Fairy Tales, la ville de tous les contes, n'est plus ce qu'elle était. En vérité, tout est en train de changer et vous allez bientôt vivre un cauchemar.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Invité
avatar
Invité

Mer 17 Avr - 21:15
L'air était encore frais, l'hiver n'était pas encore parti, mais le fond de l'air annonçait un changement.  Le retour du printemps. Belle avait enfilé des vêtements qui lui semblaient trop riches et trop beaux pour lui. Mais il ne pouvait pas toujours porter ses vieilles guenilles. Il piochait dans ce qu'il trouvait dans les placards oubliés, les vêtements les plus simples, mais c'était déjà trop. Logique quand on vit dans le manoir d'un roi non ? Le choc culturel avait du mal à s'estomper. Il avait parfois le besoin de sortir, de s'éloigner de ce faste, revenir à des choses plus simples. Son ancienne vie lui manquait en somme. Pas sa famille, juste la vie.

Il aurait voulu revenir dans sa petite maison, partir chasser tous les matins, passer des heures dans la forêt sans avoir personne qui s'inquiète de lui. Pouvoir ne pas rentrer un soir sans avoir à se justifier, dormir à la belle étoile. Tout cela était irremplaçable, et même si la vie de château avait ses bons côtés -la bibliothèque surtout-, c'était assez mince comme compensation. Il avait dit à Beast qu'il partait pour la journée. Il reviendrait avec la Lune, il partait avec elle, un sac sur l'épaule, son arc et son carquois sur l'autre. Il chargea aussi quelques matériaux sur le cheval qu'il appréciait maintenant plus que les autres : Sultan. Cet étalon à la robe apaloosa lui avait sauvé la mise... Ils s'étaient adoptés en quelque sorte. Un courant était passé entre eux. Quelque chose d'assez inexplicable. Il scella l'animal, et lui passa les rennes, avec une délicatesse complice de l'animal. Puis, ils partirent tous deux du château.

Ils galopèrent au travers de la forêt interdite quelques heures. Belle apprenait le plaisir de chevaucher des heures durant. Sans but spécifique. Cela aussi était une compensation de la vie de château. Peut-être celle qu'il préférait. Il se pencha sur l'encolure du cheval, humant son odeur mêlé à l'humus retourné par ses sabots, il ferma les yeux, écoutant les bruits de la forêt que le souffle de l'animal troublait à peine. En quelques heures, il arriva non loin de Quadling. Presque chez lui. Dans son coin « secret ». Une clairière qu'il avait aménagé pour s'entraîner au tir. Ses cibles étaient toujours là. Il déchargea le dos de Sultan, et le laissa se reposer quelques temps, alors qu'il mangeait un repas frugal : du pain, un peu de lard, et quelques fruits. Il resta quelques minutes immobile, à sentir la nature.

Puis, il alla chercher Sultan. Il voulait s'entraîner à quelque chose de vraiment spécifique. Tirer à l'arc en montant. Cela lui semblait plus simple depuis que la montée lui semblait presque instinctive, ses facilités d’apprentissage faisaient encore une fois leurs preuves. Les premières flèches qu'il tira au trot atterrir de justesse sur les cibles. Il fallut qu'il recommence plusieurs fois pour arriver à un résultat correct -à savoir à la limite du centre-.

Il essayait de faire cela au galop quand il fit brusquement s'arrêter Sultan pour viser un endroit nouveau, opposé. Il n'était plus seul. Ses yeux se plissèrent, et sa corde se tendit un peu plus, menaçante.


« Vous feriez mieux de vous montrer si vous ne voulez pas que je vous transperce par mégarde... »

Sa voix était calme, presque douce. Un soupçon féminine comme toujours. Comme sa posture, comme ses vêtements -sans doute anciennement ceux de la mère de Beast-.


Dernière édition par Belle le Ven 9 Aoû - 13:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Jeu 18 Avr - 9:26

La Forêt Perdue où Chasseur ne devrait normalement se retrouver, l'interdiction du prince de ce royaume avait été claire et précise, cependant en aucune façon il ne se laisserait interdire l'accès à un endroit d'autant plus si il s'agissait d'une forêt.
Il n'en avait que faire de ce pseudo exile qui lui avait été impliqué, de toute façon il n'était pas originaire de Cursed Kingdom, et une seule personne avait le droit de lui dicter sa conduite ainsi que les choses qu'il avait le droit de faire ou non. Ce n'était quand même pas un petit prince d'un royaume maudit qui allait l'empêcher de parcourir ses bois, d'autant plus que son aimée aurait pu venir s'y réfugier ici et donc c'était son devoir d'inspecter le moindre endroit.

Il marchait dans ses bois depuis quelques jours, le coin ne lui était pas inconnu et avait eu à certaines reprises à finir la besogne ici, préférant aussi éviter les villages ou quelques maisons qu'on trouvait. Ça ne servait à rien d'y aller à vive allure ou de perturber les lieux, surtout avec certaines créatures rodant à proximité et il valait mieux éviter de leur donner trop d'attention au risque qu'elles le prennent pour une attaque. Surtout que tomber sur un basilic vu qu'il était un serpent assez pénible à tuer, ça serait tellement bête de se faire empoisonner ou transformer en pierre à cause d'un sale animal rampant, mais au moins il aurait pu récolter du venin dans les crochets pour ses flèches.

De toute façon il n'était pas là pour s'amuser, il n'en avait ni l'envie ni le temps, alors sauf pour les manger il laissait les animaux vaguaient à leurs occupations. Et puis s'il n'avait pas ses uwans cette forêt pourrait presque concurrencer celle d'Enchanted, même s'il essayait de n'y prêter aucune attention, ces petites voix avaient quelque chose d'un peu perturbant du fait qu'on ne savait si quelqu'un se trouvait réellement à proximité ou non. Néanmoins il ne trouvait pas l'utilité de montrer distinctement son arme, et il n'avait presque eu aucune raison de prendre son arbalète, la laissant en bandoulière dans son dos.

Alors qu'il cherchait un point d'eau en ayant pris de la hauteur dans un arbre, il entendit la perturbation qui se faisait dans les bois venant d'un animal qui courait, voyant passer non loin du tronc où il se trouvait passer ce qui semblait être une jeune fille à cheval. C'était étrange car en temps normal les gens évitaient d'aller dans cette forêt ou généralement c'est qu'ils étaient perdus, et sans doute que c'était le cas de cette personne à cheval, mais si c'était quelqu'un du coin peut-être qu'il pourrait lui tirer quelques informations sur cette personne qu'il cherchait tant.

Il descendit de son perchoir et pista l'animal avec une facilité enfantine vu les traces de sabots qu'il laissait derrière lui, les suivants ainsi durant une bonne demi-heure, ce qui le fit déboucher sur une clairière assez spacieuse avec des cibles pour s'entraîner. Il préféra rester en retrait presque en embuscade pour l'instant à observer de loin la jeune fille qui se trouvait être armée d'un arc et visant au mieux les cibles, bon au moins il savait que cette personne n'était pas vraiment perdue vue l'endroit, enfin ça restait quand même étrange de voir ce petit bout de gamine tirer ainsi à l'arc.
En tout cas il ne s'attendait pas spécialement à ce qu'elle remarque sa présence, pas non plus qu'il avait dissimulé au plus sa présence mais ça voulait dire qu'il était face à quelqu'un qui avait une bonne vue au moins, et la menace le faisait bien rire intérieurement quand même.

Bon il n'était pas là pour s'amuser quand même, même s'il aurait pu décrocher une flèche aux pieds du cheval pour l'effrayer, il enleva son arbalète de son épaule pour la prendre dans sa main droite tout en avançant vers la clairière sans trop approcher l'animal. Après tout l'autre était armé et ça pouvait très vite dégénérer sous un malentendu ou quelque chose dans le genre, il valait mieux se préparer que de se faire surprendre par une attaque. Il s'arrêta à une distance qu'il jugeait raisonnable, fixant la demoiselle et l'arme qu'elle pointait sur lui.

« Vous devriez baisser votre arme, vous risqueriez de vous blesser vous-même. »

Pour le coup il était légèrement moqueur, cependant il ne laissait rien paraître sur son visage même pas un sourire et ce n'était pas dans son habitude de le faire de toute manière.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Jeu 18 Avr - 19:04
Belle ne bougea pas, ses muscles ne tremblant pas dans l'attente. Il aurait pu être implacablement sanglant. Il était pourtant juste patient. Il n'avait pas vraiment peur. Il savait très ben se défendre, il ne craignait pas les brigands. Non, c'était plutôt de la civilité. Il voulait savoir qui rôdait non loin de lui, pour ne pas risquer de blesser la personne par surprise ou par peur, somme toute légitime, ce n'était pas les animaux sauvages et prédateurs qui manquaient dans cette forêt.

Il observa donc la silhouette qui émergeait des fourets. Un homme. Logique, ce n'était pas la place d'une femme d'aller dans les bois. La chasse, c'était une affaire bestiale, virile, dure. Cela ne pouvait pas être mis entre les mains d'une femme, enfin, de l'avis de Belle. C'était un homme d'assez forte carrure, plus étoffé que celle de Beast, taillé pour la lutte. Et l'arme qu'il tenait ne fit que renforcer cette idée dans l'esprit du jeune homme. Un Chasseur ? C'était une rencontre fort agréable. Même si son commentaire d'entrée n'était peut-être pas le meilleur moyen de s'attirer la sympathie de l'archer.

Un rire orgueilleux passa ses lèvres. Il dévia très légèrement son arc, et laissa partir la flèche. Rapidement, sa main alla à son carquois pour récupérer une autre flèche qu'il décocha aussi vite qu'un archer entraîné au combat, et recommença avec une troisième flèche. Chacune d'elle venait de frôler la tête de l'inconnu. Une démonstration de force. Une façon de provoquer aussi. Un jeu assez dangereux. Il attrapa une autre flèche, mais abaissa son arc.


« Pardon, mes flèches m'ont échappé. Quelle maladresse... »lâcha-t-il avec une moue faussement innocente.

Il sauta du dos de Sultan, et avança vers l'homme, sans animosité. Bon okay, après le coup d'éclat qu'il venait de faire, il risquait de se prendre un beau retour de manivelle. Mais il était joueur. Il voulait aussi se présenter d'une façon plus conventionnelle... Il s'arrêta donc à quelques mètres de l'homme, baissant son arc définitivement, et tendit une main devant lui. Une main gantée de soie ? Ou quelque chose dans ce genre, très cher. Le tissu était noir, soyeux, légèrement brillant, c'était terriblement agréable à porter.

Il avait l'air un peu fragile, debout là, petit, frêle, féminin à outrance. A vrai dire, en prenant ces affaires là, il avait eu l'espoir qu'ils aient été à Beast plus jeune, mais pas à sa mère. Mais en même temps, la dentelle sur les manches, la coupe légèrement cintrée auraient dû le mettre sur la voie. Seulement voilà, pour lui, c'était juste une originalité de snob, un truc de riche, pas un truc de fille. Enfin pour ce cas là. Alors, il pensait se présenter en homme face à un rival, pas comme une fragile jeune fille en fleur. Il ne voulait surtout pas qu'on se méprenne encore une fois là-dessus. Mais ses longs cheveux détachés qui volaient au vent n'allaient rien arranger...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Sam 20 Avr - 18:54

Le peu qu'on puisse dire c'est qu'il fut très bien reçu, ironiquement bien sûr, à croire que les habitants étaient à l'image du prince à savoir sans aucun humour et tout prendre au premier degré.
Chasseur ne bougea pas d'un centimètre lorsque l'inconnue décocha la première flèche, d'ailleurs il ne valait mieux pas faire un pas au risque de se blesser bêtement par cette furie, et encore moins aux deux autres qui suivirent.
Il avait pu sentir l'air se briser tout près de sa joue, et à son habitude il resta le plus impassible possible pour ne rien laisser paraître et ne pas se trahir, ce n'était pas ça qui allait le perturber.

Cet air supérieur, décidément ça l'irritait toujours de voir quelqu'un le prend de haut, sûr qu'elle devait être l'épaule de Beast ou une connerie dans le genre, c'était obligé à ce niveau. Il ne retient pas un bruit significatif de son agacement, lançant sans doute avec un regard peu amical à son égard, s'il n'avait pas des questions à lui poser ça ferait un moment qu'il serait déjà parti en l'ignorant.
D'ailleurs c'est ce qu'il fit en voyant la main tendue à son égard, les civilités des communs des mortels il n'en avait que faire, il ne serrait pas la main et encore moins un baise-main si ce que cette bourgeoise attendait.

Il avait son air blasé, celui qui montrait clairement que ça l'ennuyait et qu'il en avait rien à faire, c'était plus fort que lui avec ce genre de personne. Ainsi il avança vers le cheval, sans même avoir touché la main ou sans dire quoi que ce soit d'autre, pour être au niveau où cette personne lui avait presque tiré dessus. Il ne se risqua pas à approcher trop près l'animal, il avait beau être domestique on ne savait pas qu'elle serait sa réaction face à un inconnu, levant doucement son arbalète armée pour ne pas le brusquer et l'effrayer. Visant la cible la plus éloignée de lui, il décocha assez rapidement la flèche qui arriva dans le centre. Parce que oui il en devait en son honneur, parce que d'un part on n'allait pas le viser sans qu'il réagisse quand même, et de l'autre c'était lui qui donnait les cours de chasse par l'inverse.

Il regarda sérieusement la demoiselle, l'heure n'était point à la rigolade et à l'amusement, l'ambiance semblait déjà lourde à son goût depuis le départ et ne comptait pas spécialement s'attarder dans le coin et reprendre très vite son chemin pour retrouver son aimée. Certes elle était... jolie ? Mais rien comparé à une personne comme Blanche-Neige, et encore face à la Reine qui était supérieure à toutes bien que son stupide miroir lui dise le contraire. Qu'est-ce qu'il pouvait le haïr ce miroir, toujours à sa tendre si malheureuse, un jour où il donnerait un bon coup de poing pour le fracasser et lui fermer son maudit caquet pour toujours.

« En fait je ne suis pas là par hasard. Je cherche une femme qui serait peut-être passée par là, la plus belle des belles, ça vous dit quelque chose ? »


Si seulement elle avait vu quelque chose il pourrait aller bien plus vite dans ses recherches, mais à force il avait de moins en moins d'espoir qu'il y est un témoin et qu'on ait vu une femme d'une telle beauté sans que ça fasse du bruit, et vu la forêt il était aisé aussi de se cacher sans se faire jamais repéré. Mais on ne savait jamais après tout et c'est pourquoi il fixait l'individu, comme si au moindre petit geste louche il pourrait lui tirer un coup d'arbalète dans le cœur, attendant sa réponse qui avait intérêt à vite arriver.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Lun 29 Avr - 20:36
Belle resta planté au milieu de la clairière. Et il sentit complètement stupide. Ok.. Ce mec n'avait pas beaucoup d'humour. Ou alors sa blague était mauvaise ? Il avait enfreint une règle de bienséance ? Ce n'était pas comme quand il tirait sur Beast, ce n'était pas méchant là.... Il ne l'avait pas du tout touché. Encore, s'il l'avait égratigné, il aurait compris mais là. Il suivit du regard l'homme, se tournant lentement vers lui. Ses bras se croisèrent, calant son arc sur son épaule. Il observa l'homme sortir une arbalète et tirer admirablement bien sur la cible la plus éloignée.

Ses mains gantées s'entrechoquèrent doucement, produisant un applaudissement mat, et lent. Ses lèvres étaient étirées d'un sourire amusé. Il fallait avouer que cet inconnu était très adroit. Peut-être même plus que lui, mais cela Belle aurait eu beaucoup de mal à l'avouer. Cet homme devait-être un très bon chasseur, ou alors un très bon tueur. Dépendait de ce à quoi il employait son temps. Mais Belle n'était pas bien sûr de vouloir l'apprendre. Il fallait rester méfiant, voilà tout. Il s'approcha de l'homme, d'un pas souple, presque félin. Cet homme avait tout de même quelque chose de très intrigant, un peu attirant en soi, mais aussi particulièrement détestable.

Le jeune chasseur écouta les paroles de l'homme, et manqua de s'étouffer. Une Belle parmi les Belles ? Bon sang, il allait se perdre chez Beast et la seule fois où il sortait, il tombait sur un fou qui le cherchait ? Non, mais franchement, c'était trop gros ! Il avait l'impression d'être persécuté, ou un truc dans ce genre...


« La plus belle des belles ? Non, ça ne me dit rien. Les femmes ne sont pas très belles dans cette contrée, alors, je pense que la rumeur aurait été plus vive. La seule Belle qui existe aux alentours est parti de son village pour rejoindre le roi de royaume, le prince Beast. »répondit-il d'une voix détachée.

Il n'allait pas se vendre en clamant haut et fort qui il était. Non, il était un minimum malin. Et puis, il ne savait rien d'autre, il avait été trop longtemps enfermé dans le manoir pour connaître les ragots. Et puis, franchement, il se fichait bien de savoir quelle femme était allée où. C'était le dernier de ses soucis. Il se demandait même pourquoi un homme pouvait courir après une femme. Enfin, c'était son problème à lui.


« Je peux pas vraiment vous aider à ce propos. En revanche, je peux vous offrir de l'eau et un repas. Et puis, j'connais bien la forêt, je peux vous indiquer quelques points d'eau. Mais vous semblez être débrouillard, vous êtes chasseur, je suppose ? »demanda-t-il d'une voix un peu plus douce.

Son accent campagnard revenait au galop, son ton était plus franc, plus naturel. Il était clair que ses vêtements n'étaient pas révélateurs de son origine sociale, le Chasseur pouvait très bien le déterminer s'il y prêtait un peu d'attention. Belle s'approcha du cheval, et attrapa délicatement ses rennes. Il attira doucement le cheval vers ses affaires, il voulait le desseller et le faire paître tant qu'il discutait avec l'étranger. Il voulait préserver sa monture, et puis, il aimait trop ce cheval pour le laisser bridé sans que cela soit nécessaire. Il libéra donc rapidement le cheval, avec des gestes appliqués et rapides, il était difficile de deviner qu'il ne faisait pas cela depuis toujours.

Il se baissa ensuite pour attraper des affaires dans son sac de réserve. Il sortit une outre d'eau qu'il tendit vers l'homme, sans regarder s'il avait ou non bougé, et attrapa une pomme qu'il croqua à pleine dents en se relevant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Mer 22 Mai - 10:19

La réponse négative sur ce qui cherchait tomba lourdement, bien entendu il ne s'attendait pas spécialement à une autre réponse de sa part, ça ne laissait pas beaucoup de place à l'espoir tout ceci.
Et pour être honnête il se fichait éperdument de qui pouvait bien être retenu chez ce prince qui séquestrait des personnes, il avait un grain c'est certain et c'est tout ce qu'il pouvait en conclure, moins il l'approcherait mieux ça serait pour les deux. Pas sûr que s'ils se croisaient de nouveau ils en sortiraient intacts, il se ferait une joie de lui régler son compte une bonne fois pour toutes.

Pour la sécurité des deux il éviterait donc de s'approcher de trop près de ce château maudit, il n'avait pas particulièrement envie de se blesser inutilement, et il n'avait encore moins l'envie de revoir la face de cette diva arrogante. Enfin il n'y avait qu'à espérer que cette femme présente ne soit pas de la même race, pour l'instant il lui semblait que les habitants du coin avaient tous un grain, à croire qu'il était arrivé à Wonderland, tous à essayer de vous tuer si vous êtes dans leur champ de vision.

Tout du moins elle relevait le niveau en voulant apporter ce qui semblait une aide, ajouté à cela un certain sens de l'observation, s'accompagnant d'un accent jusque-là dissimulé. Bizarre, peut-être essayait-elle de fuir ou de se cacher de quelqu'un, ou est-ce que c'était un moyen de tromper sa vigilance. Toute une mise en scène pour l'attirer dans un piège, qui savait ce qu'elle était vraiment après tout ? Mais dans le bénéfice du doute il valait mieux ne pas s'agitait pour rien, après tout rien dans sa voix ne semblait menaçant.

« Quelques points d'eau seraient les biens venus, ça éviterait une perte de temps bien inutile. Pour le reste je me débrouillerai, comme vous l'avez dit je suis chasseur après tout. »

Il l'observa s'occuper de son cheval ainsi que les environs, une petite pause de quelques minutes ne pouvait pas faire de mal après, le calme ambiant était plaisant il devait bien l'avouer. Ça faisait bien un moment qu'il n'avait pas pris juste un moment ne serait-ce que pour se balader par plaisir dans les bois, l'air se réchauffait avec le printemps pour donner un temps assez agréable. Pourtant il n'était pas là pour jouer au touriste, il devait garder son objectif en tête.

Chasseur sorti de sa pseudo-rêverie en voyant l'outre devant lui, assez stupéfait il devait bien l'avouer, ce n'était pas tous les jours qu'on lui offrait quelque chose surtout de la peur d'une inconnue. Même si pour l'instant il devait déterminer s'il s'agissait réellement d'eau ou non, du poison aurait pu être dissimulé surtout qu'elle n'avait pas bu avant.
Alors qu'il reporta son attention sur la femme, prêt à lui lancer un vague remerciement malgré tous les risques que la boisson pouvait représenter, il se figea sur place en la voyant mordre dans cette pomme.

Ce n'était qu'un simple fruit et pourtant ceci le déstabilisa aussitôt, à lui redonner d'anciens souvenirs, laissant l'outre tomber pour en déversant son contenu. Le souffle coupé tout en fixant avec un certainement étonnamment, voire de panique, où toutes ses pensées se mélangeaient dans sa tête. Devait-il y avoir un signe ? Touchait-il bientôt au but ? Était-elle empoisonnée cette pomme ?

Il avança machinalement, sans vraiment s'en rendre compte, dictait par son instinct. Il attrapa sans vraiment de ménagement le poignet qui tenait cette pomme, serrant sa prise pour éviter qu'elle s'échappe, il devait vérifier d'une part qu'elle n'était pas empoisonnée et de l'autre s'il n'y avait pas un lien quelconque entre cette femme et sa Reine.

« Où avez-vous eu ça ? Je veux absolument savoir s'il y a le moindre pommier dans cette forêt et la localisation. »

Chasseur ne plaisantait pas, il ne plaisantait jamais d'ailleurs, ne se préoccupant nullement s'il pouvait bien lui faire du mal ou non à cet instant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Mer 22 Mai - 20:47
Belle sourit en voyant que l'homme acceptait son aide... C'était un grand pas ! Enfin, pas si grand que ça puisqu'il n'acceptait que l'emplacement des points d'eau. Quel snobinard ! Pire que Beast.... Quoique, perdu en pleine nature, le prince perdrait peut-être un peu de son arrogance, qui sait. Alors que là, un chasseur... Un chasseur, c'est indépendant, insupportable, et solitaire. Il le savait bien. Mais bon, en tendant son outre, il arriverait peut-être à le dérider un peu ? L'hospitalité est une qualité chez les plus pauvres. Et il y avait été habitué. Ce sont des choses qui restent.

Il espérait que l'homme boirait un peu. Les points d'eau étaient assez éloignés. Il aurait fini par se dessécher le gosier autrement. Belle croqua à nouveau dans sa pomme, espérant inciter le chasseur à boire un petit coup d'eau avant de repartir. Seulement, cela ne se passa pas tout à fait comme ça... L'outre tomba par terre, ce qui lui fit relever la tête. Qu'est-ce qu'il faisait ? Il gâchait ses....


« Aïe ! » lâcha-t-il alors que le chasseur attrapa son poignet.

Un court instant, Belle eut peur. La panique passa dans ses yeux alors qu'il tentait vainement de libérer sa main. Son regard tomba sur celui du chasseur. Sa peur ne partit pas. Il se sentait tel une biche devant son arbalète ! Dire qu'il voulait juste lui offrir de l'eau et être gentil ! Ce mec était un psychopathe !


« Mais lâchez moi ! Vous me faites mal ! Vous êtes malade ! »cria-t-il en tirant un peu plus sur sa main, mais ce fou avait une sacrée poigne.

Il s'arrêta en s'apercevant que c'était inefficace. Il se stoppa et le fusilla du regard. Il avait demandé quoi déjà ? Ah oui, d'où elle venait cette pomme. Il avait envie de l'envoyer promener. Il voulait aussi lui envoyer son genou dans les rognons. En fait, il voulait le massacrer. Comment pouvait-on se permettre de faire mal comme ça à un inconnu ? Ce chasseur était le plus parfait des malotrus !


« Cette pomme vient d'un marchand de fruits d'Oz ! Vous croyez sincèrement que je vais savoir de quel pommier il vient ?! Et si vous aviez mieux regarder la région, les pommiers ne poussent pas bien dans la région ! C'est bon ? Vous me rendez ma main ?!  C'est pas étonnant que votre belle se soit tirée si vous êtes toujours aussi peu délicat ! »déclara-t-il froidement.

Belle tira finalement d'un coup sec son poignet, il y eu un craquement, mais il réussit à récupérer son bras, mais sa pomme atterrit à quelques mètres d'eux. La colère était visible dans ses yeux. Il s'était senti menacé, blessé, et maltraité alors qu'il proposait de l'aide. Alors oui, il avait des raisons d'être en colère.


« Vous savez quoi, c'est à cause de types comme vous que les femmes partent de chez elles, et restent introuvables ! Vous feriez mieux de lui foutre la paix à votre belle, parce que si elle vous fuit ça ne doit pas être par hasard ! »continua-t-il en le pointant du doigt, son doigt allant s'enfoncer sur son torse.

Il eut un soupir agacé, énervé, excédé.


« Et la seule Belle dans ce royaume, c'est moi jusqu'à preuve du contraire ! Celle que vous cherchez n'est pas dans ce royaume. Et je doute fort qu'elle veuille que vous la retrouviez ! Je serai une femme, vous représenteriez tout ce que je détesterai ! »

Belle le fusilla une dernière fois du regard et alla ramasser l'outre qu'il avait balancé par terre. Il était tellement sur les nerfs qu'il n'avait même plus envie de rester là, ni de chasser. Ce type avait gâché sa journée ! Super !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Sam 25 Mai - 19:38

Chasseur n'en avait rien à faire des regards assassins qu'elle pouvait bien lui lancer, franchement si ça lui permettait d'avancer il serait même prêt à tuer un village entier, c'était loin de l'intimider. Bien au contraire ça le réconfortait dans le fait de bien garder sa prise, tant pis s'il lui cassait le poignet en même temps, c'était incorrect et qu'importe. Il avait cette rage intérieure qui ne faisait que grandir, grondant de plus en plus, elle ne se calmerait que lorsqu'il aurait une réponse.

Il ne fut pas vraiment surpris par cette information au point qu'il ne prit même pas la peine d'écouter le reste de la phrase, pourtant il était grandement déçu, mais ne serait-ce que pour une fois il aurait voulu une tout autre version. Ça voulait dire encore des heures, voir des jours, de recherches en perspective. Il avait été stupide depuis le début, il aurait dû rester à ses côtés comme le chien fidèle qu'il était, et toute cette histoire n'aurait pas eu lieu, et tout aurait parfait.

Alors non il n'en avait rien à faire qu'elle s'extirpe de son emprise sur son poignet, il n'allait pas la rattraper de toute façon, il lui avait peut-être cassé ou quelque chose dans le genre mais il s'en fichait éperdument. Pour être franc il était même sur le point de partir, sans rien demander de plus ou même adresser ne serait-ce qu'un mot, avec cette envie que cette pomme soit presque empoisonnée pour lui donner signe de continuer et qu'il était sur la bonne route. Il était déjà blasé, il aurait tout simplement dû continuer sa route sans se préoccuper, mais non il avait fallu qu'il joue au curieux. Il n'en avait plus rien à faire de cette étrangère, elle avait beau savoir tirer fabuleusement à l'arc, il allait partir sans demander son reste.

Tout du moins c'est ce qu'il pensait, ça c'était avant de se faire « agresser » par ladite demoiselle, qui n'a pas apprécié d'être un peu secouée et lui plantant son doigt accusateur. Il ne s'attendait nullement à ça, il en restait même plantait comme un arbre avec un air très certainement d’incompréhension la plus totale. Les mots faisaient souvent bien plus mal que les gestes, et pour le coup cette citation ne faisait pas vraiment exception à la règle, un mélange amer à la fois d'une certaine tristesse et de rage se faisait sentir en lui, et son regard se fit plus glacial qu'à son habitude.

Il voulait la faire taire, elle ne savait rien de sa situation et il estimait que cette femme ne pouvait pas en aucun cas le juger, et l'envie de la tuer lui traversa l'esprit oui. Pourtant elle n'avait pas totalement tord, il avait une erreur monumentale et il en payait les pots cassés, et il s'en voulait autant pour son erreur mais aussi de ne pas arriver à être plus imperméable. Certes il ne laissait rien paraître, tout du moins le plus possible en étant froid et distant, mais ça n'aurait été que mentir que dire qu'il ne ressentait rien. Insensible oui, mais pas envers sa douce, pas qu'on parle d'elle ainsi, pas quand on juge ses actes pour la retrouver, ça il ne le permettait pas.

Belle ? C'était quoi cette histoire maintenant ? Ah si, ça lui disait un truc, la diva avait déjà évoqué ce nom-là au château, enfin il lui semblait, en réalité il n'y avait pas prêté attention. Il avait donc à faire à la furie retenue prisonnière par ce prince maudit. D'un coup ça ne l'étonnait plus vraiment, enfin tout du moins largement moins quand il apprit que ce n'était pas une femme face à lui mais un homme... D'accord, ok, il avait atterri dans un royaume de dingues, ou tout du moins quelque chose qui y ressemblait fortement.

Il avança un pas vers lui, et non plus elle, se retenant fortement de frapper un bon coup pour se défouler. Mais non, il n'en ferait rien, après tout qui lui disait que l'autre n'était pas dangereux.

« Je n'ai que faire des conseils d'un gamin s'habillant en femme ! Vous ne savez rien d'elle ! Et si je la cherche c'est pour vérifier qu'elle soit encore en vie ! »

Rien que cette dernière pensée était des plus douloureuses, il ne savait pas vraiment ce qu'il ferait si elle avait vraiment quitté ce monde, mais il devait tout faire pour s'assurer. En tout cas il avait mal au cœur, il ne souhaitait pas rester une minute de plus ici, l'air en devenait étouffant.
Chasseur réajusta son arbalète pour ne pas être gêné par la suite, ignorant l'autre qui l'avait irrité au plus haut point, chacun allait reprendre sa petite vie et on en parlerait plus. Il s'arrêta peut-être pour la dernière pour regarder l'individu, ne pouvant arrêter se demander pourquoi il portait une robe franchement et se dire qu'il ressemblait vraiment à une femme.

« Merci de l'aide je suppose. Je voudrais juste éviter Manoir Maudit, c'est dans quelle direction ? »

Il était assez méprisant sur ce coup-là, il n'avait pas vraiment l'habitude de remercier et encore moins de demander quelque chose, mais s'il pouvait éviter de tomber sur ce fichu prince ça l'arrangerait pas mal sinon ça terminerait en meurtre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Dim 9 Juin - 20:43
Belle saisit l'outre et vit l'homme s'avancer vers lui. Il ne bougea pas. Il fit même un pas en avant, son buste penché, comme pour intimider une bête. S'il le frappait, il s'exposait à une vraie furie. Il n'était pas très costaud, mais au combat, il avait une hargne féroce, et quelques gestes plutôt habiles et technique. Alors, non, il n'avait pas peur. Et non, il ne reculerait pas face à ce bougre. Il n'avait même pas la noblesse d'une bête sauvage. Il n'était qu'un homme méprisable et apprivoisé. Pathétique. Il ne méritait que l'ignorance. Le regard de Belle était devenu froid, vénéneux. S'il avait été une arme, il aurait été un long couteau extrêmement efilé, aiguisé, plus tranchant qu'un rasoir. Mais ce n'était qu'un regard très expressif, absolument inoffensif, au mieux dissuasif.

« Va te faire foutre. Si tu l'avais pas cherché, j't'aurais pas exposé mon point de vue ! Et remets encore une fois en doute ma virilité et je te crève, compris ?! »lâcha-t-il avec une hargne typiquement masculine.

Ses traits se tordirent d'une telle colère que sa finesse de visage n'en était plus belle. Il n'avait plus rien d'une belle, ni d'une reine, non, il avait tout de l'homme violent, de la bête, de la folie. Car la colère n'est rien de moins qu'une courte et fulgurante folie. Elle se consume vite, mais n'est pas sans effet. Et même si le visage de Belle redevenait fraction de seconde après fraction de seconde, moins hideux, les mots avaient été prononcés. Ils resteraient gravés dans les mémoires. Et même si Belle avait un peu exagéré ses propos, il serait sans doute près à en venir aux mains.

Mais il préférait ne pas en arriver à ça, c'était sans doute pour cela qu'il reprenait si vite le contrôle, que son énervement retournait à l'ignorance et que son attitude se faisait moins agressive. Il recula vers ses affaires. Il attacha l'outre à sa selle. Et siffla Sultan, qui vint vers lui, bien dressé, quelques touffes d'herbes encore sur le pourtour de sa bouche. Il jeta sur son dos la scelle, écoutant les dernières paroles de l'homme à contre cœur. Il sangla d'un geste vif la scelle de cuir clair. Puis se retourna vers le chasseur, avec un sourire un soupçon méprisant, ses bras se levant légèrement vers le ciel, comme s'il prenait un public invisible à témoin.


« Qu'entend-je ? Qu'ouïe-je ? C'est fabuleux... Un homme aussi brave, aussi rusé, aussi habile que toi demande l'aide d'un gamin qui se déguise en femme ? Mais c'est le clou du spectacle, vraiment ! »

Il eut un rire, et brida son cheval d'un geste rapide et précis, puis l'enfourcha. Son geste fut gracieux, habile, rapide. Il dominait de quelques dizaines de centimètres le chasseur, et pourtant, il ne se sentait pas d'un coup plus fort. Au contraire, il dépendait maintenant de sa monture.

« Écoutez, monsieur le chevalier, je pense que vous vous mettez le doigt dans l’œil jusqu'au coude si vous pensez que je vais vous aider. Mais si vous avez un minimum d'instinct, vous n'irez pas vers le sud. En espérant que nos chemins ne se croisent plus... »lâcha-t-il quand même à l'antipathique personnage, avant de faire avancer Sultan, d'un pas digne dans la direction opposée à celle de ce sagouin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Jeu 11 Juil - 17:26

Un méprisant gamin habillé en femme, c'est tout ce qui y avait à voir selon son point de vue, plus vite il se mettrait en chemin et plus vite il pourrait l'oublier. Il valait mieux éviter de faire un meurtre ici, même si l'envie de lui décocher un carreau de flèche dans le cœur se faisait de plus en plus grandissante, sauf qu'il s'attirerait plus de problèmes qu'il gagnerait satisfaction.

Des « trophées » Chasseur ne les comptaient plus, certains avaient été plus coriaces que les autres, certes, mais s'il ne pouvait donner le cœur de son ennemi à sa Reine il n'en voyait pas l'intérêt. La chasse ce n'était juste tuer pour le plaisir de tuer, c'est surtout honorer le perdant en prouvant qu'il avait été un adversaire digne, c'était aussi respecter certaines règles pour un équilibre.

Sauf que ce gamin il avait juste envie de le tuer pour le plaisir de tuer pour ce coup-ci, beaucoup de gens l’exaspéraient mais rare étaient ceux qui arrivaient quand même à lui donner cette rage. Et plus il le regardait faire son petit numéro plus il avait ce désir de lui clouer le bec pour toujours, et qu'importe que le prince de ce maudit royaume tente par la suite de le tuer car il ne se laisserait pas faire ainsi, d'ailleurs il remarqua qu'inconsciemment son doigt s'était glissé de manière à pouvoir à tout instant appuyé sur la gâchette.

Chasseur le fixa, toujours avec son air le plus neutre possible, seul son regard pouvait le trahir sur sa rage intérieure qui s'accentua au rire du travesti. Alors il calcula la chose sous un autre angle, s'il se débarrassait de plus maintenant il pourrait réquisitionner le cheval, après tout il était bien obligé de constater que c'était une belle monture, il pourrait ainsi aller bien plus vite ou alors il pourrait toujours revendre l'animal s'il se faisait bien trop capricieux comme son maître actuel.

Il s'attendait obligatoirement à une autre vacherie de la part de son interlocuteur, il aurait pu prendre un air surpris en entendant qu'il devait éviter le Sud mais n'en fit rien, il fallait croire que le plus jeune n'était pas totalement immature, ou même un semblant d'instinct de survie. Qu'il retourne donc dans son petit château avec l'autre allumé de Beast, de son côté il remonterait vers le Nord en direction de Munchkin, de toute façon les habitants de ce royaume son tous à mettre dans le même panier de fruits pourris.

Cette rencontre avait été des plus décevantes, sur l'ensemble des bords et au plus haut point, lui qui s'était presque fait une petite joie de voir quelqu'un d'autre pratiquer la chasse, il avait fallu qui tombe sur le gamin le plus insupportable du coin. Il voulait presque lui donner une leçon pour son comportement exécrable mais aussi pour le prendre d'un air de supériorité.

« Peut-être que je devrais aller passer dire bonjour à Beast qui sait, notre dernière rencontre fut assez sanglante certes mais je pense qu'on peut faire mieux, et cette fois ça ne sera pas l'épaule que je vais lui viser. »


Pour une fois Chasseur avait presque un franc sourire en coin, et peut-être même un air satisfait, mais il préféra tourner le dos au gamin pour continuer sa route là il l'avait laissé dans la forêt. Au moins cette altercation n'avait pas été entièrement sans intérêt puisqu'il savait dorénavant qu'il ne devait en aucun cas s'écarter de son chemin, que les gens de Cursed Kingdow sont à éviter, que les gamins portant des robes ne sont pas tous émasculés.

Et pour ce qui en était de rendre une petite visite bien sûr qu'en réalité il n'irait pas approcher du manoir, il n'avait en rien l'envie de revoir l'autre imbécile et il avait d'autres biches à abattre franchement. Dans sa tête il était déjà passé à autre chose, sur le point d'entrer dans le sous-bois, ne portant plus aucune attention à ce qui aurait pu être un camarade de jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Happy NeverEnding :: Archives RPs-