Fairy Tales, la ville de tous les contes, n'est plus ce qu'elle était. En vérité, tout est en train de changer et vous allez bientôt vivre un cauchemar.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Ouverture d'une nouvelle sous-partie du Flood pour votre contenu "fanmade" et autre relatif à l'univers d'HnE.

Partagez | 
Lumière
avatar
Tête d'Ampoule

Nom : Andrés DesLumières
Univers original : La petite fille aux allumettes - La Belle et la Bête
Messages : 50
Voir le profil de l'utilisateur http://happy-neverending.forumactif.com/t238-lumiere-andre-deslu
Mer 14 Aoû - 0:08

Quatre cent quarante six. Quatre cent quarante sept. Quatre cent quarante neuf. Non. Huit. Rah, zut, ça fait quatre cent soixante maintenant ! Le soleil se couchait, rendant l'ombre planant autour du royaume à peine plus noire malgré toute la faiblesse grandissante de ses rayons. Tout ceci n'était en rien un échauffement tardif d'un illuminé lambda. Lumière était là depuis dix bonnes minutes, à compter minutieusement chacun de ses petits pas devant la porte de l'écurie, regardant petit à petit la lueur extérieure sombrer vers l'ouest. Il avait déjà planifié le retour de son Maître et semblait contrarié par le manque de ponctualité de ce dernier, bien que ce soit totalement démesuré étant donné la marge ridicule laissée par le maître d'hôtel, qui équivalait sans doute la luminosité du royaume maudit.
La silhouette d'un cavalier se dessinant sur l'ombre raviva le maître d'hôtel comme si la vie lui avait été insufflée de nouveau. Immédiatement, il fit ouvrir l'accès aux écuries et rassembla lui même les écuyers pour qu'ils soient à l'heure pour effectuer leur devoir jusqu'à faire briller la monture de leur Maître dès son arrivée. Avant même que la Bête n'ait pu prononcer le moindre mot, son ami anticipa ses besoins et prit la parole d'une voix chaleureuse.

"Nous vous attendions, donnez moi votre veste, vous devez être exténué, venez vous poser auprès de la cheminée. Je vais vous faire parvenir un rafraîchissement, faut-il que je fasse chauffer de l'eau pour un thé ou souhaitez vous un bon jus de fruits ?"

Une fois lancé pour servir son maître, André pouvait presque sembler bavard, comme si sa dévotion se propageait. C'est alors qu'il tendait les bras pour accueillir les effets de son Maître qu'une flamme naquit dans son regard connaisseur. Cet arc était très beau : taillé à la perfection, poli et verni pour le rendre brillant par endroits, il semblait refléter la lumière qui parvenait seulement sous un certain angle. Silence. On pourrait faire un beau feu avec un bois d'une telle qualité. Un feu qui brûlerait longtemps. Un feu bien chaud et douillet autour duquel il serait agréable de se blottir, même dans la neige. Puis une douce chaleur vint le sortir de sa torpeur ; cela faisait apparemment quelques secondes qu'il ne bougeait pas. La voix de son Maître sembla alors atteindre ses oreilles tandis que la honte de s'être ainsi dispersé lui réchauffa les joues discrètement. Levant les yeux, l'éclat de sa détermination brilla de nouveau, signe que le légendaire André Deslumières était prêt à accomplir tous les miracles qu'exigerait son bon Maître.
Revenir en haut Aller en bas
Beast
avatar
I'm a monster

Nom : Adam Beast
Univers original : Beauty and the Beast
Messages : 537
Voir le profil de l'utilisateur http://happy-neverending.forumactif.com/t315-memoires-d-une-bete
Mer 14 Aoû - 14:58
Et voilà, je rentre enfin. Au petit trot sur le dos de Black Diamond, mon bel étalon noir à la crinière à la Loréal, le glow et les paillettes en moins, malgré son nom de starlette, assorti a son caractère prétentieux d'étalon qui se la pète. Quoi qu'avec le soleil se reflétant sur sa robe noire jet d'encre... Je descends de manière élégante, emmenant mon cheval avec moi jusqu’aux écuries, lui donnant une carotte. Je me retourne vers Lumière qui m'attendait déjà. Ah Lumière ! Mon fidèle maitre d'hôtel. Que ferais-je sans lui. Je le laisse récupérer mon cheval et ma veste.

Alors qu'il s'empresse d'essayer d'anticiper ma demande, je finis par voir son regard se concentrer sur l'arc nouvellement acheté et rester là quelques minutes. Je prends l'arc dans mes mains avec le fourreau que j'ai pris en complément et les tend à Lumière.


"André, pourrais-tu me mettre ça à une place convenable, je comptais l'offrir à Belle à son retour, je crois que le sien finira par le lâcher."

Je m'avance alors dans le salon, ouvre un tiroir du buffet en bois massif de châtaignés de couleur brune, en sort une liasse de parchemins vierges, une plume de borogrove et un encrier d'encre de kraken. Je me dirige ensuite vers un fauteuil en cuir rouge, un de ceux devant le cheminée qui entour la table basse en marbre brute. Je m'assois alors attendant que Lumière n'ai été posé se qu'il avait dans les bras.

"Je prendrais volontiers un thé. Celui à la fleure d'orangé rouge d'Agrabah."

Je commence alors à écrire en attendant le retour de mon domestique. Il revient donc avec le thé, dans les tasses en porcelaine bleue venues d'Oz sur le plateau d'argent d'Enchanted, un des seuls services que Belle n'a pas explosé au sol ou contre un mur. Je pose mes parchemins sur la petite table de bois à coté de moi et prends une tasse, invitant Lumière à poser le plateau sur la table basse.

"Je te remercie. Ne voudrais-tu pas prendre le thé en ma compagnie ?" Je demande alors en invitant André à s’assoir d'un geste de la main en direction du fauteuil en face. "Belle n'est pas rentré ?"

Je semble alors à mi-chemin entre l’inquiétude et l'impatience. Il était parti de bon matin à la chasse dans la forêt de Sherwood, et, bien que je n'imaginais pas non plus le voir à mon retour, espérais du moins, qu'il ne rentre pas trop tard.


Revenir en haut Aller en bas
Lumière
avatar
Tête d'Ampoule

Nom : Andrés DesLumières
Univers original : La petite fille aux allumettes - La Belle et la Bête
Messages : 50
Voir le profil de l'utilisateur http://happy-neverending.forumactif.com/t238-lumiere-andre-deslu
Mer 14 Aoû - 16:50
Encore Belle ? Le regard du maître d'hôtel se fit plus dur vis à vis de l'arc. Oui, il était jaloux. Et sacrément en plus ! L’objet se fit soudain moins beau. Il n'était après tout qu'une armature ratée de vélocipède, tout juste bonne à finir au dépôt ! Dépôt où s'empressa d'aller le ranger d'ailleurs ! Avant de se raviser... C'était pour Belle, certes, mais c'était un cadeau de son Maître. Il se dirigea alors vers la pièce qu'il considérait la plus sûre du château : sa propre chambre. Parfaitement rangée, il n'hésita pas à vider un de ses placards, mettant tout son contenu sans dessus dessous tel une bouteille d'orangina pour finalement laisser reposer le présent. C'était quand même un bel arc.
Revenant aussi vite que possible, il remarqua que le prince avait déjà pris place dans les fauteuils autour de la cheminée, n'attendant que son acolyte pour déguster la boisson dont il avait passé la commande auparavant. Toujours aussi prévoyant, Lumière avait apporté en plus du service à thé quelques serviettes en prévision des éventuels débordements. C'était certes bien moins efficace que du sopalin, mais ça évitait de tâcher les habits, ce qui était essentiel selon lui.
C'est lorsqu'il posa le plateau que son Maître lui fit part d'une invitation étonnante qui ne tarda pas à égayer notre albinos ! Sentant ses organes se soulever dans sa poitrine, il acquiesça d'une façon qu'il voulait neutre avant de retourner chercher une tasse dans la cuisine. Heureusement que la Bête lui tournait le dos, il ne put ainsi voir la locomotive qui fumait de bonheur face à cette invitation. Son expression était cependant de nouveau parfaitement contrôlée lorsqu'il vint à nouveau servir son maître. Il déposa la seconde tasse avant de servir le thé fumant dans la première. Posant une première fois la théière, il avança la tasse vers Adam ainsi qu'une petite sucrière contenant une pince pour saisir les carrés de sucre. Il ne sut alors dire si l'odeur exquise qu'il sentit à ce moment était liée au thé ou la sa lotion capillaire. Il attendit qu'il se serve lui même avant de déposer la sucrière et s'occuper de sa propre collation. C'est alors qu'il s'asseyait pour saisir sa tasse pleine qu'une nouvelle question vint bousculer ses pensées. Aussi vite qu'un TGV, il se rappela tout ce que Belle pouvait lui avoir dit avant de partir et imagina toutes les causes de son retard. Sa voix avait en premier lieu sonné bizarrement à ses oreilles avant qu'il ne continue parfaitement sereinement.

"Je pense que vous ne devriez pas vous inquiéter. Belle est assez prudent pour ne pas rentrer après le coucher du soleil. Il devrait arriver d'une minute à l'autre désormais. S'il a réussi à faire une bonne prise, il a du aller en ville pour faire dépecer l'animal et découper la viande. Je ne sais pas s'il a décidé de le revendre sur place ou s'il va nous ramener de quoi manger demain. S'il tarde trop, je ferai envoyer un domestique s'inquiéter de retard."

Il plongea les lèvres dans son thé non sans oublier de souffler dessus, songeant à ce qu'il se passerait si son Maître apprenait que Belle s'était blessé. Ce n'était pas une chasse aux papillons, il fallait s'attendre à toutes les éventualités ! Mais Belle finirait sans doute privé de sortie si cela venait à arriver. Une idée survint alors dans son esprit.

"Ou peut être désireriez vous que nous y allons de nous même ! Je ne souhaite pas m'inviter, mais il serait fâcheux de vous égarer aussi... Nous pourrions également couvrir plus de surface à deux."

L'ombre sur le mur lui rappela une silhouette de cacatoès et il se pencha sur ce qui en était la cause. Remarquant soudain les parchemins, il s'abstint difficilement de demander à son maître ce qu'il était en train de rédiger, l'imaginant grogner tel un tyrannosaure face à son manque de distinction. Seul Belle pouvait se permette ça. Il ragea intérieurement, replongeant dans sa tasse de thé.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Beast
avatar
I'm a monster

Nom : Adam Beast
Univers original : Beauty and the Beast
Messages : 537
Voir le profil de l'utilisateur http://happy-neverending.forumactif.com/t315-memoires-d-une-bete
Dim 18 Aoû - 1:59
André étant partie à la cuisine chercher une nouvelle tasse, je regarde discrètement la fenêtre dans l'espoir d'apercevoir Belle rentrer. A son retour il me tend la tasse, que je saisis, et me présente un sucrier. J'ajoute deux sucres dans ma tasse et repose les pincettes. J'apporte la tasse à mes lèvres et souffle légèrement sur mon thé avant d'en boire une gorgée et de reprendre la conversation. Belle. Décidément je ne me m’empêcher de tout ramener à lui... Bref. D'après mon maitre d'hôtel il n'est pas rentré. Mais je ne compte pas aller le chercher, il risque de mal le prendre et de me faire une crise comme quoi je l'espionne ou je ne sais quoi encore. J'espère qu'il ne tardera pas trop tout de même. Sinon j'irais le chercher... Je m'adresse donc de nouveau à André.

"Attendons un peu, il va penser que je le surveille..."

Je reporte ma tasse à mes lèvres et en bois de nouveau une gorgée du liquide chaud et parfumé, un peu perdu dans mes pensés, oui il s'agit encore de lui. C'est quoi mon problème sérieusement ? Enfin bon, passons, ça doit être la fatigue... En même temps je viens de passer un certain temps encore plus seul que d'habitude alors que je commençais à m'habituer au cassage d'assiette et de service à thé, alors je suppose que mon problème vient de là, ça passera ! Sur cette réflexion personnelle, je regarde de nouveau André, qui n'avait pas l'air enjoue de retrouver Belle... Je ne sais pas trop pourquoi d'ailleurs, si c'est pour la vaisselle soit, mais ce n'en reste pas moins MA vaisselle... Une question me brule alors les lèvres, plus que mon thé juste comme il faut. Pourquoi il ne l'aime pas... ?

"André, mon cher, dit moi. Tu n'a pas l'air de beaucoup aimer Belle je me trompe ?"

Je le regarde interrogateur et marque une pause, soutenant son regard dans le mien dans l'attente d'un réponse, de préférence sincère, d'où mon scrutage rétinien insistant. J'aurais pu tenter de l'hypnotiser en lui disant "tu es un sanglier, tu es un sanglier", mais cette option me sembla vraiment ridicule...

"Si je ne me trompe pas, et tu en as le droit, j'aimerais seulement savoir : pourquoi ? Et s'il te plait épargne moi toute ellipse ou détour de question."

Je ferme les yeux et sirote de nouveau mon thé, reportant par la suite me regard vers la cheminée vide, puis vers la fenêtre fermée, espérant sans doute voir l'étalon et son cavalier arriver. Bien sûr, il n'a pas l'air d'avoir envie de revenir et je commence à en avoir marre que toutes mes pensés ne soit tournées vers Belle, Belle et encore Belle !


Revenir en haut Aller en bas
Lumière
avatar
Tête d'Ampoule

Nom : Andrés DesLumières
Univers original : La petite fille aux allumettes - La Belle et la Bête
Messages : 50
Voir le profil de l'utilisateur http://happy-neverending.forumactif.com/t238-lumiere-andre-deslu
Mar 20 Aoû - 13:37

Rien de bien étonnant dans la réponse de la Bête finalement. Savoir qu'il gardait encore suffisamment de raison pour agir de manière normale en pensant à Belle était de bonne augure. Du moins, de meilleur augure que la suite des événements pour notre cher maître d'hôtel qui était à la fois fier de embêté par la perspicacité de son Maître. Mais c'était aussi ça le prix d'une amitié : prix qu'André acceptait bien volontiers de payer tant qu'il pourrait garder sa situation ! Davantage gêné par l'insistance du regard d'Adam que par la question, il ne put s'empêcher de détourner les yeux avant de formuler sa réponse, non sans soupirer auparavant dans le but d'évacuer la tension naissante. Alors qu'il observait le fond de sa tasse de thé avec grand intérêt, sa voix commença à s'élever. Après quelques mots, une fois bien lancé dans sa réponse, il put de nouveau soutenir le regard concerné de son ami.

"Ce n'est pas vraiment que je ne l'aime pas ; disons que mon attitude à son égard peut s'expliquer par deux choses. Premièrement, j'ai quelques réticences par rapport à son attitude générale. Je n'ai pas besoin de faire un dessin je suppose, j'ai le bruit de vaisselle brisée dans les oreilles toute la journée depuis qu'il est là, il nous traite comme de vulgaire larbins et ne vous traite guère mieux. Transition parfaite avec le second point : je me fais du soucis pour vous. Ça m'a l'air assez éloquent également comme annonce. Vous m'avez demandé de ne pas faire de détour alors je ne vais pas en faire, à vos risques et périls. En vue de la progression de votre situation depuis son arrivée, rien ne bon ne pourra arriver avec la présence de monsieur Belle. Il est irrespectueux, arrogant, prétentieux et ne semble guère montrer de signe de changement à mes yeux. J'ai peur qu'en vous y attachant, vous ne fassiez que vous détruire à petit feu. Et votre propriété également..."

Silence. Lumière avait soutenu le regard de son maître jusqu'au bout, ne regrettant nullement ses propos. Une lueur d'inquiétude en disait également long sur la dernière phrase de son discours. Il n'osait pas le dire, mais par "propriété", Lumière impliquait bien plus que les biens matériels. Sa vie et celle de Big Ben dépendaient du bien être de la Bête, il était vital que la situation ne dégénère pas plus qu'elle ne l'était déjà.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Beast
avatar
I'm a monster

Nom : Adam Beast
Univers original : Beauty and the Beast
Messages : 537
Voir le profil de l'utilisateur http://happy-neverending.forumactif.com/t315-memoires-d-une-bete
Dim 25 Aoû - 1:33
André, commençant par répondre en retournant le regard fini pas soutenir le mien, de déballant alors toute une tirade le long de laquelle je ne l’interromps pas. Ce n'est pas qu'il n'aime pas Belle, mais on ne peut pas dire non plus qu'il l’apprécie. Je ne peux pas non plus dire que sa manier de détruire ma vaisselle ne m'énerve pas. Mais je préfère éviter de relever que je préfère presque qu'il casse ma vaisselle, mais qu'il reste là. C'est d'ailleurs extrêmement stupide. Il fait ce qu'il veut, mais si il devait rentrer chez lui, cela ruinerait ma crédibilité. Et puis, sans vouloir le vexer, son père est un véritable connard. Et encore je mâche mes mots. Néanmoins, en vu de la progression depuis l'arriver de Belle, mon opinion diverge complètement de celle de mon domestique.

"Ne t'en fais pas pour moi, je suis assez grand pour savoir ce que j'ai à faire. Quant à l'évolution de la situation, mise à par le caractère bien trempé de Belle, je ne note pas de réel problème. A moins que tu ne me trouve plus agressif ou de plus mauvaise humeur, mais d'un côté je reste d'avis que mon humeur me regarde et que je n'ai pas à en changer pour plaire à des gens qui sont payés pour me supporter. Je n'en changerais pas non plus pour Belle d'ailleurs, là n'est pas le souci."

Je prend une nouvelle gorgé de thé. Oui enfin je n'en changerais pas pour Belle... Peut-être à cause de lui, et oui, j'avoue, je fais des efforts pour être supportable, alors que lui non. Peut-être qu'André à raison dans un sens. Néanmoins, le fait que je m'y attache ou non, en plus d'être de pur balivernes, ne regarde que moi il me semble, et je trouve ses propos presque déplacés.

"Et je te ferais remarquer, au passage, que non seulement je ne m'attache pas à cet homme, mais que si cela avait été le cas, je pense qu'il n'en serait en aucun cas de tes affaires et que ma vie 'sentimentale' ne regarde que moi..."

"Sentimentale" oui... Je ne suis pas complètement sur de pouvoir réellement parler de sentiments dans mon cas mais passons. Je pense alors la tasse sur la table avec un air un tant soi peu vexer et me remet à écrire. Aller savoir pourquoi je me vexe pour ça alors que je n'ai PAS de sentiments ni de remords, ni rien du tout, je suis une enveloppe corporelle vide avec juste un cerveau pour penser et écrire. Mais c'est un détail après tout...


Revenir en haut Aller en bas
Lumière
avatar
Tête d'Ampoule

Nom : Andrés DesLumières
Univers original : La petite fille aux allumettes - La Belle et la Bête
Messages : 50
Voir le profil de l'utilisateur http://happy-neverending.forumactif.com/t238-lumiere-andre-deslu
Jeu 12 Sep - 10:45
Lumière laissa couler. Après tout, ça l'aurait surpris de ne pas avoir une réponse du genre de la part de son Maître. S'il tolérait la présence de Belle, il n'allait pas dire du jour au lendemain qu'il ne pouvait pas le piffer non plus ! Ça n'aurait eu aucun sens et aurait même déçu légèrement le maître d'hôtel. Seulement voilà, il ne put s'empêcher de répondre platement à la réflexion de son ami.

"Je n'ai jamais dit que ça me regardait, je n'ai fait que répondre à votre question sans détour et sans éluder le problème. Tout comme le fait que si vous me demandez un jour de tuer quelqu'un, ce n'est pas parce que je n'approuverai pas que je ne le ferai pas pour autant. Vous demandez, je réponds, vous ordonnez, je fais. Ce n'est pas parce que j'ai l'immense privilège de pouvoir discuter avec vous que je me permettrai de me mettre en travers de vos objectifs."

Voilà une vérité bien énoncée. Pour autant que le mot "ami" le désignait, il restait avant tout un maître d'hôtel dont la vie appartenait à Messire Adam. Il avait résumé dans cette tirade toutes les limites de son influence dans la vie de qui que ce soit, dont la sienne. Il repensa rapidement à toutes ces conditions. Quelque chose clochait. Il avait oublié quelque chose d'important. Il y avait bien une chose pour laquelle il n'obéirait jamais à son Maître. Il reprit alors sur un ton plus hésitant, comme s'il désobéissait déjà à celui qu'il servait avec tant de dévotion.

"Sauf... Sauf si vos objectifs incluent de vous faire du mal. Je... Je pense que Belle n'entre pas dans cette catégorie, donc je n'ai de toute façon aucun argument pour... Enfin... Vous voyez."

Oui, c'était également un compliment pour Belle, venant de la part de Lumière ! Il admettait qu'il avait un impact positif sur la vie de son cher Maître, et bien que les mots furent difficiles à sortir, il ne pouvait à présent plus les nier. Il devait tolérer Belle.
Il se crispa sur sa tasse et replongea son regard sur le liquide opaque.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Happy NeverEnding :: Archives RPs-