine autour de mon invité et moi-même un salon coquet, avec trois méridiennes en velours rouge, une table basse, un lustre, une cheminée, soit un salon plus vrai que nature. Je ne me savais pas si amatrice d’ambiances feutrées, d’ailleurs j’ignore même si le thé présent sur la table basse est bien nécessaire ou devrais-je dire, appréciable dans de telles conditions ; mais puisque c’est bel et bien un rêve, autant en profiter pour mettre tout le monde à son aise.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lumière
avatar
Tête d'Ampoule

Nom : Andrés DesLumières
Univers original : La petite fille aux allumettes - La Belle et la Bête
Messages : 50
Voir le profil de l'utilisateur http://happy-neverending.forumactif.com/t238-lumiere-andre-deslu
Ven 27 Déc - 20:24
Elle posait les bonnes questions. Lumière acquiesça à la seconde en s'inclinant lorsqu'elle se trouvait en face de lui. Dommage, trop jeune pour lui. Mais quelque chose clochait. Tout semblait trop confortable, trop familier. Il habitait déjà dans un salon de ce genre et se sentait troublé voire déçu en visitant ce lieu qu'il connaissait déjà. Il l'invita cependant à s'asseoir tel qu'il l'aurait fait avec les invités du château d'autrefois et prit place à ses côtés avec une galanterie travaillée à la perfection. Il commençait à servir les tasses de thé en anticipant déjà le goût mystérieux des concoctions de son ami Big Ben. Il fallait qu'il arrête d'y penser. Pas ici. Pas maintenant. C'est alors qu'il répondit à sa question après avoir pris le temps nécessaire pour choisir ses mots et peser le poids de son demi-mensonge..

"Et bien voyez vous, gente demoiselle, il se trouve que je dispose du pouvoir de rentrer dans les rêves des gens. Je ne suis cependant que l'hôte de votre esprit et vous disposez de bien plus de pouvoir que moi. Le seul pouvoir dont je dispose est de quitter vos songes avant que vous ne vous réveillez. Si vous vous demandez également pourquoi je rentre dans les songes des gens, imaginez une pauvre créature ignorante du monde extérieur dont le seul moyen de voyager est de parasiter les rêves d'honnêtes gens. Pauvre créature, n'est-ce pas ? Je ne désire rien de plus que de découvrir le monde avec vous, Milady."

Il la regardait droit dans les yeux det vérifiait s'il obtenait bien la pitié et le respect escompté de la part de la jeune femme. Il changea alors de registre, une lueur de malice brillant dans son unique oeil rouge.

"Pourrais-je, Dame Pandore, vous faire l'unique requête de me dévoiler vos rêves ? Montrez moi le monde de dehors."

Il brûlait d'un réel désir de découvrir de nouveau ce monde dont il avait été exclu. Il n'en voulait en rien à son bon Maître mais comptait bien profiter entièrement des effets de sa tisane amère. C'était une bénédiction de pouvoir ainsi voyager sans rompre ses engagements. Infester les rêves des autres, voilà le seul rêve d'André.

Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Happy NeverEnding :: Archives RPs-