Fairy Tales, la ville de tous les contes, n'est plus ce qu'elle était. En vérité, tout est en train de changer et vous allez bientôt vivre un cauchemar.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Ouverture d'une nouvelle sous-partie du Flood pour votre contenu "fanmade" et autre relatif à l'univers d'HnE.

Partagez | 
Invité
avatar
Invité

Sam 3 Aoû - 19:53

All Alone...


Cela faisait plusieurs jours qu'elle marchait, qu'elle cherchait à sortir de cette forêt qui lui semblait si immense, si impossible à traverser. Elle avait dépassé depuis longtemps les limites que son père lui avait imposé étant enfant... Et de toute façon, en 7ans, les choses avaient tellement bougées qu'elle ne saurait se retrouver dans ce labyrinthe fait d'arbres, de mousses et d'orties. Seule en plus, cet endroit était loin d'être rassurant, et plusieurs fois, elle aurait pu abandonner presque, s'asseoir dans un coin et laisser la mort venir.
Mais elle n'avait pas survécu 7 ans, enfermée dans cette tour pour se laisser dépérir une fois sortie de là!

" Et puis de toute façon, je dois retrouver mon prince!"


Elle avait parlé d'un seul coup à haute voix, pour se redonner à elle même du baume au coeur, de la motivation, et rester optimiste. Elle s'était remise à sourire en avançant, même si elle pestait de temps en temps contre les racines qui la faisait trébucher.
Ses cheveux n'étaient plus en aussi bons ordres qu'à son habitude : avec toutes ces branches éparses, ils s'étaient un peu emmêlés par ci, par là. Par moment, elle avait la place de se déplacer facilement, parfois, elle se griffait les bras en touchant de trop près des ronces, pour réussir à se frayer un chemin dans toute cette verdure. Si son caractère n'était pas aussi optimiste, elle aurait depuis longtemps criser et demander à être enfermée de nouveau pour ne plus revoir toute cette verdure entêtante!

Pourtant, elle semblait entrevoir la lumière du jour, plus forte entre les arbres, à sa droite... Une sortie, une ville? Elle y trouvera surement quelqu'un, une personne à qui parler! Sa trajectoire initiale dévia pour franchir les brousailles et... Tomber, certes, sur un endroit où la végétation était moins danse, mais ce n'était qu'un simple lac. Bel endroit, mais pas ce qu'elle voulait. Mais bon, le ciel commençait à tomber, pour laisser place doucement à la nuit : finalement, elle allait passer une nouvelle soirée seule, à dormir à la belle étoile.
Pourtant, loin d'être démoralisée, elle s'approcha de la source pour s'y accroupir, en prenant soin de ne pas salir sa robe, prenant de l'eau dans la paume de ses mains pour se rincer le visage, premièrement, puis pour s'abreuver : elle mourrait de soif, alors cette source d'eau fraîche tombait à pic!
© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas
Ariel
avatar
Prince des Sushis nudistes !

Nom : Under the Sea
Univers original : La petite sirène
Messages : 67
Voir le profil de l'utilisateur http://happy-neverending.forumactif.com/t42-ariel-o-the-little-m
Mar 6 Aoû - 20:43


Vais-je en trouver la sortie ?

Vous savez à quoi sert une carte ? A retrouver son chemin, oui. Sauf qu’une carte a un gros défaut : elle ne dit pas après quel buisson il faut tourner !!! Donc, la fameuse carte que j’ai achetée après tant de travail à Munchkin ne me sert strictement à rien pour le moment… C’est donc dépité, énervé et fatigué que je me « promenai » dans cette soit disant forêt enchantée. Je n’avais rien vu d’enchanté pour le moment, mais on ne va pas chercher une explication du pourquoi du nom d’une satanée trop grande forêt, je ferais mieux d’en sortir plutôt. Il faut dire qu’une forêt n’est pas vraiment l’élément préféré pour un poisson comme moi. Cela fait des jours que je n’ai pas mis les nageoires dans l’eau, et ça commence à se sentir, je me sens tout flétrie. Je ne vous laisse donc même pas imaginer le bonheur qui s’afficha sur mon visage quand j’aperçu le lac des Cygnes. Non seulement, cela m’indiquait un temps soit peu où j’étais sur ma carte, mais en plus j’allais pouvoir me baigner ! Enfin ! Même si ce n’est pas la mer que je cherche tant à retrouver, j’aurais été prêt à donner mon royaume pour une baignoire, alors un lac, je ne vais pas faire mon difficile.

Ni une, ni deux, j’enlevais tout ce que j’avais sur le dos, les posaient dans un coin et sautai à l’eau. Enfin je me débarrassai de ce fichu collier qui me donnait des jambes, et enfin je retrouvai ma voix. Je plongeai me terrer au fond du lac, dans la plus profonde obscurité, avec pour seule compagnie les poissons. Mais je n’eus même pas le temps de me dégourdir les nageoires, je m’endormis sous l’eau, le meilleur lit qu’il puisse y avoir.

_____________________________________________________
Ce n’est que bien des heures plus tard que j’ouvris enfin les yeux, observant du fond de mon lac la surface éclairée par la lueur du jour. Dire qu’il faisait encore nuit quand je suis arrivé ici. J’avais peut être perdu du temps, mais au moins, je me sentais reposé et léger, tout ce dont j’avais besoin. Je comptai même rester encore quelques heures, je ne risquais pas de croiser un autre point d’eau avant longtemps. Nageant à mon bon plaisir, je remarquai alors un mouvement à la surface. Quelqu’un était là et remuait l’eau. Prudemment, je remontai, et vis clairement deux mains venir pêcher de l’eau. Cette personne avait soif. Mais était-elle de la forêt, ou était-elle perdue comme moi ? Bonne question.

Je sorti ma tête de l’eau, caché derrière une pierre, pour observait la jeune femme. De beaux cheveux rouges, des yeux assortis… Une belle femme comme il y en avait chez moi. Il ne manquait que la belle queue en écaille. A voir l’état de sa crinière, je présumais qu’elle était dans la forêt depuis un moment, et pourtant sa robe n’indiquait nullement qu’elle y vivait. Une si belle robe dans cette forêt immense ? Ce n’est pas vraiment pratique pour s’y promener. Maintenant, il restait à savoir si elle pouvait m’aider ou non. Et ma forme de triton n’allait surement pas aider le langage, mes vêtements étaient trop loin, elle me verrait avant que je puisse sortir de l’eau. C’est donc finalement en passant ma tête au dessus de mon gros caillou que je lui demandai :
« Vous êtes d’ici mad’moiselle ? »







Dernière édition par Ariel le Mer 7 Aoû - 14:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Mar 6 Aoû - 23:50

Who are you, dear boy?


Se désaltérer avec une eau fraîche et pure, ça ne peut vous faire que du bien, surtout quand vous marchez dans une forêt depuis longtemps sans rien avoir à manger ou à boire. L'homme peut vivre une semaine sans manger, mais à peine 3 jours sans boire. Bon, ça, elle ne le savait pas, mais elle se doutait que sans eau, on ne pouvait pas survivre longtemps : naïve mais pas idiote non plus! C'est pour ça qu'elle en avait profité pour hydrater ausi un peu son visage.

Maleen reprit son souffle alors qu'elle redressait la tête, passant ses mains mouillée dans ses cheveux, essayant d'y remettre un semblant d'ordre. Ca faisait un mal de chien d'essayer de démêler les noeuds, et ça marchait moyennement bien. Pourtant elle s'acharna un peu, les rendant déjà un peu plus lisses, un peu plus ordonnés. Elle s'était penchée au dessus de l'eau même pour vérifier, souriant pour elle même.

" C'est mieux ainsi."


...
« Vous êtes d’ici mad’moiselle ? »

S'attendant à tout sauf à entendre une voix surgir de nulle part, elle sursauta sur le coup en levant le nez, pour voir la tête du garçon qui venait de lui parler. Elle cligna des yeux, le fixant, alors qu'elle était toujours penchée au dessus du lac. Elle finit pourtant par lui sourire : il semblait mignon et pas méchant.

" C'est assez compliqué, en fait j'ai toujours vécu par ici, mais je ne conn... Hya!"


La terre au bord de l'eau était humide et presque la totalité de son poids était retenu par ses bras... Alors quand le morceau d'herbe et de terre se déroba sous ses doigts, elle perdit l'équilibre, chutant dans l'eau, tête la première, sans avoir quoique ce soit à quoi se raccrocher.
... Mais la jeune femme, ayant toujours été surprotégée, ne s'était jamais baignée ailleurs que dans une baignoire, et ici, cette baignoire naturellement était bien grande. Si on y ajoute le poids de la robe... Maleen n'avait même pas eu le temps de comprendre ce qu'il s'était passé, ayant fermé les yeux, tendant de trouver le bord à taton mais...

Le stress monta en quelques secondes, et, légèrement paniquée et totalement perdue, elle laissa s'échapper de ce précieux air qui risquait de lui manquer bien vite.

© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas
Ariel
avatar
Prince des Sushis nudistes !

Nom : Under the Sea
Univers original : La petite sirène
Messages : 67
Voir le profil de l'utilisateur http://happy-neverending.forumactif.com/t42-ariel-o-the-little-m
Mer 7 Aoû - 14:47


Vais-je en trouver la sortie ?

La jeune femme releva la tête pour me répondre, et tomba à l’eau avant de me répondre… Soit elle est plus maladroite que moi lorsque je suis sur terre, soit elle est aussi malchanceuse que moi, qui aie quand même réussi à me retrouver enfermé dans un château, à l’autre bout du pays. Je crois que je vais bien m’entendre avec elle, lorsqu’elle remontera. Si elle remonte… Pourquoi ne remonte elle pas ? Ne sait-elle pas nager ? J’ai comme un doute là. Soucieux, je replongeai ma tête sous l’eau pour la rejoindre. Elle aurait de toute manière finie par comprendre que j’étais à moitié poisson, même si j’aurai voulu l’éviter au maximum.

La rouquine, sous le poids de son immense robe, coulait à pic. Une noyade en bonne et due forme. Et vous me connaissez, je suis trop gentil pour la laisser là. En moins de temps qu’il en faut pour le dire, je l’avais rejoint, l’attrapai sous les aisselles et lui sortait la tête de l’eau, pour qu’elle reprenne de l’air.  Je la secouai même un peu, pour être sur qu’elle ouvre les yeux.

« Ça va ? » demandais-je gentiment, espérant qu’elle n’ait pas avalé trop d’eau. « Vous êtes la première personne qui ne sait pas nager que je rencontre vous savez ! »

Je parlai sur le ton de la rigolade, espérant peut être détendre l’atmosphère. Peut être que si elle rit, elle recrachera l’eau qu’elle aurait put avaler. Et puis, c’était agréable de parler, étant donner que je ne peux sortir le moindre son lorsque je suis hors de l’eau. Je la rapprochai du bord, ne pouvant pas vraiment la sortir de l’eau par moi-même, à cause de cette fameuse queue de poisson. Non pas qu’elle était lourde, loin de là, l’eau supportant son poids à ma place, mais je me voyais mal grimper sur le rebord sans des jambes. D’ailleurs du coup, je ne me souvenais plus exactement de ce qu’elle avait dit avant de tomber à l’eau. A ce que j’avais compris, elle avait vécu ici. Mais qu’avait-elle dit ensuite ? Je vais d’abord attendre qu’elle reprenne son souffle, cela ne se fait pas de brusquer une jeune demoiselle. Du moins, c’était ce que mon frère disait, après je n’ai jamais su pourquoi.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Jeu 8 Aoû - 17:24

Fall in the lake


Oui, la fin de tout ça aurait pu être dramatique, mais c'était sans compter sur l'intervention de cet inconnu, qui s'avérait être une sirène. Bon, ça, Maleen ne l'avait pas encore vu, étant encore sous l'eau. Pourtant, deux la soulevèrent pour qu'elle sorte de l'eau. 0 peine à la surface, elle inspira d'un coup, toussant un peu. Non, elle n'avait quasiment pas avalé d'eau : elle avait craché son air, mais avait réussit involontairement à ne pas essayer de reprendre de l'air, à se pas boire d'eau.
Elle rouvrit les yeux, passant une main sur son visage pour retirer certains mèches de cheveux, venues se coller sur ses joues, cachant à moitié son visage et ses yeux. Maleen reprit rapidement sa respiration, toussant encore une fois, se laissant faire volontiers, jusqu'à ce qu'il l'amène au rivage, posant ses mains sur le rebord pour se hisser, finissant d'abord sur le ventre, avant de se redresser un peu, soufflant.

" m... Merci, vous m'avez sauvée."


Elle releva le nez vers lui, clignant des yeux, souriant doucement.

" Je n'ai jamais appris à nager... Alors, sans vous, je serais... Déjà au fond du lac je pense."


Oui, en gros, elle avait faillit mourir, mais elle riait doucement : un contre coup de la peur? Ou peut être qu'elle n'était juste pas du genre à psychoter pour ce genre de chose. Elle se rassit alors, ses cheveux tombant en masse sur ses épaules, sa robe trempée s'écoulant doucement, pesant sur son corps, mais tant pis. Puis, posant son regard sur lui, elle s'apprêtait à poser une question mais.. Elle le fixa, clignant des yeux en... Voyant déjà qu'il était torse nu - et en rougit - mais ce fut surtout cette particularité sur son corps, cette... Queue écailleuse? D'autres mots remplacèrent ceux qui se trouvaient dans ses pensées quelques secondes auparavant, s'approchant légèrement de lui.

" ... Cette... Seriez vous une de ces magnifiques sirènes qu'on voit en images dans les livres? "


Elle avait possé une main sur ses lèvres, alors qu'elle semblait presque avoir des étoiles dans les yeux. Mais juste après cette question, des roseaux non loin d'elle s'agitèrent sous le vent, pour lui murmurer, alors qu'elle les observaient.

* Ca ne se fait pas de poser ce genre de questions à un inconnu!*

" Oui, mais s'il est réellement une sirène, ce serait juste quelque chose de merveilleux!"


© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas
Ariel
avatar
Prince des Sushis nudistes !

Nom : Under the Sea
Univers original : La petite sirène
Messages : 67
Voir le profil de l'utilisateur http://happy-neverending.forumactif.com/t42-ariel-o-the-little-m
Ven 9 Aoû - 16:31


Vais-je en trouver la sortie ?

La jolie rouquine inspira immédiatement après être sortie de l’eau, ce qui me rassura longuement, heureux qu’elle ne se soit pas noyée. Elle toussa à peine d’ailleurs, ce qui prouve que je suis toujours aussi rapide sous l’eau. Si seulement j’étais aussi rapide sur terre, cela m’éviterait bien des problèmes. La jeune femme remonta sur le rebord une fois qu’elle fut assez proche pour l’attraper, ce qui me retira le léger poids qui pesait sur mes bras. Elle eu même la gentillesse de me remercier ! Si seulement tout le monde était comme ça.

« C’est normal voyons, je n’allais pas vous laisser vous noyer ! »
Elle souriait et riait. Vous êtes sur que c’est bien la fille qui vient de manquer une noyade ? A sa place, je ne serais pas aussi joyeux. La mort est censée faire peur non ? Bon vous me direz, je flippe pour un rien, donc c’est facile de dire ça pour moi.

Je la regardai me fixer, rougir, être surprise… Bon ba ça y est, ma nature de triton est découverte. J’affichai un sourire relativement crispé à sa question. Une sirène… J’aurais préféré le mot triton, mais les filles de mon espèce sont plus connues que nous autres mal, à force de batifoler à la surface pour avoir l’impression d’être magnifique. Une habitude qui fut vite punie par mon père, plusieurs sirènes ayant disparues à cause des pêcheurs. Elles ne devaient pas êtres très malignes ces filles là…

« Et bien oui, mais je préfère le terme triton, sirène, c’est plutôt pour les filles voyez-vous… Après, s’il y a eu des livres sur nous, je n’en ai jamais vu.»
Ses yeux émerveillés me faisaient plutôt sourire, elle semblait si innocente, comme si elle n’avait jamais vu grand-chose dans sa vie. Un peu comme moi quand j’ai visité pour la première fois la terre des hommes. Mais soudain, elle sembla répondre à une phrase que je n’avais point entendu, à une tierce personne qui était là. Mais j’avais beau regarder autour de moi, à part la végétation et un signe qui nageait plus loin, il n’y avait rien d’autre. Je la fixai, intrigué.

« Heu… Puis-je savoir à qui vous parlez ? Je ne vois que nous deux ici… »
Savoir qu’il y avait quelqu’un d’autre me stressait un peu, n’aimant pas révéler ma nature de poisson à beaucoup de monde.




Dernière édition par Ariel le Dim 11 Aoû - 12:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Dim 11 Aoû - 12:02

Je tiens à m'excuser


Les roseaux s'agitaient toujours doucement, comme s'ils voulaient presque narguer Maleen, ou alors la gronder, plus ou moins. Elle les regardait toujours, d'un regard presque désapprobateur : qu'ils se mêlent de leurs affaires !

Pourtant, elle reposa son regard sur la sir.... Le triton, comme il avait dit précédemment. Un petit sourire étira ses lèvres.

« Désolée, je parlais aux roseaux. Je n'avais jamais entendu le terme de triton. Je pensais qu'il n'existait en effet que des femelles, et je t'ai confondu avec l'une d'entre elles. »


Oui, elle disait haut et fort qu'elle parlait aux roseaux, au plante, normal ! Comme si tout le monde pouvait le faire et que personne ne la prendrait pour folle ! Mais ce qui suivit ne fut pas mieux: malgré sa voix masculine, en voyant ses atouts de poissons, elle en était venue à se dire qu'il était une femme... Sans poitrine en gros, qu'elle était juste plus masculine que certaines de ses congénères. Pourtant, elle cligna des yeux, posant ses doigts contre ses lèvres.

«  Navrée, je ne devrais pas dire ce genre de choses, je ne voulais pas vous être désagréable. »


Malgré ce côté un peu enfantin et tête dans les nuages, elle avait une parfaite éducation envers les gens, sachant parler telle une lady, avec les manières qui vont avec. A semi-enfant, à semi-adulte...
En tout cas, elle se redressa un peu, s'asseyant à genou face à lui, posant délicatement sa main sur sa propre poitrine en s'inclinant.

«  Je tiens à vous remercier de m'avoir aidée et de mes erreurs. Pourrais-je vous être utile ?
Et refuser cette demande venant d'une jeune femme serait malpoli. »


Ajouta t-elle dans un doux sourire : mis au pied du mur, elle savait aussi parfois faire ce genre de choses ; il était dans l'incapacité de refuser, sauf s'il n'était pas un gentleman, ce qu'il était assurément. Son sourire s'étira légèrement plus.

«  Je me nomme Maleen... Maleen Laestain »

© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas
Ariel
avatar
Prince des Sushis nudistes !

Nom : Under the Sea
Univers original : La petite sirène
Messages : 67
Voir le profil de l'utilisateur http://happy-neverending.forumactif.com/t42-ariel-o-the-little-m
Dim 11 Aoû - 23:01


Vais-je en trouver la sortie ?

Elle parlait aux roseaux qui s’agitaient non loin delà… Voilà quelque chose que je viens de découvrir : les roseaux, ça parle ! Je n’en savais rien pourtant… Chez moi, les plantes ne parlent pas, alors j’en avais déduit qu’ici non plus. Elles n’ont ni bouche, ni oreille, alors comment pourraient elle dire un mot ? Mais si elle le dit, c’est que ça doit être vrai non ? Mais alors pourquoi je n’ai rien entendu moi ? Cela m’intrigue cette histoire. Mais dans un autre sens, cela serait merveilleux de pouvoir écouter ce que ces plantes ont à dire. Elles pourraient en dire des potins aux voyageurs qui passent par là.

« Je ne savais pas qu’un roseau pouvait parler, vous venez de m’apprendre une chose ! Sinon, c’est vrai que les humains voient plus souvent les filles que les garçons de mon espèce. Elles sont du genre à vouloir batifoler à la surface avec les hommes, découvrir de nouvelles choses… Mon père a même fait passer une loi pour interdire l’accès à la surface ! »
Je fis une pause, une autre question me taraudant dans la tête.

« Mais je ressemble vraiment à une fille ?! »
Je n’appréciais pas vraiment le fait d’être pris pour une fille. Les sirènes sont du genre jalouse et à toujours vouloir être la plus belle. Je pourrais même dire que sous l’océan, on assiste à des concours de beauté tous les jours ! Mais la rouquine parut s’en rendre compte, s’excusant presque immédiatement. Elle prit c’est air que je qualifierais de trop mignon, avec ses doigts posés sur sa bouche délicate. Les filles ont le don de m’énerver juste pour ça, on ne peut rien leur dire quand elles ont cette bouille là.  Elle s’inclina par la suite, agenouillée dans la terre humide du bord du lac, ses douces mains posées sur sa poitrine, pour me remercier. Cette jeune femme avait tout d’une princesse. Mais que fait une princesse dans les bois ?

« Vous n’avez pas à me remercier, c’était tout naturel de ma part, je ne pouvais point laisser une charmante jeune femme telle que vous se noyer dans ce lac, aussi beau soit-il. »
Et cette princesse, ou princesse présumée par mes soins, m’accordait un service, une faveur que je ne pouvais point refuser.

« Et bien voyez vous, je chercher à sortir de cette forêt. Je faisais juste une halte dans ce lac pour me reposer. Vous comprendrez que quelqu’un comme moi à besoin de se mouiller les nageoires de temps en temps. Je me nomme Ariel, et profitez bien de la discussion, car malheureusement, une fois que je serais sorti de l’eau, je ne pourrais plus dire un mot. »
Je jetai un coup d’œil vers le rocher où j’avais laissé mes affaires là veille, m’assurant que rien n’avait disparu. Je me voyais mal sortir de cette gigantesque forêt avec des nageoires ou sans vêtement. Et je doute que la charmante Maleen accepterait de me prêter sa robe si jamais je perdais mes vêtements.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Mer 14 Aoû - 23:33

Who are you, dear boy?


Oui, Maleen était une jeune femme distinguée, maniérée et douce... Quoique parfois étrange, elle n'était pas du genre à faire mal aux autres, pas physiquement, c'est impossible – sauf si coup de poitrine...- mais pas non plus psychologiquement. Ou alors, jamais pas volontairement tout du moins. Parfois, comme à l'instant, elle disait le fond de sa pensée sans penser à mal. Elle était plutôt franche en effet, mais de temps en temps, elle se rendait compte qu'elle pouvait vexer les autres.
Pourtant, elle ne se départissait de son doux sourire en regardant le triton, mais restait réaliste.

«  Pardonnez moi de vous contredire, mais je pense que... Certains n'aideraient jamais des inconnus. Enfin.... »


Elle ne trouvait pas la formulation de ce qu'elle voulait dire, passant une main dans ses cheveux, les entortillant autour de son doigt. Mais c'est lui qui la fit passer à autre chose, alors qu'elle reposait ses pupilles sur Ariel, le triton dont elle venait d'apprendre le nom. Elle rougit un peu, baissant le nez, l'air... Intimidée, ou quelque chose dans ce goût là ?

«  Je ne pourrais, hélas, vous être d'un grand secours... J'en cherche moi même la sortie. Oui, j'ai vécu ici, cependant, j'ai été longtemps enfermée, et à ma sortie ma demeure était en ruine. Et puis, je ne suis jamais sortie de ces bois. »


Elle haussa les épaules, lui lançant un sourire désolé : oui, oui, elle était désolée de ne pas pouvoir l'aider plus que ça, ses propres soucis semblant lui passer par dessus l'épaule à ce moment là. Elle leva la tête, regardant autour d'elle alors qu'il faisait un peu sombre.

« Je sais seulement que j'arrive... Approximativement de par là, et derrière notre domaine, nous étions délimités par les montagnes, alors... »


Voilà les seules informations qu'elle pouvait lui donner. Et encore ! Elle venait de par là ? A peu près, car elle ne connaissait rien à l'orientation. Elle ne pointait pas l'opposé non plus mais bon... Voilà quoi ! Doucement, de ses mains mains propres, elle vint essorer ses cheveux encore trempés, des gouttes d'eau tombant de ses mèches. Ce n'est que lorsqu'un petit courant d'air se leva qu'elle remarqua qu'il faisait... Plutôt frais, et ses vêtements trempés n'allaient rien arranger. Mais qu'elle se plaigne ? Ah ça non ! Elle allait plutôt détourner la conversation, pour ne pas qu'il remarque ce début de chair de poule.

«  Cependant, nous pourrions chercher ensemble... Et pardonnez ma curiosité, mais... Vous ne pouvez pas.. Parler sur terre. »

© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas
Ariel
avatar
Prince des Sushis nudistes !

Nom : Under the Sea
Univers original : La petite sirène
Messages : 67
Voir le profil de l'utilisateur http://happy-neverending.forumactif.com/t42-ariel-o-the-little-m
Jeu 15 Aoû - 19:20


Vais-je en trouver la sortie ?

Certaines personnes n’aideraient pas les inconnus, d’après elle. Je découvrais là une nouvelle différence entre chez moi et ici. Les humains étaient donc encore pires que ce que je ne pensais ? Plus je découvrais ce monde terrestre et plus il me semblait vil et dangereux, égoïste et vaniteux. Je baissai le regard, une nouvelle fois déçu par le rêve que j’avais mis tant de temps à atteindre.

« Pourtant, chez moi tout le monde essaieraient d’aider quelqu’un en danger… Et dire que j’admirais les humains à une époque, cela me semble de plus en plus inconcevable. »
Un demi-sourire sur la figure, je paraissais gêné, honteux d’avoir un jour rêvé être un homme. Imaginez votre rêve s’effondrer un peu tout les jours, au fur et à mesure que vous découvriez que tout ce que vous pensiez être réel n’était que mensonge. Secouant la tête, je repris attention sur Maleen, qui m’annonçait que m’aider serait difficile pour elle.

« Et bien nous chercherons à deux, j’ai une carte, même si jusque là elle ne m’a pas été d’une grande aide… Dans tous les cas, c’est toujours plus amusant à deux. Et moins dangereux aussi. »
J’observai la direction que la rouquine m’indiquait, essayant de me rappeler par la même occasion d’où je venais. A en voir mes affaires déposées de l’autre coté du lac, je venais de la direction inverse… Une grimace inélégante s’afficha sur la frimousse. Je me retournai vers elle.

« L’ennuie, c’est que je viens du sens inverse… Il nous donc deux directions… A nous de voir par où passer maintenant. »
Je traversai le lac afin de récupérer mes affaires, faisant en sorte de ne pas trop les mouiller en revenant auprès de Maleen. Ce n’est qu’à ce moment là que je compris qu’avec ses vêtements mouillés, cette jeune dame devait certainement mourir de froid.

« Vous pouvez prendre ma veste si vous voulez, tant que je suis dans l’eau, je n’en aurais pas besoin. »
Je déposai le tas sur la rive, bien au sec, pour en sortir ma carte si durement acquise. J’écoutai d’une oreille distraite sa question, plus absorbé par le chemin à prendre.

« Moui, je ne suis pas humain, je ne suis donc pas censé avoir des jambes. »
D’un geste vague, j’indiquai le collier qui trônait au sommet de mes affaires.

« J’en obtiens grâce à ça, mais en contrepartie, je ne peux plus parler. »
Ma voix lasse montrait bien mes impressions sur les situations que cela pouvait entrainer. Je la regardai à nouveau, tout sourire.

« Comme quoi, on ne peux pas tout avoir dans la vie. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Happy NeverEnding :: Archives RPs-